Ne laissez pas votre smartphone gâcher vos vacances

©Shutterstock

Avant de quitter le pays - même si c'est pour une destination européenne - voici quelques précautions à prendre concernant votre smartphone et vos appels à l'étranger.

Forfait illimité ou pas, si vous ne prenez pas quelques précautions, vous pourriez recevoir une facture salée de la part de votre opérateur télécom à votre retour de vacances. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises.

1. Dépassement de forfait

Si vous dépassez les limites de votre forfait lorsque vous voyagez au sein de l’Union européenne (UE), vous aurez – comme c’est le cas en Belgique – un supplément à payer (limité par défaut à 60 euros pour l’utilisation des données mobiles).

Pour éviter ce surplus, il y a trois solutions :

1. surveillez votre consommation en temps réel en téléchargeant l’app de votre opérateur; 
2. souscrivez à un abonnement qui n’autorise pas le dépassement de forfait;
3. demandez à votre opérateur de réduire votre dépassement autorisé. Par exemple à 10 ou 20 euros. Ou même à zéro le temps de vos vacances (ce qui revient à bénéficier d’un abonnement qui n’autorise pas un dépassement de forfait provisoirement).

→ Les liens directs vers les services de votre opérateur sont disponibles ici.

2. Roaming en Europe

Certains territoires situés en Europe ne font pas partie de l’UE: Andorre, la Suisse, Monaco, Chypre Nord, la Cité du Vatican, Saint-Marin, Saint-Barthélemy et les îles anglo-normandes. Celui qui utilise son smartphone dans ces zones ne sera donc pas exempté de frais de roaming (sauf si son opérateur prévoit expressément le contraire, comme c’est le cas pour Scarlet). Ces frais peuvent atteindre jusqu’à 14,50 euros/MB (selon les cas). 

Vous avez donc intérêt à désactiver vos données mobiles avant de passer la frontière de ces territoires (ou quand vous passez à proximité de ceux-ci).

3. Mode avion

Lorsque vous voyagez à bord d’un bateau ou d’un avion, vous risquez de vous connecter à un satellite (dont les coûts sont exorbitants). Activez toujours votre "mode avion" dans de telles circonstances. Cette activation ne vous empêchera pas de profiter d’Internet via une connexion Wi-Fi.

Faites de même lorsque vous quittez les frontières de l’UE. Vous pourrez de toute façon rester en contact avec vos proches grâce au Wi-Fi et via des apps comme Messenger, Skype ou Whatsapp.

→ Pour plus de détails et plus de conseils, lisez "Déjouez les pièges de votre abonnement mobile"

 

Forfait illimité ou pas, si vous ne prenez pas quelques précautions, vous pourriez recevoir une facture salée de la part de votre opérateur télécom à votre retour de vacances. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises.

1. Dépassement de forfait

Si vous dépassez les limites de votre forfait lorsque vous voyagez au sein de l’Union européenne (UE), vous aurez – comme c’est le cas en Belgique – un supplément à payer (limité par défaut à 60 euros pour l’utilisation des données mobiles).

Pour éviter ce surplus, il y a trois solutions :

1. surveillez votre consommation en temps réel en téléchargeant l’app de votre opérateur.
2. souscrivez à un abonnement qui n’autorise pas le dépassement de forfait.
3. demandez à votre opérateur de réduire votre dépassement autorisé. Par exemple à 10 ou 20 euros. Ou même à zéro le temps de vos vacances (ce qui revient à bénéficier d’un abonnement qui n’autorise pas un dépassement de forfait provisoirement).

2. Roaming en Europe

Certains territoires situés en Europe ne font pas partie de l’UE: Andorre, la Suisse, Monaco, Chypre Nord, la Cité du Vatican, Saint-Marin, Saint-Barthélemy et les îles anglo-normandes. Celui qui utilise son smartphone dans ces zones ne sera donc pas exempté de frais de roaming (sauf si son  opérateur prévoit expressément le contraire comme c’est le cas pour Scarlet). Ces frais peuvent atteindre jusqu’à 14,50 euros/MB (selon les cas). 

Vous avez donc intérêt à désactiver vos données mobiles avant de passer la frontière de ces territoires (ou quand vous passez à proximité de ceux-ci).

3. Mode avion

Lorsque vous voyagez à bord d’un bateau ou d’un avion, vous risquez de vous connecter à un satellite (dont les coûts sont exorbitants). Activez toujours votre "mode avion" dans de telles circonstances. Cette activation ne vous empêchera pas de profiter d’Internet via une connexion Wi-Fi.

Faites de même lorsque vous quittez les frontières de l’UE. Vous pourrez de toute façon rester en contact avec vos proches grâce au Wi-Fi et via des apps comme Messenger, Skype ou Whatsapp.

Forfait illimité ou pas, si vous ne prenez pas quelques précautions, vous pourriez recevoir une facture salée de la part de votre opérateur télécom à votre retour de vacances. Voici quelques conseils pour éviter les mauvaises surprises.

1. Dépassement de forfait

Si vous dépassez les limites de votre forfait lorsque vous voyagez au sein de l’Union européenne (UE), vous aurez – comme c’est le cas en Belgique – un supplément à payer (limité par défaut à 60 euros pour l’utilisation des données mobiles).

Pour éviter ce surplus, il y a trois solutions :

1. surveillez votre consommation en temps réel en téléchargeant l’app de votre opérateur.
2. souscrivez à un abonnement qui n’autorise pas le dépassement de forfait.
3. demandez à votre opérateur de réduire votre dépassement autorisé. Par exemple à 10 ou 20 euros. Ou même à zéro le temps de vos vacances (ce qui revient à bénéficier d’un abonnement qui n’autorise pas un dépassement de forfait provisoirement).

2. Roaming en Europe

Certains territoires situés en Europe ne font pas partie de l’UE: Andorre, la Suisse, Monaco, Chypre Nord, la Cité du Vatican, Saint-Marin, Saint-Barthélemy et les îles anglo-normandes. Celui qui utilise son smartphone dans ces zones ne sera donc pas exempté de frais de roaming (sauf si son  opérateur prévoit expressément le contraire comme c’est le cas pour Scarlet). Ces frais peuvent atteindre jusqu’à 14,50 euros/MB (selon les cas). 

Vous avez donc intérêt à désactiver vos données mobiles avant de passer la frontière de ces territoires (ou quand vous passez à proximité de ceux-ci).

3. Mode avion

Lorsque vous voyagez à bord d’un bateau ou d’un avion, vous risquez de vous connecter à un satellite (dont les coûts sont exorbitants). Activez toujours votre "mode avion" dans de telles circonstances. Cette activation ne vous empêchera pas de profiter d’Internet via une connexion Wi-Fi.

Faites de même lorsque vous quittez les frontières de l’UE. Vous pourrez de toute façon rester en contact avec vos proches grâce au Wi-Fi et via des apps comme Messenger, Skype ou Whatsapp.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect