Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Pourquoi le yen se creuse-t-il davantage?

Au lendemain du léger durcissement de la politique monétaire de la banque centrale du Japon (BoJ), force est de constater que le yen reste toujours au plus bas. Pourquoi?

(l'écho) La BoJ a relevé son principal taux directeur d'un quart de point à 0,5%. Vraisemblablement le yen aurait dû s'apprécier. Or c'est tout l'inverse. L'euro a atteint un nouveau record historique de 158,9 yen. Par rapport à l'euro le yen a perdu plus de 41% depuis 2002. Le constat est similaire du côté de la parité dollar/yen. Le yen a perdu 19% par rapport à son plus haut en 2005.

Relèvement des taux sans effet

Théoriquement, une hausse du loyer de l'argent au Japon pouvait laisser espérer une appréciation du yen dans la mesure où elle est synonyme d'augmentation de la demande de yen. Les investisseurs sont, en effet, davantage tentés d'investir dans les actifs libellés en yen lorsque ceux-ci disposent d'un rendement plus élevé.

Rendement peu attrayant

Ce mécanisme ne peut toutefois s'enclencher que si le différentiel de taux entre le Japon et le reste du monde est suffisamment attirant. Or, c'est encore loin d'être le cas. Les principaux taux directeurs européens et américains pointent actuellement à 3,5% et 5,25%, soit respectivement 3% et 4,75% au-dessus des taux courts nippons.

carry trades toujours en vogue

Emprunter à peu de frais en yen pour investir dans des actifs plus rémunérateurs, comme ceux libellés en euro ou en dollar US, demeure une stratégie gagnante, c'est ce qu'on appelle le carry trade.

Espoir de redressement du yen?

Or la Banque centrale européenne n'est manifestement pas au bout de son cycle de hausse des taux . Et aux Etats-Unis, la persistance des pressions inflationnistes ne devrait pas conduire la Réserve fédérale US à assouplir son orientation monétaire avant quelque temps.

Vu son mal à sortir de la déflation, il est difficile d'imaginer que les taux courts nippons puissent grimper rapidement au-dessus de la barre de 1%. Mais si tel devait être le cas, cela pourrait contrarier les opérations de carry trade et se traduire par une brusque appréciation du yen, qui reste fondamentalement sous-évalué. Il convient donc, malgré tout, de rester attentif.

L.C.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés