Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Pas de bulle sur le marché de l'or, selon Graham Birch de Merrill Lynch

Graham Birch, célèbre gestionnaire du fonds Merrill Lynch Worl Gold Fund, n'y a pas par quatre chemins: la récente claque prise par les marchés des valeurs aurifères constitue une excellente occasion de reprendre position.

(l'echo) Le prix de l'or a baissé de quasiment 20 % en mai. Avant de reprendre des couleurs. La tendance haussière va-t-elle repartir? «Les tendances qui traversent les marchés de l'or sont à long terme. Et elles n'ont pas changé ces dernières semaines», dit-il. Graham Birch est probablement le spécialiste du marché de l'or et le gestionnaire de fonds aurifère le plus célèbre du monde. Son fonds, MLIIF World Gold Fund (Merrill Lynch), dispose d'un avoir de 5,3 milliards de dollars, ce qui représente 25 % des investissements mondiaux en fonds aurifères. Entretien.

Quelle est la différence entre un placement en or et un placement traditionnel dans une Sicav d'actions ?

En fait, il n'y a pas tellement de différence entre le gestionnaire d'un fonds aurifère et celui d'un fonds d'actions. Notre travail consiste à investir dans des sociétés qui créent de la valeur pour l'épargnant. Nous avons le choix entre plus de 500 mines d'or cotées.

Quelle est votre stratégie? Investissez-vous directement en or?

Non, les fonds aurifères investissent essentiellement en mines d'or cotées en Bourse. Il y a bien les «Exchange Traded Funds» (ETF) d'or, des fonds de placement qui suivent l'indice mondial de l'or, mais nous préférons les fonds de placement en valeurs aurifères. Lorsque vous achetez de l'or, vous misez sur son prix. Lorsque vous achetez une mine d'or, vous pouvez tirer parti des changements de parités sur le marché des changes, des qualités des gestionnaires de mines et même des changements intervenant sur la scène politique. En fait, vous avez un effet de levier sur le prix de l'or. Il y a aussi le cours du dollar qui est fort important puisque le prix de l'or est exprimé en dollar. Lorsque le billet vert baisse, cela entraîne généralement une hausse du prix de l'or. D'autres facteurs jouent encore, l'inflation, le risque politique dans les pays où sont situées les mines d'or, la marche des affaires dans le secteur de la joaillerie, etc.

Quelles sont vos prévisions?

La hausse du cours de l'or n'est pas encore terminée. Le rapport actuel entre la demande et l'offre va continuer à soutenir le cours de l'or. De plus, les producteurs d'or ont réussi à stabiliser leurs coûts cette année. La hausse du prix de l'or va aussi permettre d'augmenter les marges des groupes miniers.

N'y a-t-il pas un risque de bulle spéculative?

Non, je ne pense pas. En ce moment, les avoirs investis sur ces marchés sont encore très limités par rapport à la taille du marché des capitaux. Ce qui est important, c'est que l'investisseur se voie offrir la possibilité, avec ces nouveaux produits, d'investir aisément en or. Et il ne s'en prive pas.

Peter van Maldegem (Netto/Tijd)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés