Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Ce qui change pour les pensions en 2020

Racheter ses années d’étude devient plus cher. Les pensions augmenteront en mars. L’âge minimum pour la pension sera relevé.
©Photo News

Racheter ses années d’études devient plus cher

Un régime favorable pour les salariés et les fonctionnaires qui veulent racheter leurs années d’études disparaîtra le 1er décembre 2020.

Des pensions plus élevées en mars

Tout comme la rémunération que vous recevez de votre employeur, la pension légale est elle aussi adaptée au coût de la vie. Le mécanisme d’indexation des pensions légales est lié à l’indice pivot. Dès que l’indice atteint ou dépasse ce pivot, une indexation de 2% est appliquée.

Selon les récentes estimations du Bureau fédéral du Plan, c’est en février 2020 qu’on devrait toucher le prochain palier de l’indice pivot. Ce qui entraînerait une augmentation de 2% des pensions légales en mars. L’indice pivot précédent avait été atteint en août 2018, ce qui avait majoré les pensions légales de 2% en septembre 2018.  

Adaptation au bien-être pour les jeunes pensionnés

Comme chaque année, les pensions qui ont pris cours il y a cinq ans ont droit à une adaptation "bien-être", instaurée par la loi sur le pacte des générations de 2005. En plus de l’indexation, qui adapte les pensions légales au coût de la vie, l’enveloppe "bien-être" permet à certaines pensions de bénéficier d’un supplément. Ainsi, toutes les pensions légales qui ont pris cours il y a exactement cinq ans seront majorées de 2%. 

Majoration du revenu garanti aux personnes âgées (GRAPA)

Plus de 100.000 seniors percevront une allocation majorée dès janvier 2020. Il s’agit des personnes qui se sont constitué une pension trop faible. "Les montants de la GRAPA sont majorés de 0,8973%", indique Vik Beullens, du Service fédéral des pensions.
 

Pour les isolés, l’allocation mensuelle est augmentée de 10 euros, à 1.131,78 euros. Pour les plus de 65 ans mariés ou cohabitants légaux, la GRAPA passe à 754,52 euros, soit une hausse de 6,71 euros. Les nouveaux montants valent pour les personnes plus âgées qui sont déjà à la retraite, mais aussi pour les personnes qui prennent leur retraite le 1er janvier 2020. 

L’âge minimum pour la pension de survie relevé

Celui qui est marié et qui perd son conjoint a droit à une pension de survie. Ce qu’on appelle aussi "pension de veuve" n’est cependant accordé que si le survivant a un âge minimum. En 2019, il devait avoir au moins 47 ans. Ce seuil passe à 47 ans et 6 mois en 2020. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés