Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

La Flandre réforme sa taxe de circulation pour les nouvelles voitures

Les nouvelles règles ne viseront que les nouvelles voitures immatriculées à partir du 1er janvier 2021.
©Bloomberg

Les propriétaires d’une voiture paient des taxes sur leur véhicule: avant même de prendre la route, ils doivent régler la taxe de mise en circulation (TMC) et, ensuite, chaque année une taxe de circulation, appelée également taxe de roulage. Le calcul des deux taxes fait intervenir un facteur important: les émissions de CO2 de la voiture. Et cette composante de l’imposition des véhicules a n’a pas échappé aux controverses ces dernières années. Souvenez-vous du «dieselgate» et du logiciel secret grâce auquel les constructeurs automobiles trafiquaient les émissions de CO2 de leurs voitures. Ce scandale a amené les autorités européennes à instaurer un nouveau test des émissions, appelé procédure WLTP. Ce test plus réaliste a fait grimper d’un quart en moyenne les émissions mesurées de CO2 par rapport à la norme NEDC utilisée précédemment.

144 euros
Pour 70% des nouvelles voitures familiales et citadines, la taxe baissera en moyenne de 144 euros.

Pour éviter que l’application de la WLTP ne conduise à une hausse généralisée de la charge fiscale pour les automobilistes, la taxe de roulage en vigueur en Flandre sera adaptée à partir de 2021. Les nouvelles règles ne viseront en effet que les nouvelles voitures immatriculées à partir du 1er janvier. Pour les voitures immatriculées avant cette date, les anciennes règles restent applicables pour toute la durée de vie du véhicule. Cela vaut aussi pour les voitures d’occasion, dont la première immatriculation est antérieure à 2021, même si leurs nouveaux propriétaires les immatriculent à partir du 1er janvier.

L’application de la formule de calcul de la TMC augmentera la taxe des voitures polluantes (ayant des émissions de CO2 élevées). Mais, pour la majorité des nouvelles voitures familiales et citadines, l’imposition deviendra moins lourde: pour 70% des véhicules, la taxe baissera en moyenne de 144 euros. Ainsi, les propriétaires des cinq modèles les plus populaires actuellement feront le gain fiscal suivant: Renault Clio (-100 euros), Volkswagen Golf (-57 euros), Opel Corsa (-143 euros), Renault Captur (-137 euros) et Hyundai Tucson (-215 euros). Pour près de 30% des véhicules, la taxe sera plus élevée de 348 euros en moyenne. Les plus fortes majorations parmi les 50 modèles les plus populaires visent les véhicules suivants: BMW serie-X3 (+794 euros), Mercedes GLC-klasse (+447 euros), Peugeot 3008 (+165 euros), Peugeot Rifter (+132 euros) et Citroën C5 Aircross (+127 euros).
Globalement, l’adaptation de la taxe de roulage annuelle ne représente cependant que quelques euros en plus ou en moins. Ainsi, pour 60% des véhicules, la taxe de roulage baisse en moyenne de 6 euros par an. Et pour près de 36%, la hausse moyenne se limite à 10 euros par an.
Depuis 2016, les voitures 100% électriques et les véhicules roulant à l’hydrogène sont exonérés de la TMC et de la taxe de roulage annuelle. Cette exemption fiscale continuera à s’appliquer en 2021. Les hybrides rechargeables (plug-in) et les voitures roulant au CNG ou GNL bénéficiaient d’une exonération temporaire de la taxe de roulage jusqu’au 31 décembre 2020. À partir du 1er janvier, les nouvelles hybrides rechargeables et les voitures roulant au gaz naturel devront régler la TMC et la taxe de roulage, sur la base des normes d’émission WLTP.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés