Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

TUI

Les chiffres décevants au 3ème trimestre avaient fait dégringoler le cours, mais ces dernières semaines, le titre reprend clairement du tonus. Cette évolution augure-t-elle un prompt rétablissement ?
Publicité

Extrait de L'Investisseur N° 3 du 16 janvier 2007

TUI www.tui-group.com Francfort 15,67 euros

  • D'abord, suite à son récent repli, le titre cote en dessous de sa valeur comptable (16,51 euros). Ceci, pour une société qui, malgré des conditions de marché difficiles affichera un bénéfice en 2006.
  • Pour cette année et pour les suivantes, plusieurs éléments positifs sont à noter.

    - D'abord, presque tous les frais d'intégration liés à l'acquisition de CP Ships font maintenant partie du passé. Mieux encore, dans les prochaines années, la division transport par conteneurs réalisera d'importantes économies de coûts: 168 millions d'euros en2007 et 218 millions d'euros en 2008. La différence est donc de taille pour la division navigation.

    - De plus, les frais de 'bunker' (essentiellement les frais de carburant) ont fortement diminué depuis l'été, de 330 $/tonne à moins de 230 $/tonne, soit une baisse de près de 30%. La baisse des prix du pétrole n'est pas uniquement importante pour la division d'expédition de conteneurs.

    - C'est aussi une bonne nouvelle pour la compagnie aérienne TUIfly.com.

    Talon d'Achille

    Le problème de la division navigation reste la faiblesse des tarifs de fret. En 2006, ils ont diminué de 7 à 8%. Cette année, leur baisse devrait rester limitée. Plusieurs sociétés de navigation ont même l'intention de relever leurs tarifs pour le transport de conteneurs. La division expédition de conteneurs de TUI (Hapag Lloyd) suivra aussi le mouvement pour certaines routes maritimes. Dans les prochaines années, le transport par conteneurs devrait augmenter de 6 à 9% même si la capacité deviendra encore plus grande. Hapag Lloyd mettra plusieurs nouveaux navires en service, qui pourraient être plus rentables en termes de coûts. Dans la division tourisme, les réservations pour la saison d'été sont déjà plus élevées de 4%. Pour la saison d'hiver 2007, la hausse est déjà de 6%. Néanmoins, dans les prochaines années, les marges resteront sous pression. C'est pourquoi, le mois dernier, TUI a lancé un plan visant à résoudre le problème d'érosion des marges, par des économies de coûts, l'encouragement des ventes via Internet et l'accent mis sur les activités hôtelières.

    Conseil:

    La direction a déjà déçu les actionnaires plusieurs fois, mais la prochaine sera peut-être la goutte qui fera déborder le vase. Si le PDG Frenzel ne parvient pas à inverser la tendance dans les prochains mois, il pourra sans doute chercher un autre emploi. Une scission de la société pourrait alors revenir à l'ordre du jour. Une première prise de position dans TUI peut être envisagée même si le profil de risques est supérieur à la moyenne.

- D'abord, presque tous les frais d'intégration liés à l'acquisition de CP Ships font maintenant partie du passé. Mieux encore, dans les prochaines années, la division transport par conteneurs réalisera d'importantes économies de coûts: 168 millions d'euros en2007 et 218 millions d'euros en 2008. La différence est donc de taille pour la division navigation.

- De plus, les frais de 'bunker' (essentiellement les frais de carburant) ont fortement diminué depuis l'été, de 330 $/tonne à moins de 230 $/tonne, soit une baisse de près de 30%. La baisse des prix du pétrole n'est pas uniquement importante pour la division d'expédition de conteneurs.

- C'est aussi une bonne nouvelle pour la compagnie aérienne TUIfly.com.

Talon d'Achille

Le problème de la division navigation reste la faiblesse des tarifs de fret. En 2006, ils ont diminué de 7 à 8%. Cette année, leur baisse devrait rester limitée. Plusieurs sociétés de navigation ont même l'intention de relever leurs tarifs pour le transport de conteneurs. La division expédition de conteneurs de TUI (Hapag Lloyd) suivra aussi le mouvement pour certaines routes maritimes. Dans les prochaines années, le transport par conteneurs devrait augmenter de 6 à 9% même si la capacité deviendra encore plus grande. Hapag Lloyd mettra plusieurs nouveaux navires en service, qui pourraient être plus rentables en termes de coûts. Dans la division tourisme, les réservations pour la saison d'été sont déjà plus élevées de 4%. Pour la saison d'hiver 2007, la hausse est déjà de 6%. Néanmoins, dans les prochaines années, les marges resteront sous pression. C'est pourquoi, le mois dernier, TUI a lancé un plan visant à résoudre le problème d'érosion des marges, par des économies de coûts, l'encouragement des ventes via Internet et l'accent mis sur les activités hôtelières.

Conseil:

La direction a déjà déçu les actionnaires plusieurs fois, mais la prochaine sera peut-être la goutte qui fera déborder le vase. Si le PDG Frenzel ne parvient pas à inverser la tendance dans les prochains mois, il pourra sans doute chercher un autre emploi. Une scission de la société pourrait alors revenir à l'ordre du jour. Une première prise de position dans TUI peut être envisagée même si le profil de risques est supérieur à la moyenne.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés