mon argent

Anticipez le budget voiture de vos vacances

©Photo News

Si vous comptez rouler des centaines de kilomètres cet été, voici quelques conseils pour réduire la note et pour éviter les problèmes qui pourraient alourdir le budget final de votre trip.

1. Budget carburant

Pour avoir un aperçu du prix des stations-services et trouver celles où faire le plein moins cher, il existe de nombreuses apps ou sites internet. Simplifiez-vous la vie en utilisant l’app Waze (iOS & Android). C’est celle qui semble être la plus efficace étant donné qu’elle regroupe une communauté mondiale d’utilisateurs.

→ Conseil: Privilégiez les stations-service se trouvant juste en dehors du trajet à suivre (donc en dehors des grands axes et des autoroutes). Le prix moyen y est en général moins cher. Attention, celles-ci sont souvent petites et pas toujours ouvertes en journée, ce qui peut poser un problème pour le paiement.

D’ailleurs, prévoyez toujours un peu de cash. En Sicile par exemple, dans les stations-service de petits villages, il arrive que des bornes de paiement automatique rejettent votre carte de débit et votre carte de crédit, mais qu’elles acceptent le cash! Problème, vous n’en avez pas et, comme c’est la nuit, la station-service est fermée. À moins de trouver une autre station-service qui accepte vos cartes ou un distributeur de cash, vous serez contraint d’attendre le lendemain pour faire le plein. Il y aura à ce moment-là un pompiste pour vous servir du carburant. Dans sa poche, il dispose d’un lecteur de cartes portable qui fonctionne parfaitement bien! Mais dans ce cas-là, la note sera bien sûr un peu plus élevée vu qu’elle comprend le service du pompiste…

2. Budget péage

Pour l’estimer, surfez sur viamichelin.be et indiquez votre point de départ et votre destination. Ce site calculera le montant total à régler en matière de péage. Par exemple, 14,40 euros pour Bruxelles-Paris (via le trajet le plus rapide), 85,90 euros jusque Nice ou 91,80 euros jusque Barcelone.

Si vous avez le temps et que vous prévoyez de faire des petites haltes, ce site permet, entre autres, d’estimer la durée d’un trajet alternatif sans aucun péage. Dans le cas d’un voyage Bruxelles-Madrid avec péages, le trajet sera parcouru en 13 heures. Sans péage, comptez 7 heures en plus.

→ Conseil: L’accès à certains tunnels est payant. Par exemple, celui du Mont-Blanc coûte 45,60 euros côté français et 46,40 euros côté italien. Si vous prévoyez un deuxième passage dans les 7 jours, privilégiez plutôt un ticket aller-retour à 56,90 euros (ou à 57,90 euros au départ de l’Italie).

→ Conseil: Pour éviter de perdre du temps (dans les files) aux péages en France (mais aussi en Espagne), passez au badge de télépéage. Si vous le commandez en ligne, comptez 10 euros de frais d’activation et 10 euros de frais d’envoi. Celui-ci est aussi disponible moyennant 20 euros dans le réseau de magasins Auto 5. Dans un cas comme dans l’autre, vous devrez payer un supplément de 1,60 à 1,70 euros par mois d’utilisation (et davantage si vous circulez en Espagne). 

3. Budget vignette

Depuis quelques années, des zones à basses émissions ont fleuri un peu partout en Europe. C’est notamment le cas de Paris. Si vous comptez circuler dans la capitale française cet été, sachez que la vignette CRIT’Air (4,21 euros) y est obligatoire chaque jour de la semaine (8h-20h), et ce même pour les conducteurs étrangers. Néanmoins, hors pics de pollution, elle ne concerne pas le périphérique, ni les bois de Vincennes et de Boulogne.

©AFP

Il y a également des zones basses émissions en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Celles-ci sont disponibles sur une carte interactive.

Notez que vous devez vous munir d’une vignette (qui n’a rien à voir avec l’écologie) pour circuler en Suisse (environ 37 euros hors frais) et en Autriche (9,20 euros pour 10 jours). Pour plus de détails sur les tarifs, lisez notre dossier: Maîtrisez le budget voiture des vacances

4. Code de la route

Chaque pays européen a ses propres règles en matière de circulation routière. "Vous êtes censés les connaître et les respecter", selon le Centre Européen des Consommateurs (CEC). Pour vous y aider, la Commission européenne a repris dans une carte interactive les règles de circulation routière les plus importantes en vigueur dans chaque pays européen. Mieux: elle a même développé une app: "Aller à l’étranger" (iOS & Android).

Par pays, ces outils reprennent les règles en matière de limites de vitesse, d’alcool, d’utilisation du GSM, etc.

Par exemple, en France, les conducteurs peuvent utiliser un kit mains-libres à condition que celui-ci fonctionne via la technologie bluetooth. Les écouteurs (que soit pour des appels ou de la musique) sont strictement interdits.

©BELGAIMAGE

En outre, le CEC signale que, si vous commettez une infraction à l’étranger, "vous n’échapperez pas à l’amende". En effet, la législation européenne facilite désormais l’échange entre les pays membres des informations en matière de sécurité routière. "Les autorités compétentes du pays où vous avez commis l’infraction pourront directement vous faire parvenir l’amende pour les infractions suivantes: excès de vitesse, non-port de la ceinture de sécurité, franchissement d’un feu rouge, conduite en état d’ébriété ou sous l’influence de drogues, non-port du casque, circulation sur une voie interdite, téléphone portable ou autre équipement de communication au volant."

Enfin, grâce à des accords bilatéraux entre la Belgique, la France et les Pays-Bas, "vous n’échapperez plus aux procès-verbaux de stationnement établis à votre encontre dans ces pays."

Conseil: Attention, l’utilisation des avertisseurs de radars est strictement interdite en Autriche et en Suisse. Il vaut donc mieux couper l’utilisation d’apps comme iCoyote ou Waze là-bas. Surtout que la Suisse ne fait pas partie de l’Union. Donc, si vous ne coupez pas votre 4G, la facture risque d’être salée (sauf si vous avez un abonnement chez Scarlet): certains opérateurs facturent jusqu’à 14,50 euros/MB!



Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect