Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Quels sont les secteurs gagnants depuis janvier?

Depuis janvier, comment les secteurs ont-ils évolué ? Des tendances claires semblent déjà se dégager. Sur quels secteurs fallait-il miser ? Quels sont ceux qu'il valait mieux délaisser?

(l'écho) Malgré la nette correction des marchés d'actions européens la semaine dernière, certains secteurs arrivent encore à afficher un rendement positif pour 2007. D'autres, par contre, n'ont pas attendu la baisse généralisée de la semaine dernière pour perdre des points.

Le secteur en tête

  • GKN + 28% depuis le début de l'année
  • Fiat +19%
  • l'équipementier Valeo +15%
  • Pirelli + 12%.

Les secteurs en perte de vitesse

  • Total est en recul de 8%
  • Shell perd 7%
  • BP cède 9%.

Les P/E (ratio cours/bénéfices) de ces valeurs restent pourtant raisonnables en tournant autour de 10, alors que les bénéfices de ces pétrolières intégrées n'ont jamais été aussi élevés.

  • Bourbon, une société française actives en services maritimes aux sociétés pétrolières a gagné 6%
  • Neste Oil (+5%), une entreprise de rafinage
  • Saipem (+5%) qui construit des pipelines et plateformes pétrolières
  • SBM Offshore (+2%), une société de services de stockage et de construction de plateformes pétrolières

Techno lmitigées

Les actions technologiques se sont elles aussi contractées de près de 6% suite à la perspective d'un ralentissement de la croissance économique aux états-Unis.

  • Cap Gemini, un groupe électronique français + 9,9%

    @tem Eutelsat Communication +10,2% depuis janvier.

  • Nokia + 5% qui s'est lancé dans un programme de restructuration.
  • STMicroelectronics (semi-conducteurs) + 3%

@tem Eutelsat Communication +10,2% depuis janvier.

  • le finlandais Tietoenator, consultant et développeur informatique (entre autre) - 15%
  • Alcatel-Lucent (-13%), qui se lance dans un vaste programme de restructuration.
  • Ericsson (-11%)

Perspectives

En ce début d'année, il fallait éviter le secteur de l'énergie et miser sur celui de l'automobile. Mais si, comme l'estime un nombre croissant d'économistes, le ralentissement de la croissance mondiale est plus marqué que prévu, le secteur automobile ne confirmera pas ses bonnes dispositions de début d'année.

Au niveau technologique, le groupe électronique Cap Gemini divise les analystes, avec un P/E de 25 pour cette année certains la trouvent chère et conseillent la prudence. Par contre, d'autres restent persuadés que le titre n'a pas encore épuisé tout son potentiel haussier. Les derniers résultats du groupe, largement au-delà des attentes, tendent à abonder dans leur sens.

EutelSat, également chère avec un P/E de 21 pour 2007, est également recommandée à l'achat par une majorité d'analystes.

Notons, toujours au rang des télécoms, Ericsson, qui affiche un P/E de 13 pour 2006, est conseillée à l'achat par une majorité d'analystes, tandis que Nokia avec un P/E de 14 est à «acheter» auprès d'un peu plus de 50% des analystes suivant la valeur.

K.H.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés