Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Sociétés du Bel 20 : 22 milliards d'euros de profit

Fortis, KBC, Dexia et Suez comptent pour plus de 60% de ce montant. Les dividendes dépassent les 8 milliards. A la lecture des chiffres publiés, on observe que les entreprises belges tiennent la grande forme.

(l'echo) Après Bekaert hier, les sociétés du Bel 20 en ont quasi fini avec la publication des résultats réalisés en 2006.

Il y a douze mois, les prévisionnistes s'accordaient pour prévoir une croissance moyenne un peu supérieure à 10% pour les sociétés suivies par l'indice Dow Jones Stoxx 600 en 2006. Cocorico, les entreprises liées au Bel 20 réussissent parfaitement ce test. 11 d'entre elles, soit 58%, ont vu leur résultat net grimper d'au moins 10%. 10,5% ont publié une croissance bénéficiaire inférieure à 10,5%. 31% ont dévoilé une baisse de leurs profits, mais aucune cette fois n'a subi de pertes. Elles ont enregistré des résultats jamais atteints précédemment. Au total, les bénéfices du «Bel 20» se sont élevés à 22,7 milliards d'euros. Ce qui représente une progression de 38,3% par rapport à ceux réalisés un an plus tôt. Champion toutes catégories, avec un profit net de 4,4 milliards d'euros, Fortis intervient pour près de 20% de ce montant. Mieux, à elles quatre, Fortis, KBC, Dexia et Suez comptent pour 62%! En raison de la plus-value exceptionnelle réalisée lors de la cession des parts dans Bertelsmann, c'est GBL qui signe la plus forte progression des bénéfices. Ceux-ci se sont envolés de 451,3%.

Les affaires ont fort bien marché pour nos entreprises. C'est tout profit aussi pour leurs actionnaires car 36% de l'ensemble des bénéfices leur reviendra sous forme de dividendes. Cela représentera un montant total, toujours pour les entreprises du Bel 20, de 8,18 milliards d'euros. Ce montant est en hausse de 19,5% par rapport à 2005.

Fortis est le groupe qui distribue le plus gros montant. Les actionnaires se partageront la coquette somme de 1,8 milliard d'euros. En revanche, c'est KBC qui a décrété la plus forte hausse du dividende attribué. Par action, le montant brut s'élèvera à 3,31 euros, en progression de 31,9%.

Du côté des entreprises qui ont publié un repli de leurs bénéfices, on retrouve notamment Delhaize (-3,6%, mais -4,31% par action) qui a souffert de la faiblesse du dollar, Compagnie Nationale à Portefeuille (-10%, mais -5% par action suite à l'annulation de titres détenus en propre) et Barco (-13,2%).

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés