Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Sanofi-Aventis

Le cours du groupe pharmaceutique franco-allemand est sous pression. Les rumeurs sur un possible rachat de la société pharmaceutique américaine Bristol-Myers Squibb (BMS) se ravivent.
Publicité

(Extrait de L'Investisseur N°6 du 6 février 2007) A 1

www.sanofi-aventis.com ? Paris - 67,65 euros

Pourtant, l'idée d'une fusion entre les deux sociétés n'est pas dénuée de toute logique. Bristol-Myers et Sanofi collaborent déjà pour la commercialisation de l'anticoagulant Plavix et pour l'Avapro/Avalide (tension artérielle élevée).

Une épine dans le pied

Le Plavix est le deuxième médicament le mieux vendu au monde, après le Lipitor de Pfizer. Chez Bristol-Myers, le Plavix représente un tiers du chiffre d'affaires.

L'issue de l'affaire en justice en cours actuellement autour du Plavix est capitale. Cette affaire devrait confirmer le brevet du médicament qui ne vient normalement à échéance qu'en 2011. C'est pourquoi, le timing d'une éventuelle reprise n'est pas évident pour le moment. Si Sanofi acquiert BMS maintenant et que l'affaire en justice se solde par une perte, le rachat aura coûté trop cher. En cas de victoire par contre, le choix se sera avéré être le bon. Bien que Sanofi-Aventis soit confiant par rapport au jugement à intervenir (jugement qui se fera sans doute encore attendre quelques mois), l'acquisition, si elle se concrétise, n'est pas pour tout de suite. Autre argument en faveur du rapprochement: dans les domaines thérapeutiques importants (cancer, maladies cardio-vasculaires), les activités des deux sociétés présentent d'importants chevauchements, ce qui laisse une certaine marge pour des synergies ce qui permettra de renforcer la position concurrentielle. D'autre part, il va de soi qu'une éventuelle reprise de Bristol-Myers renforcera le 'pipeline' de nouveaux produits. Ce point a toute son importance car d'ici 2010/2012, le brevet de produits qui génèrent près d'un tiers du chiffre d'affaires arrivera à terme.

La pilule amaigrissante

Sanofi-Aventis a développé un médicament contre l'obésité, Acomplia à propos duquel la FDA américaine doit se prononcer d'ici fin avril. Chez Bristol-Myers, plusieurs produits sont en attente. Parmi les médicaments contre le cancer, il y a un blockbuster potentiel. Cette année, une demande sera introduite pour l'Ixabepilone (cancer du sein) et l'an prochain, deux autres suivront pour le Vinflunine (cancer de la vessie) et l'Ilimumab (mélanome).

En outre, le groupe Total quidétient une participation de 12,7% dans Sanofi-Aventis a laissé entendre à plusieurs reprises qu'il souhaitait vendre cette participation. Si Sanofi-Aventis n'agit pas rapidement, la société risque elle-même d'être reprise. Le marché ne tient pas compte de ce scénario éventuel.

Conseil

Les spéculations de reprise orienteront le cours du titre dans les prochaines semaines. Une acquisition (si elle n'est pas payée au prix fort) ne serait pas illogique. Entre-temps, Sanofi vient de publier ses résultats annuels Lisez les résultats . Si vous n'avez pas encore pris de positiion, profitez de la réaction négative du marché (-2% ce mardi 13 février) pour acheter.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés