Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Gratuit ou payant, ne faites jamais l'impasse sur un antivirus

Les pirates informatiques innovent sans cesse. Alors, même si vous pensez disposer des meilleurs réflexes en matière de cybersécurité, surfez couvert!
Publicité
Un antivirus gratuit est tout aussi valable que sa version payante, mais il comprend moins de fonctionnalités. ©Shutterstock

Octobre, c'est le mois de la sensibilisation à la cybersécurité au niveau européen. Et vu que la criminalité informatique a encore grimpé en 2020 avec pas moins de 43.500 cas recensés (+26%) selon la Police Fédérale, c'est l'occasion d'enfoncer le clou à propos de la nécessité absolue de vous équiper d'un logiciel antivirus. Mais lequel choisir?

Tout d’abord, sachez que “antivirus” est un terme générique utilisé pour désigner un logiciel protégeant contre l’ensemble des dangers informatiques. Il serait donc plus logique de parler d’une solution de cybersécurité.

Gratuit ou payant?

Pouvez-vous faire confiance à un antivirus gratuit? Oui! Celui-ci détectera la plupart des menaces et vous protégera en conséquence.

43.500
Le nombre de plaintes liées à la cybercriminalité en 2020 en Belgique.

Cependant, si vous êtes à la recherche de fonctionnalités supplémentaires - comme un gestionnaire de mots de passe, un anti-ransomware, un anti-hameçonnage, une protection contre le vol de données personnelles, un anti-spam, etc. -, alors il faudra privilégier une version payante.

En outre, cette dernière permet d'éviter les publicités intempestives générées par l'antivirus pour vous inciter à passer à sa version payante.

Notez que par défaut, certains appareils embarquent déjà une excellente protection intégrée complète contre toutes formes de menaces informatiques (et sans publicité intempestive).

C'est le cas des ordinateurs équipés du système d'exploitation Windows 10 ou 11 qui inclut Windows Defender. Si vous connaissez les bonnes pratiques à respecter pour éviter les dangers (voir encadré), cet antivirus gratuit peut parfaitement faire l'affaire.

Si vous connaissez les bonnes pratiques à respecter pour éviter les menaces informatiques, Windows Defender peut parfaitement faire l'affaire.

Si vous envisagez quand même de vous équiper d'une version payante, sachez qu'il subsiste une forte disparité de prix entre les antivirus. Cependant, ces différences tarifaires ne sont pas forcément justifiées.

De fait, dans le compte rendu de son classement des éditions antivirus de 2020, le laboratoire indépendant de comparaison d'antivirus AV-TEST déclarait: "Jamais autant de fabricants ne se sont distingués par des performances aussi excellentes que l'année passée."

D'ailleurs, n'hésitez pas à vous rendre sur leur plateforme pour choisir l'antivirus qui correspond le mieux à votre profil d'utilisateur (tant pour un ordinateur que pour un appareil mobile).

Opérateurs télécoms

Plusieurs opérateurs télécoms proposent aussi des solutions de cybersécurité, parfois en option et à un prix plus démocratique.

Plusieurs opérateurs télécoms proposent des solutions de cybersécurité à un prix plus démocratique.

C'est notamment le cas de VOO avec VOO Internet Security (VIS+). Moyennant 5 euros/mois (ou 60 euros/an), un abonné peut disposer de plusieurs services de protection - dont un gestionnaire de mots de passe et une protection en ligne de son identité - pour 6 appareils.

Cette solution est basée sur le logiciel antivirus SAFE de F-Secure, qui revient à 60 euros/an pour la protection de 3 appareils. Autrement dit, en passant par VOO, l'abonné peut protéger 3 appareils de plus pour le même prix. En outre, cet opérateur propose actuellement une offre d'essai de 6 mois sans engagement.

Moyennant 5 euros/mois (dont un premier mois gratuit) également, Proximus propose à ses clients de protéger jusqu'à 5 appareils à l'aide de Norton Security.

Si vous préférez passer directement par ce fournisseur, comptez 50 euros pour la première année et 95 euros pour la deuxième, soit 30 euros de plus que Proximus sur deux ans.

De son côté, Telenet fournit, avec Safespot, une solution qui va bien plus loin qu'une solution antivirus, protégeant tous les appareils d'un foyer, de même que les objets connectés (comme une sonnette, un frigo ou un thermostat). Safespot revient à 8 euros/mois (mais est d'office inclus dans le pack ONEup).

"Pour tous nos clients ONE, All-Internet et Easy Internet, nous proposons également un produit "Safesurf" gratuit qui offre une protection contre le phishing", conclut Coralie Miserque, la porte-parole de Telenet.

Bon à savoir

Qu'il soit gratuit ou payant, un antivirus doit être régulièrement mis à jour pour être pleinement efficace. Cela dit, aucune solution de cybersécurité n'est infaillible à 100%. D'où l'importance de connaître ou d'apprendre les bons réflexes pour limiter un maximum les risques en ligne.

À ce propos, Google et Test Achats (TA) ont récemment lancé un jeu en ligne destiné à aider les internautes à naviguer en toute sécurité: Space Shelter. Il doit leur apprendre à sécuriser leur compte internet en passant de l'utilisation d'un gestionnaire de mots de passe à la compréhension de l'authentification multifactorielle et à l'utilisation des paramètres de confidentialité.

"Space Shelter rend l'apprentissage de la cybersécurité plus accessible", commente Julie Frère, porte-parole de TA. "En sensibilisant les gens à la cybersécurité, ils se sentiront plus à même de tirer pleinement parti des possibilités offertes par la technologie."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés