Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

11 rosés au bon rapport qualité-prix-plaisir

La vedette des apéritifs estivaux se consomme de plus en plus "hors saison". Voici 11 rosés goûtés et approuvés à moins de 11 euros.

Un vin estival? Oui, mais pas seulement. De plus en plus, le rosé s’apprécie en dehors des vacances d’été. Il n’y a plus réellement de saison pour le boire. En décembre dernier, l’enseigne Colruyt a vu progresser ses ventes de rosé de 20% par rapport à 2019. Et en a vendu un million de litres en plus que l’année précédente! C’est que les milléniaux ont découvert ce vin et participent à son succès. Car la famille des rosés n’appelle pas de commentaires de "connaisseurs". Il n’existe pas réellement de code pour l’apprécier, mais un rituel de convivialité non feinte. Il n’est pas fait pour les râleurs. De plus, il peut accompagner une cuisine de plus en plus mondiale (asiatique, méditerranéenne, latino-américaine). Enfin, et ce n’est pas un détail, les flaconnages peuvent être innovants, originaux, visuellement séduisants. Et on peut aussi casser les codes du traditionnel bouchon en liège par des synthétiques colorés ou - de plus en plus - en verre.

La Rosaline, 2020, Vignobles Foncalieu, IGP Pays d’oc

Grenache et syrah s’associent pour ce rosé à la couleur pâle délivrant des arômes de fruits rouges (fraise). Agréable (servi vers 8°) dès l’apéritif et en accompagnement d’un taboulé.

Colruyt, 5,49 euros. 

Château Signac "Cuvée Or" 2020, Côtes du Rhône Villages Chusclan

70% de grenache et 30% de syrah dans ce rosé rhodanien gardois. Ample, généreux (il annonce 14° d’alcool), il s’exprime par des évocations d’agrumes et d’épices douces. Vers 10°, il sera parfait avec des filets de rouget à la plancha.

Cora (et www.corawine.be), 6,49 euros (en promo du 8 juin au 5 juillet à 5,45 euros).

Domaine du Gouyat, Vignobles Dubard, Bergerac 2019

Voilà un rosé du Sud-Ouest français (Dordogne) qui a de la couleur et du caractère. Plus pour la table que pour l’apéritif. Quoique… Une couleur intense, des notes de petits fruits rouges (groseille). Ample, voilà un rosé associant cabernet-sauvignon et merlot, qui appréciera un poulet à la basquaise servi vers 8-10°.

OKay, 5,69 euros.

Masso Antico, Primitivo 2020, Indicazione Geografica Tipica Salento

Né dans les Pouilles, il doit sa personnalité au cépage emblématique du "talon de la botte", le primitivo. Nez et bouche très fruitée, on y décèle des évocations de confiture de fraise. À 8°, il accueillera dans l’assiette une salade classique de mozzarella et basilic.

Colruyt, 6,99 euros. 

Le Petit Closi 2020, Domaine Boudau,IGP Côtes Catalanes BIO

Près de Perpignan, à Rivesaltes, Véronique et Pierre Boudau élaborent un rosé issu de l’agriculture biologique. Syrah, grenache noir et cinsault révèlent une couleur légère et libèrent une bouche sur les fruits rouges (framboise). Un vin harmonieux, élégant, qui conviendra parfaitement (vers 8-10°) avec du saumon grillé.

Vins Pirard (Genappe, Grez-Doiceau, Gerpinnes et dans
un "corner" chez Filigranes à Bruxelles), 9,70 euros.

Chinon 2020

En Touraine, au pays de Rabelais, on produit aussi un peu de rosé issu du cépage cabernet-franc (comme le rouge). De couleur intense, il déploie des arômes de fruits rouges. La bouche est charnue et esquisse quelques évocations végétales. À table (servi vers 10°), il sera le complice bienveillant de poivrons farcis. 

Delhaize, 5,99 euros (en promo en 2+1 jusqu’au 26 mai).

Jardin de Roses 2020, Jean-Claude Mas, AOP Languedoc

Grenache, cinsault et syrah composent ce rosé pâle, cristallin, au nez floral, à la bouche évoquant bonbons anglais, fruits rouges et agrumes. Charmeur, dans son joli flacon, il saura flatter un tartare de saumon accompagné de légumes estivaux à la plancha(vers 8°).

Cora (et www.corawine.be), 9,79 euros (en promo du 8 juin au 5 juillet à 8,19 euros).

Château Viranel "Intuition" 2020, Saint-Chinian

Au nord de Béziers, cette appellation languedocienne bénéficie de l’influence méditerranéenne mais aussi, déjà, du climat cévenol moins chaud. La famille Bergasse assemble syrah, grenache et cinsault pour ce rosé élégant, au nez marqué par les bonbons acidulés, fruité, ample en bouche. Souple et sensuel. Vers 10° avec un guacamole.

Vins Pirard (Genappe, Grez-Doiceau, Gerpinnes et dans un "corner" de chez Filigranes à Bruxelles),  10,50 euros.

Nuvola by Avignonesi 2020, Indicazione geografica tipica BIO

Le grand cépage toscan, le sangiovese, s’allie à la syrah rhodanienne et au merlot bordelais dans ce rosé élaboré par la célèbre cave Avignonesi (aujourd’hui propriété d’une Belge). Stimulé par des notes de fruits rouges (fraise des bois, framboise), il accompagnera (vers 8-10°) un tajine de poulet et même, à l’heure du dessert, une soupe de fraises.

Delhaize, 7,99 euros (en promo en 2+1 jusqu’au 26 mai).

Beaujolais "Le Rosé" 2020, Domaine Anita

Oui, on produit aussi un peu de rosé dans cette appellation du sud de la Grande Bourgogne. Comme pour le rouge, c’est le cépage gamay qui offre ce rosé à la couleur claire, très fruité en bouche (fraise, framboise, groseille rouge). Tendre et soyeux, voilà un rosé original et pimpant que l’on boira (vers 10°) avec du jambon cuit grillé, sauce béarnaise.

Cora (et www.corawine.be), 6,99 euros (en promo du 8 juin au 5 juillet à 5,89 euros).

El Viaje de Ramón Rioja, 2019, Bodegas Ramón Bilbao

Habillé d’une couleur orangée, ce rosé de la célèbre appellation espagnole Rioja est produit avec le cépage garnacha (grenache). Le nez floral prélude à une bouche tendre, mais séveuse, qui libère des évocations de zeste d’orange. On l’accompagne volontiers (vers 10°) d’une paella ou d’un apéritif autour de tapas (crevettes, tortilla, olives…).

Carrefour Hyper, 5,99 euros. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés