Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Le moral de l'épargnant remonte d'un cran

Un tiers des sondés du baromètre ING estiment que la bourse offre à nouveau des opportunités.

(l'écho) - Après le sérieux recul de janvier, où il était tombé à 87 points, le Baromètre des Investisseurs est remonté à 92 points en février, ce qui témoigne toujours d'un pessimisme relatif. Calculé chaque mois par ING à l'issue d'une enquête menée en collaboration avec l'Université de Gand et L'Echo, ce baromètre mesure la confiance des épargnants belges qui investissent aussi en actions.

 

27% des Belges voient la conjoncture évoluer favorablement

L'évaluation de la conjoncture économique au cours des trois derniers mois reste plutôt négative. Ainsi, 5 % à peine des investisseurs interrogés prévoyaient une amélioration de la situation économique en Belgique, tandis que pas moins de 69 % prédisaient une dégradation. « Il est toutefois encourageant de constater que les attentes pour les prochains mois semblent orientées à la hausse », observe Peter Vanden Houte, chef économiste auprès d'ING. C'est ainsi que 27 % des Belges voient la conjoncture évoluer favorablement au cours des trois prochains mois. En novembre de l'an dernier, ce pourcentage ne dépassait pas les 15 %. Seuls 12 % des ménages ont vu leur situation financière s'améliorer ces trois derniers mois.

 

Fonte du portefeuille de placements des Belges

À l'inverse, pas moins de 30 % des investisseurs ont fait état d'une dégradation des finances du ménage. «Il pouvait difficilement en être autrement, tant le malaise boursier a, à l'évidence, fait fondre le portefeuille de placements du Belge moyen », explique Vanden Houte. Ainsi, seuls 12 % des répondants ont fait mention d'un rendement positif sur leurs investissements au cours des trois derniers mois, soit le taux le plus bas depuis le lancement de l'enquête en 2004. Pour les trois mois à venir, les investisseurs tablent néanmoins sur une amélioration de la situation financière du ménage. C'est l'avis de 15 % des répondants, tandis que 14 % craignent toujours une dégradation.

 

Soldes à la Bourse

Il ressort clairement du Baromètre de l'enquête de février, que le Belge considère la récente baisse boursière comme une opportunité d'achat. C'est ainsi que, selon 33 % des personnes interrogées, la Bourse de Bruxelles devrait opérer une jolie remontée au cours des trois prochains mois. Il y a deux mois, ce pourcentage n'était encore que de 24 %. Ce sont surtout les investisseurs actifs -aussi considérés comme les plus expérimentés- qui flairent des possibilités d'achat : dans cette catégorie, 37 % des répondants entrevoient une remontée boursière. À l'évidence, selon les Belges, la rémunération attendue du risque sur les actions a fortement augmenté. C'est ce qu'indiquent les attentes quant au rendement annuel moyen d'un investissement en actions sur dix ans. Celui-ci a été évalué par les investisseurs belges à 7,9 %, soit le niveau le plus élevé depuis le lancement du Baromètre. « Rien d'étonnant, conclut Vanden Houte, dès lors, si 27 % des investisseurs -18 % en janvier- estiment le moment opportun pour se lancer dans des investissements plus risqués ». C'est la première fois en sept mois que ce pourcentage est en hausse

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés