Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Ce qui change pour l'immobilier en 2020

Si vous contractez un crédit-logement pour votre habitation familiale, vous devrez apporter 10% de capital propre, ainsi que le montant des frais.
©Photo News

Pas de crédit hypothécaire sans apport de départ en 2020

Si vous contractez un crédit-logement pour votre habitation familiale, vous ne pourrez plus emprunter, à partir du 1er janvier, que 90% de la valeur d’achat. Cela signifie que vous devrez mettre les 10% restants de votre poche, ainsi que les frais (droits d’enregistrement et frais de notaire).

Par le passé, on pouvait emprunter jusqu’à 125% du prix d’achat, et donc aussi pour les frais. Certes, ce n’est déjà plus le cas aujourd’hui, mais la Banque nationale trouve que les banques se montrent encore trop laxistes et a dès lors fixé des directives pour les crédits-logement. Autrement dit, vous devez disposer d’économies avant d’aller chercher un financement pour l’achat d’une habitation.

Votre argent en 2020

Ce qui change pour votre argent.

Consultez ici le PDF du magazine

L’intention de la BNB n’est cependant pas de rendre l’accès au logement impossible pour les jeunes ménages. L’autorité de contrôle prévoit par conséquent des directives plus souples pour les primo-acquéreurs. Ainsi, 35% maximum du volume des prêts accordés à des primo-acquéreurs peuvent servir à financer des quotités supérieures à 90%. Pour 5% maximum, le prêt pourra même dépasser 100% de la valeur d’achat. Pour les autres emprunteurs, seulement 20% du volume de crédits pourront dépasser la quotité fixée, sans jamais excéder la barre des 100% de la valeur d’achat.

Si vous êtes un investisseur en immobilier et que vous empruntez pour acquérir un bien, les conditions imposées sont plus sévères encore: le plafond est fixé à 80%. Il vous faudra donc financer 20% de votre achat vous-même, ainsi que les frais. Ici aussi, la Banque nationale accorde une marge de tolérance: 10% du volume global prêté peuvent porter sur une quotité plus élevée, sans toutefois excéder 90%.

En outre, la BNB impose des limitations pour des segments plus risqués. Il s’agit de dossiers de crédit où des personnes consacrent plus de la moitié de leurs revenus au remboursement d’emprunts. "Au maximum 5% du volume total des prêts peuvent consister en prêts qui combinent une charge de remboursement élevée (plus de 50% du revenu) et une quotité élevée (plus de 90 %)."

Les banques qui ne respectent pas ces conditions devront expliquer pourquoi elles dérogent aux règles fixées.

Hausse de la prime d’assurance habitation

D’après les explications de Wauthier Robyns, le porte-parole d’Assuralia, "les contrats d’assurance incendie (aussi appelés "habitation") font référence aux montants assurés pour le bâtiment et pour le contenu."

"Pour garantir que ces montants suivent l’évolution des coûts de réparation/reconstruction, ces montants suivent l’indice ABEX, publié en mai et novembre et qui prend quelque 3% sur l’année écoulée. Les primes payées par les assurés suivent mécaniquement…"

Détecteur de fumée obligatoire en Flandre

A partir du 1er janvier 2020, tous les logements flamands devront être équipés de détecteurs de fumée. Jusqu’à présent, cette obligation ne valait que pour les immeubles mis en location. Concrètement, il faudra qu’il y ait au moins un détecteur de fumée à chaque étage.

En Wallonie, une telle obligation existe déjà, tandis qu’à Bruxelles, seuls les logements donnés en location doivent être équipés de détecteurs de fumée. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés