Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Jusqu'à quel âge peut-on décrocher un prêt hypothécaire?

Ce n’est pas parce que vous êtes déjà âgé qu’il vous sera impossible de contracter un prêt hypothécaire et d’obtenir un taux normal. Quels sont les critères?
©BELGAIMAGE

En théorie, il n’y a pas d’âge maximum pour contracter un crédit hypothécaire. "Si la loi interdit toute discrimination basée sur l’âge, dans les faits, cela reste un critère déterminant dans la procédure d’octroi de prêts hypothécaires. Chaque prêt est un risque pris par la banque. L’octroyer à une personne âgée représente une plus lourde responsabilité, vu le risque accru de décès avant le remboursement. Sans compter que la pension est souvent bien inférieure au salaire", résume Quentin Denis, CEO de TopCompare.

Ce n’est effectivement pas un hasard si on a coutume de dire que disposer de son logement est un must pour (le niveau de vie à) la pension ! Car, pour rappel, un crédit hypothécaire ne doit théoriquement pas absorber plus du tiers des revenus.

Revenus suffisants plutôt qu'âge limite?

Sur le terrain, chaque banque applique sa politique en la matière et assure que les dossiers sont tous examinés rigoureusement sur la base des mêmes critères, dont l’âge fait bien sûr partie.

"Octroyer un prêt à une personne âgée représente une plus lourde responsabilité vu le risque accru de décès avant le remboursement."
Quentin Denis
CEO de TopCompare

"Il y a un âge minimum (18 ans), mais pas d'âge maximum officiel", assure Valéry Halloy, porte-parole de BNPParibas Fortis, précisant que "l’âge de la pension de l’emprunteur est évidemment pris en compte, car il coïncide en général avec une baisse des revenus. Il s’agit donc d’éviter des mensualités inadaptées qui mettraient la personne en difficulté."

"Belfius n’applique pas de limite d’âge spécifique. L’élément primordial, c’est que l’emprunteur ait une capacité de remboursement suffisante et confortable pour toute la durée du crédit. Chaque dossier est toujours examiné intégralement avant tout octroi", explique la porte-parole, Ulrike Pommée.

Même logique chez KBC. "Il n'y a pas d'âge maximum. Nous examinons si la date d’expiration du crédit est conforme aux attentes en termes d’âge raisonnable et si l’emprunteur dispose de revenus suffisants et stables pour toute la durée du crédit", selon le service de presse.

L'âge à l'échéance est crucial

En réalité, c’est l’âge auquel le crédit doit être remboursé qui s’avère crucial. On imagine en effet aisément qu’accorder un prêt sur 20 ans à une personne de 70 ans est relativement risqué.

Selon une enquête du comparateur financier belge TopCompare.be, pour un crédit hypothécaire, la plupart des banques prévoient que le dernier remboursement doit être effectué à 70, voire 75 ans au plus tard.

L'âge n'a pas d'incidence sur le taux proposé.
Les banques

Argenta annonce accorder un crédit hypothécaire jusqu’à 77 ans. D’autres banques, comme Belfius, KBC ou bpost banque, n’ont pas de politique fixe en la matière et avisent au cas par cas. Chez ING, l’âge maximum à la fin du crédit est fixé à… 85 ans. Vous avez donc toutes les raisons de tenter votre chance.

Un critère de poids... parmi beaucoup d’autres

Chaque dossier est pris en compte individuellement, assurent en chœur les banques, dont l’analyse repose sur les critères suivants:

- l’âge de la pension;
- les revenus (la sécurité de ceux-ci) et le rapport charges/revenus;
- la situation familiale;
- la situation patrimoniale globale;
- le profil de risque;
- l’historique de crédit;
- l’apport personnel;
- la quotité empruntée;
- l’historique avec la banque.

"Tout dépend également du type de bien convoité et la région dans laquelle il est situé", ajoute Valéry Halloy.

85
ans
Chez ING, l’âge maximum à la fin du crédit est fixé à 85 ans.

C’est donc toujours une combinaison de ces facteurs qui permettra ou non d’octroyer un crédit, et l'âge du candidat emprunteur joue un rôle, bien sûr.

"Avec les nouvelles règles de la Banque Nationale en matière de quotité, il est conseillé à tout âge d’avoir un bon apport personnel afin d’augmenter ses chances de se voir octroyer le crédit hypothécaire souhaité", souligne-t-on chez KBC. Or, l'apport personnel est généralement plus important chez les emprunteurs plus âgés.

En revanche, l'âge n’a pas d’incidence sur le taux proposé, soulignent les banques.

Plus facile à deux?

La grande différence, c’est que lorsqu’on emprunte à deux, le crédit peut reposer sur deux salaires ou revenus. Mais que l'on ne s'y méprenne pas, le critère principal pour accorder ou non un crédit immobilier reste la capacité de l’emprunteur à rembourser dans la période impartie.  La plupart des banques tiennent compte de l’emprunteur le plus jeune.

"Le fait d’emprunter seul ou à deux (ce qui joue notamment sur la capacité de remboursement) est l’un des facteurs pris en compte. Et à autres paramètres égaux, emprunter à deux amène en général à un taux d’acceptation plus élevé", précise-t-on chez ING.

Assurance solde restant dû

Attention à la prime de l’assurance solde restant dû. Le risque de décès étant plus élevé à un âge avancé, fatalement l’assurance sera en général plus chère. Cette assurance rembourse en effet partiellement ou totalement le solde du crédit en cas de décès de l’emprunteur, pour mettre le partenaire et/ou les enfants à l'abri. Chaque banque applique sa propre politique en la matière.

Alternative?

Deutsche Bank, qui n'est pas vraiment active sur le segment hypothécaire, propose une formule originale: le DB Investment Loan. Le principe est simple: vous empruntez de l'argent en mettant en gage vos placements. Vous évitez ainsi de devoir vendre tout ou partie de votre portefeuille pour financer une acquisition (ou tout autre projet). Vous restez propriétaire de votre compte-titres, ainsi que des rendements et revenus qu'il génère, et vous faites l'économie d'un acte notarié (et des frais).

"Cela convient à notre cœur de clientèle qui est âgé de 45 à 70 ans", souligne Jean-Michel Segers, porte-parole de Deutsche Bank. "Nous avons d'ailleurs de nombreux clients âgés - même de 80 ans et plus - qui ont opté pour cette formule pour financer un projet."

Il est possible de contracter un DB Investment Loan à partir de 50.000 €.
La durée d’un crédit est de minimum 6 mois et de maximum 20 ans.
Vous avez le choix entre une formule de prêt avec amortissement périodique du capital ou un crédit bullet avec remboursement intégral du capital à l'échéance du crédit.

"Le principal attrait de la formule est que la durée est en général courte et qu'il est possible d'opter pour un crédit bullet. Cela convient parfaitement à notre clientèle âgée, qui ne travaille plus et a moins de rentrées, lorsqu'elle peut tabler sur une grosse rentrée ou un investissement qui arrive à échéance, et qui a généralement besoin de montants plus faibles", poursuit Jean-Michel Segers.
Des frais de dossier uniques de 250 euros (à partir du 1er janvier 2021) sont facturés.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés