mon argent

8 choses à savoir sur vos paiements à l'étranger

©Shutterstock

Avant chaque départ en vacances, ce sont toujours les mêmes questions qui nous obsèdent. Faut-il payer avec une carte de débit ou de crédit? Faut-il choisir de payer en devise locale ou en euro? Mais surtout: faut-il prévenir sa banque à propos de la destination? Le point.

1. Achat dans la zone euro

L’utilisation d’une carte de débit ou de crédit pour effectuer vos paiements dans l’Espace Économique Européen (la Norvège, Le Liechtenstein, l’Islande et les 28 pays de l’Union Européenne) est totalement gratuite. Vous pouvez donc utiliser votre carte Maestro, Visa, MasterCard ou American Express pour faire vos achats sans supporter des frais supplémentaires.

Par contre, si vous devez retirer de l’argent, privilégiez votre carte de débit et cela même si votre banque applique depuis peu un supplément pour les retraits effectués en dehors de son réseau de distributeur.

C’est notamment le cas pour les clients du compte à vue de base chez CBC/KBC, du compte à vue "gratuit" d’ING, d’un compte à vue ordinaire chez BNPPF ou du compte Classic de Belfius.

Attention, "dans certains pays, particulièrement en Espagne, Allemagne, ou Grèce, certains gestionnaires d’appareils (banques ou autres sociétés) comptent des frais pour chaque retrait avec carte", prévient Test-Achat. "Le montant de cet ‘Access Fee’ peut varier (1,5 euro, 2,5 euros, etc.) mais il doit être affiché sur l’écran du terminal, au moment de la transaction."

2. Achat dans le reste du monde

Pour effectuer un paiement, optez en toutes circonstances pour la carte de crédit. En effet, quelle que soit la carte utilisée (débit ou crédit), vous payerez de toute façon une marge de change sur vos achats. Par contre, l’utilisation d’une carte de débit peut entraîner un coût supplémentaire.

→ Conseil : Certains terminaux de paiement vous donnent le choix de payer en euro ou en devise locale. Vous avez intérêt à payer en devise locale.

Pour les retraits d’argent, votre meilleur allié reste la carte de débit. Ceci dit, chaque institution bancaire applique ses propres tarifs et certaines ne font aucune différence entre la carte de débit et la carte de crédit. Prenez la peine de vérifier les tarifs appliqués par votre banque avant votre départ. Sinon, pour éviter des frais de retraits, demandez si vous pouvez disposer d’argent liquide en plus lorsque vous effectuez un paiement.

©shutterstock


→ Conseil: En cas de perte ou de vol: contactez d’abord Card Stop (+ 32.70.344.344 ou via votre application bancaire) et ensuite seulement, portez plainte à la police (dans un délai de 24h). La copie du procès-verbal ou son numéro devra être envoyé à la banque.

3. Réactivation Maestro

Afin de limiter les risques de fraude, la plupart des banques belges ont bloqué la fonction Maestro en dehors des pays de l’Union Européenne et de la Turquie. Si vous voyagez dans le reste du monde, vous devez donc demander expressément à votre banque de réactiver gratuitement et provisoirement Maestro. Selon les institutions bancaires, cette demande peut s’effectuer par téléphone, en ligne et/ou via l’application bancaire.

4. Déblocage de la carte de crédit

Certaines banques bloquent l'utilisation de votre carte de crédit aux Etats-Unis. Au cas où vous oubliez de demander ce déblocage à votre banque avant votre départ, il vous suffit de réaliser sur place une transaction avec composition du code secret aux Etats-Unis. C’est notamment le cas avec les distributeurs de billets.

→ Conseil: Si vous partez en croisière, n’oubliez pas d’activer votre carte de crédit pour les États-Unis (si votre banque bloque par défaut son usage dans cette partie du monde). En effet, les navires de croisière battent souvent pavillon américain. À bord, les paiements sont donc encaissés par l’intermédiaire d’un réseau américain. Même s’ils ne naviguent pas dans les eaux américaines, les règles américaines sont d’application. Sachez également que les sociétés de location de voitures ayant leur maison mère aux Etats-Unis encaissent leurs paiements par cartes par l’intermédiaire d’un réseau américain. Si vous avez l’intention de louer une voiture, mieux vaut donc activer votre carte pour les États-Unis avant votre départ.

5. Hausse de la limite d’une carte de crédit

Comme il est préférable d’utiliser une carte de crédit pour effectuer des achats hors Europe (voir par ailleurs), vérifiez votre plafond de dépenses. Si nécessaire, demandez à la banque de l’augmenter temporairement. Car s’il est fixé à 1.250 euros, vous pourriez avoir des problèmes pour financer le reste de vos vacances. Quand on loue une voiture, par exemple, la carte de crédit fait office de garantie. Une somme de 800 à 1.000 euros (selon les cas) peut dès lors être bloquée pendant la durée du contrat.

6. Hausse de la limite "compte"

Cela pourrait s’avérer nécessaire si plusieurs cartes sont liées à un même compte Visa ou Mastercard. Par exemple, une famille dispose d’un compte partagé dont les dépenses mensuelles sont limitées à 3.750 euros. Chaque détenteur de carte dispose d’une limite propre: 2.500 euros pour le père, 2.500 euros pour la mère et 1.250 euros pour le fils. Si ensemble, les parents ont déjà dépensé pour 3.750 euros durant le mois, la carte de crédit du fils sera inutilisable jusqu’au prochain prélèvement mensuel. La solution de secours à l’étranger peut être l’acquisition d’une carte prépayée (notez que ce type de carte est parfois refusé pour la location d’un véhicule à l’étranger).

7. Commande des devises

Un peu d’argent liquide est indispensable dans certains pays pour le trajet et vos premières dépenses sur place. Attention, ne vous y prenez pas à la dernière minute. Selon les devises commandées, le délai de livraison peut aller jusqu’à dix jours.

©shutterstock


Conseil: Evitez les bureaux de change aux abords des gares et des aéroports qui pratiquent des tarifs prohibitifs, à l’instar des hôtels qui proposent ces services. Privilégiez les banques en ville.

8. Perte ou vol

Si vous disposiez d’une carte de crédit, vous pouvez éventuellement obtenir une carte de remplacement ou une avance de fonds en prenant contact avec le numéro de téléphone d’urgence gratuit de Visa et MasterCard International (fourni sur demande par Card Stop).

Enfin, si vous n’aviez qu’une carte de débit, il faudra prendre contact avec un tiers en Belgique pour qu’il vous transfère de l’argent via Western Union ou MoneyGram par exemple.

Publicité
Publicité

Echo Connect