Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Combien va vous coûter le service bancaire universel des banques?

Ce 1er janvier 2022, les banques proposeront un service de base à un tarif avantageux, moyennant une nouvelle offre ou l’adaptation d’une offre existante.
Publicité
©Kristof Vadino

Pour les clients bancaires qui ne sont pas encore passés au numérique, Febelfin et le gouvernement se sont accordés - via une Charte - afin d'introduire d'ici à 2022 un service bancaire universel (SBU). Depuis de nombreuses années déjà, c'est un cheval de bataille pour Test Achats.

Celui-ci doit permettre à chacun de payer et de gérer son argent sans difficulté, moyennant un coût maximum de 60 euros/an, éventuellement complété par un coût variable pour l'envoi des extraits de compte.

60€
Coût forfaitaire
Le service bancaire de base ne pourra pas dépasser un coût forfaitaire annuel de 60 euros par an.

Cette Charte prévoit, dès le 1er janvier, un service composé d'au moins 60 transactions manuelles par an, une carte de débit et un minimum de 24 retraits d'espèces par an au distributeur automatique de la banque propre.

Afin de répondre à ces exigences, il suffit parfois d'adapter une offre déjà disponible. C'est ce que fera ING: à partir du 1er janvier 2022, le forfait de son Compte Vert (4,50 euros/mois) comprendra 60 opérations de débit manuelles par an (au lieu de 12 actuellement).

Pour certaines banques, il n'y aura aucun changement étant donné qu'une telle offre est déjà disponible. C'est le cas d'Argenta et de son forfait Silver (3,35 euros/mois) qui va plus loin que les exigences du SBU en offrant en sus une carte de crédit et un forfait d'assurance.

En outre, il ne comporte aucune limite sur les transactions manuelles, tandis que les retraits d'espèces sont illimités. Argenta ne facture pas non plus de frais supplémentaires pour le remplacement d'une carte et pour le renvoi d'ordres et de prélèvement refusés.

Nouvelle offre

En revanche, de nombreuses banques prévoient de lancer une toute nouvelle offre. Ce sera le cas de KBC avec un service à 3,25 euros/mois qui permettra d'effectuer les 24 retraits d'espèces gratuits depuis ses propres distributeurs, ainsi que depuis les distributeurs neutres Batopin.

De son côté, l'offre de Beobank (4,50 euros/mois) prévoit en sus des opérations illimitées au guichet. Celle de bpost banque sera un peu moins chère (4,25 euros/mois) et proposera pour sa part des retraits illimités depuis ses propres distributeurs.

Comptez 5 euros/mois pour celle de Belfius (qui prévoit aussi des retraits illimités dans son réseau et celui de Batopin), ainsi que pour celle de BNP Paribas Fortis, qui à l'instar d'Argenta ne prévoit pas de limite pour les retraits d'espèces et les transactions manuelles.

Une victoire et quelques regrets pour Test Achats

L'introduction d'un SBU est une victoire majeure pour Test Achats (TA), qui avait lancé en 2019 une pétition qui dénonçait la digitalisation forcée des banques et qui réclamait un service bancaire universel pour les consommateurs qui en ont besoin. Cette pétition, qui avait été remise aux autorités compétentes, avait recueilli un peu moins de 28.000 signatures.

Cependant, l'organisation de défense des consommateurs a émis trois regrets au sujet du contenu de la Charte.

1/ "60 euros/an pour un compte courant peut sembler raisonnable, mais nous observons que près de la moitié des banques proposent déjà un produit adapté à ce profil de clientèle et à un prix inférieur."

2/ Pour TA, 24 retraits d'argent liquide par an depuis des distributeurs automatiques appartenant à sa propre banque, c'est trop peu. Cependant, certaines banques (Argenta et BNPPF) vont bien au-delà de cette limite en proposant des retraits illimités, et cela, peu importe le distributeur.

3/ "Quant aux aspects pratiques liés à l'impression des relevés de compte, il y a lieu de s’inquiéter. Les agences et les imprimantes se font de plus en plus rares. En outre, non seulement l'envoi des relevés par la poste n'est pas compris dans le forfait, mais le coût pourra excéder celui des timbres, laissant la porte ouverte à des frais plus élevés."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés