Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Vacances et covid, un été serein en 5 questions

Vous envisagez de voyager à court terme? Voici ce qu’il faut savoir pour ne pas être refoulé aux frontières et éviter les mauvaises surprises au retour.
Vérifiez toujours les conditions d'accès au pays de destination, de même que celles d'un pays par lequel vous devez transiter, et cela, peu importe votre moyen de transport. ©ZUMAPRESS.com

Mercredi dernier, les députés européens ont largement donné leur feu vert final au certificat numérique Covid européen, destiné à faciliter les déplacements cet été au sein de l'UE, à charge désormais aux États de le mettre en place d'ici le 1ᵉʳ juillet. Si vous comptez quitter les frontières belges avant cette date, voici les règles à respecter et les démarches à entreprendre pour vous ou votre famille, ainsi que les nouvelles règles en vigueur à partir du 1er juillet.

1/ Où puis-je voyager?

Tant que vous respectez le conditions d’accès à un pays (voir question 2), vous avez le droit de  voyager où bon vous semble. Mais gare aux conditions à respecter à votre retour (voir question 5), qui varient en fonction d’un code couleur, et qui peuvent donner lieu, selon les cas, à une quarantaine.

Or, si vous n’avez pas la possibilité de télétravailler ou de prolonger vos congés, vous ne percevrez aucun revenu de remplacement durant cette période.

Pour rappel, ce code couleur évolue chaque dimanche soir sur le portail info-coronavirus.be. Lors de sa dernière mise à jour, par exemple, l’archipel portugais des Açores est repassé au rouge, de même que les îles ioniennes en Grèce.  

Précisons que lorsqu'une région ou un pays passe au rouge (lors de la mise à jour du dimanche soir), ce code couleur ne devient applicable qu'à partir du mercredi suivant.

Les voyages à destination de pays situés en dehors de l’Union et de l'espace Schengen restent encore et toujours vivement déconseillés.

En outre, lors du Comité de concertation du 4 juin 2021, il a été rappelé que les voyages à destination de pays situés en dehors de l’Union et de l'espace Schengen restent encore et toujours vivement déconseillés, à l’exception bien sûr de quelques pays teintés de vert.

À l’heure d’écrire ces lignes, c’est le cas pour l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud et Israël. De fait, à l’instar du Japon, la Thaïlande est repassée dans le rouge.

2/ Quelles sont les conditions à respecter à l’aller?

Avant de quitter la Belgique, vérifiez toujours les conditions d'accès au pays de destination, de même que celles d'un pays par lequel vous devez transiter, et cela, peu importe votre moyen de transport. Ces conditions peuvent être vérifiées depuis l’application Re-OPEN EU.

Par exemple, pour entrer en France, il faut pouvoir présenter le résultat d’un test PCR négatif (qui a été effectué depuis moins de 72 heures).

Cette règle ne s’applique pas aux enfants de moins de 11 ans, ni aux travailleurs transfrontaliers et aux résidents des bassins de vie frontaliers situés à moins de 30 km de la frontière française, tant qu’il s’agit pour ces derniers d’un déplacement de moins de 24 heures.

Les voyageurs doivent également pouvoir présenter une attestation sur l’honneur (le document est disponible via l’application Re-OPEN EU) dans laquelle ils déclarent qu’ils n’ont pas de symptômes liés au Covid-19 et qu’ils n’ont pas été en contact avec un cas confirmé au cours des 14 jours précédant leur voyage.

Cependant, depuis le 9 juin, les personnes vaccinées, c’est-à-dire celles qui ont effectué une vaccination complète depuis au moins 14 jours à la date du voyage (ou depuis au moins quatre semaines pour le vaccin Johnson & Johnson), peuvent, elles aussi, entrer sur le territoire français sans test PCR, moyennant le certificat vaccinal européen (voir ci-dessous).

Si vous voyagez avant le 1er juillet, le résultat négatif d’un test PCR reste votre meilleure garantie de pouvoir entrer dans un pays.

De manière générale, et peu importe votre destination au sein de l’UE, si vous voyagez avant le 1er juillet, le résultat négatif d’un test PCR (voir question 3) reste votre meilleure garantie de pouvoir entrer dans un pays.

Bien qu’il y ait déjà des exceptions: l'Espagne permet désormais aux touristes de présenter un test antigénique. C’est plus rapide et nettement moins cher qu’un test PCR (voir question 3).

À partir du 1er juillet: ceux qui disposent d’un certificat covid numérique (qui prouve que son titulaire a été vacciné, testé négatif ou guéri du coronavrius) pourront voyager librement sur le territoire des États membres de l’UE.

Attention, il s’agit du principe de base, mais les pays de destination peuvent toujours décider d’y assortir des conditions connexes. "Il est dès lors très important de vérifier suffisamment au préalable les conditions de voyage précises en vigueur dans le pays de destination ou de transit" selon le gouvernement belge. "Et cela, pour éviter des mauvaises surprises."

Par exemple, la durée de validité des tests pour ceux qui optent pour le test négatif n'est pas harmonisée et peut varier de 24 à 72 heures. Il en va de même pour ceux qui sont guéris du coronavirus: la durée de l'immunité est fixée à un maximum de 180 jours, mais ici aussi les États peuvent décider de la réduire.

Précision supplémentaire: les États membres auront l'obligation d'accepter les personnes qui ont obtenu une dose unique du vaccin Johnson & Johnson ou une double dose des vaccins Pfizer-BioNTech, Moderna ou AstraZeneca. Cependant, pour ces derniers, chaque pays pourra décider s'il autorise l'entrée aux voyageurs ayant reçu une seule dose.

En pratique, ce certificat est disponible depuis le mercredi 16 juin 2021 (au format papier ou numérique).

Le certificat sanitaire européen en 12 questions

Le certificat numérique européen covid est entré en vigueur le 1er juillet 2021. Comment et où se procurer ce précieux sésame? Quels sont les vaccins éligibles? L’administration d’une dose de vaccin est-elle suffisante? Quid pour les enfants? ... Retrouvez toutes les réponses à vos questions.

3/ Combien coûte un test PCR?

Les tests destinés à montrer patte blanche pour voyager ne sont pas remboursés par l’assurance maladie obligatoire. Ils peuvent être facturés au tarif minimum de 40,44 euros (contre 47,18 euros jusqu'au 30 avril 2021). Autrement dit, l’organisation qui effectuera votre test reste libre de vous le facturer à un montant bien plus élevé.

40,44€
Le tarif minimum d'un test PCR.

Par exemple, Brussels Airport dispose de son propre centre de dépistage rapide à la sortie du hall des départs. Comptez 67 euros pour un test PCR standard avec un résultat dans les 24 heures ou 135 euros pour un test PCR rapide, dont le résultat sera disponible quelques heures plus tard.

Vous trouverez d'autres nombreux lieux de prélèvement (en bleu) sur la carte interactive de la plateforme Doclr Covid Test.

À partir du 1er juillet: les enfants et les jeunes âgés de 6 à 17 ans et les adultes qui n’ont pas encore eu l’occasion de se faire vacciner complètement et ainsi de s’immuniser verront le coût de leur test PCR remboursé, avec un plafond de 55 euros. Sont concernés les tests réalisés en Belgique après avoir reçu un code Corona Test Prescription du SPF Santé publique.

L’intervention financière peut être réclamée maximum deux fois, pendant les mois de juillet, août et septembre. Attention, les personnes qui n’ont pas répondu à l’invitation de se faire vacciner ne peuvent pas bénéficier de ce remboursement.

En pratique, il sera possible de commander un code (Corona Test Prescription) via la plateforme fédérale "masante". Le code restera valable dix jours.

En outre, toujours à partir du 1er juillet, les tests PCR permettant de dépister le Covid-19 pourront coûter au maximum 55 euros (pour ceux qui ne sont pas éligibles à un remboursement), au lieu de 70 euros actuellement, et les tests rapides antigéniques 120 euros maximum.

4/ Quelles sont les conditions à respecter au retour?

Actuellement, toute personne voyageant à l'étranger plus de 48 heures, et cela indépendamment du moyen de locomotion utilisé, doit obligatoirement remplir le "Passenger Locator Form" (PLF). Vous pouvez le remplir en ligne deux jours avant le départ, ou quelques heures avant de partir, mais pas trois ou quatre jours à l'avance.

Une fois le formulaire rempli, vous recevrez un QR code par courriel. C'est la preuve que vous avez bien rempli le formulaire. Les voyageurs qui reviennent en avion doivent montrer ce QR code lors de l'embarquement. Si vous ne le faites pas, vous ne pourrez pas embarquer.

Si vous avez rempli le PLF sur papier, les autorités prendront contact avec vous par téléphone.

Ensuite, en fonction des réponses données dans le PLF, le formulaire calculera si vous êtes à haut risque d’avoir été contaminé par le virus.

Si vous recevez un SMS, vous êtes à haut risque. Vous devrez observer une quarantaine et vous faire tester le premier et le septième jour de votre quarantaine. Celle-ci prendra fin uniquement moyennant un test PCR négatif effectué le 7ᵉ jour de quarantaine.

Attention, en cas de test positif, vous devez vous placer en isolement, c'est-à-dire rester encore 10 jours supplémentaires à domicile.

Si vous ne recevez pas de SMS, vous n’avez pas besoin de faire de quarantaine.

À partir du 1er juillet: si vous revenez d’une zone orange ou rouge, et que vous disposez d’un certificat covid numérique européen, vous n'aurez aucune obligation de vous mettre en quarantaine.

Pour rappel, vous bénéficiez de ce certificat si vous avez effectué une vaccination complète depuis au moins 14 jours, si vous disposez d'un test PCR négatif récent (c'est-à-dire qu'il doit avoir été effectué maximum dans les 72 heures qui précèdent l’arrivée en Belgique) ou que vous disposez d'un certificat de rétablissement.

Malgré l'entrée en vigueur du certificat vaccinal européen, l'utilisation du PLF restera inchangée.

Attention, malgré l'entrée en vigueur du certificat vaccinal européen, l'utilisation du PLF restera inchangée.

À ce propos, les Belges qui auront l'obligation de se faire tester à leur retour peuvent le faire au jour 1 ou 2 et ils ne devront plus d'office se mettre en quarantaine.

Par contre, si vous revenez d'une zone à très haut risque (c'est-à-dire d'une destination où ont émergé des variants préoccupants), vous aurez l'obligation de vous mettre en quarantaine pendant une durée de 10 jours et d'effectuer un test PCR au jour 1 et au jour 7.

"Cette obligation s’applique aussi aux personnes ayant une vaccination complète ou ayant déjà effectué un test qui s’est révélé négatif dans le pays en question", selon le gouvernement belge. "Il s’agit en effet de variants dangereux du virus que nous voulons tenir à l’écart de l’Europe."

5/ Quid pour les enfants?

Actuellement, les mesures de quarantaine s'appliquent aux enfants dès l'âge de 6 ans. En revanche, les enfants de moins de 6 ans n'ont aucune obligation de se faire tester au retour d'un déplacement à l'étranger, à moins de présenter des symptômes.

À partir du 1ᵉʳ juillet: un test PCR négatif sera demandé pour les jeunes à partir de 12 ans, au retour d'une zone rouge. Les enfants de moins de 12 ans en seront dispensés.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés