Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Votre shopping de Saint-Nicolas sans souci et aux meilleurs prix

Les catalogues sont de sortie et marquent le top départ pour vos achats jeux et jouets de fin d'année. Voici d'ailleurs quelques bons plans à saisir.
Publicité
Les magasins Maxi Toys affichent 17% de stocks en plus par rapport à la même période en 2020. ©ANP

À moins que vous ne les ayez déjà reçus, les catalogues "jouets" de fin d’année ne devraient pas tarder à arriver dans votre boîte aux lettres. Surtout que, pour certains, la version en ligne est déjà disponible.

Faut-il pour autant déjà se précipiter ce week-end dans les magasins de jouets? Pas forcément, même si depuis plusieurs semaines quelques médias se sont montrés très alarmistes au sujet d’éventuelles pénuries (voir question 1) et augmentations de prix (question 2). À ce propos, ne tardez pas trop non plus pour faire vos achats afin de profiter des meilleurs tarifs (voir question 3) dans votre enseigne favorite.

1/ Faut-il craindre des pénuries de jouets?

Comme tous les secteurs, celui du jouet subit certes quelques perturbations liées notamment à la crise du fret. Cependant, il n'est absolument pas question de pénurie de jouets pour les fêtes de fin d'année, ni de rupture de stock.

Il n'est pas du tout question de pénurie de jouets pour les fêtes de fin d'année, ni de rupture de stock.

"Il y a une incertitude par rapport aux dates d'arrivée de certains articles, mais cela ne concerne que 15% de notre assortiment", explique Cédric Haleng, le directeur marketing de Broze.

Même son de cloche chez Dreamland. "Nous ne pouvons pas exclure des retards au niveau de l'approvisionnement: certains articles sont encore en cours d'acheminement, et il est difficile d'estimer quand ils seront livrés", intervient Nathalie Roisin, sa porte-parole.

De manière générale, les magasins de jouets annoncent avoir anticipé les fêtes de fin d'année. "Actuellement, nous avons 17% de stock en plus par rapport à la même période l'année passée", indique Alain Hellebaut, le CEO de Maxi Toys.

En outre, tous les jouets vendus en Belgique ne proviennent pas forcément d'Asie. "Nous vendons beaucoup de jeux de société, nous avons des locomotives comme Lego et Playmobil, et tous ces jouets sont fabriqués en Europe", confirme Cédric Haleng.

D'ailleurs, Fox et Cie, une enseigne qui privilégie les fournisseurs locaux (belges et européens), ne s'inquiète pas trop des "dérèglements actuels de la mondialisation", selon Frédéric Henrotte, l'un de ces CEO.

2/ Les jouets coûtent-ils plus cher cette année?

En revanche, il y a déjà un effet prix à la suite de la hausse des matières premières (et de la crise du fret selon les cas) auprès de certaines enseignes et pour certains jouets.

Il y a déjà un effet prix dans certaines enseignes pour certains jouets.

Par exemple, Dreamland indique ne pas prévoir d'augmentation de prix aujourd'hui. De son côté, Maxi Toys parle d'une hausse de l'ordre de 2,5 à 3%.

"Pour certains articles, la hausse se chiffre à 0% et pour d'autres à 10%, surtout à cause de l'explosion du prix des transports", précise Alain Hellebaut. "Mais nous avons essayé de limiter au maximum l'impact sur nos clients en rognant sur notre marge."

"Il y a une hausse de prix en effet, même si les fabricants, les distributeurs et les détaillants sont là pour amortir le choc", renchérit Olivier Fieuw, CEO de l'enseigne Le Zèbre à Pois.

"La hausse des prix du transport maritime - qui a fait x20 en 12 mois - n'a finalement qu'une faible incidence sur les prix aux consommateurs (moins de 5% en général, même si certains produits ont connu de plus fortes hausses)."

Carrefour parle d'une hausse de 3 à 5%, mais qui ne sera pas répercutée cette année sur le consommateur, mais bien au début de l'année 2022.

Les nouveaux tarifs de début 2022 devraient malheureusement montrer des hausses plus importantes.
Frédéric Henrotte
Un CEO de Fox et Cie

Un avis partagé par Frédéric Henrotte de Fox et Cie qui indique que les "nouveaux tarifs de début 2022 devraient malheureusement montrer des hausses plus importantes".

Cédric Haleng, chez Broze, va dans le même sens et craint une augmentation des prix pour les jouets d'extérieur.

Même constat à nouveau chez Carrefour. "Nous serons bien au-dessus des 5% d'augmentation pour les jouets d'extérieur de volume important, comme les trampolines, les piscines, les vélos, etc., qui sont fortement impactés par les coûts du transport et des matières premières.

3/ Quels sont les bons plans?

Broze: Chaque mardi, durant les mois de novembre et décembre (de même que lors du Black Friday), cette enseigne fait une remise de 10 euros par tranche d’achat de 100 euros. Cette action est cumulable avec le bonus de la carte de fidélité: lorsqu’un client cumule 200 points, il a aussi droit à une remise de 10 euros.

Carrefour: Jusqu’au 25 octobre 2021, un bon de 1.000 points bonus est offert à l’achat de 50 euros de jouets uniquement (ce qui permet d’obtenir deux chèques de réduction de 5 euros). Comme les autres années (et jusqu’au 6 décembre), ce distributeur rembourse également cinq fois la différence en points bonus si le client trouve le jouet moins cher ailleurs. Il y aura aussi de "fortes promos" lors du Black Friday.

Cora: Ce distributeur rembourse deux fois la différence en bons d’achat. Les détenteurs de la carte Cora bénéficient d’une remise de 21% sur un jouet au choix jusqu’au 30 octobre.

Dreamland: À partir du 29 octobre, cette enseigne offre une réduction de 15% sur les jouets dès 50 euros d’achats ou de 20% dès 150 euros. "Nous aurons également d’autres belles offres, notamment sur notre action Black deals, du 23 au 29 novembre", annonce Nathalie Roisin.

Fox et Cie: Du 5 au 15 novembre, chaque famille aura la possibilité de bénéficier d’une réduction de 10% sur un achat.

Le Zèbre à pois: Il y a quelques promotions à saisir, avec, selon les cas, un cadeau offert à l'achat de certains articles.

Maxi Toys: du 27 au 29 octobre, Maxi Toys fête son anniversaire en offrant une réduction de 15% sur la quasi-totalité de son assortiment dès 50 euros d’achats. De fait, il y a quelques exceptions, comme les consoles de jeux vidéo, les cartes prépayées, etc. "Par ailleurs, notre catalogue est rempli d’offres exclusives d’un bon rapport qualité/prix", précise Alain Hellebaut. "Par exemple, deux articles pour le prix d’un, ou une remise de 50% à l’achat d’un second article." En outre, lors du Black Friday, il y aura une réduction sur une sélection d’articles.

4/ Quid sur le marché de l'occasion?

Si l'augmentation des prix des jouets se confirme, le marché de la seconde main devrait probablement se frotter les mains. Actuellement, le terme "jouets" génère plus de 52.800 offres sur la plateforme 2ememain. Si vous basculez dans la version néerlandaise, le terme "speelgoed" renvoie à près de 215.140 offres.

Il est également possible de trouver des consoles et des jouets en seconde main auprès des enseignes Cash Converters. De même que des jeux de société, qui sont très en vogue depuis quelques mois, tant sur le marché du neuf que de l'occasion (voir encadré).

Bref, pas de panique! Il y aura des jouets pour tous et pour toutes les bourses.

Les jouets tendances de cette fin d'année 2020

Les enseignes de jouet sont unanimes: il y a une véritable boom des jeux de société et des puzzles. "Cette catégorie qui pèse près d'un cinquième du marché connaît une forte croissance d'environ 20% par rapport à l'année dernière", note Frédéric Henrotte de Fox et Cie.

"En effet, les gens ont repris plaisir à jouer ensemble, le phénomène ne s'essouffle pas, donc on reste attentif à proposer du choix dans ces gammes-là", renchérit Cédric Haleng de Broze.

À ce propos, Olivier Fieuw, de l'enseigne Le Zèbre à pois, remarque davantage d'engouement sur les jeux de société d'escape ou d'énigmes.

Sinon, des licences telles que Mario, Pokémon, LOL, Harry Potter et Pat'Patrol disposent à nouveau d'une très large gamme de jouets et continuent à bien se porter.

"Il y a clairement un phénomène Pokémon pour les 25 ans de la licence, avec de belles promotions, et on a rarement vu ça dans notre métier", souligne Alain Hellebaut de Maxi Toys. L'engouement est d'ailleurs tel que Dreamland signale un problème de livraison avec les cartes Pokémon.

Pareil avec la PlayStation 5 (PS5). Mais peu importe le distributeur, la demande continue à être bien supérieure à l'offre, et aucune enseigne n'a de visibilité sur le stock de cette console, ni sur d'éventuels délais de livraison.

En ce qui concerne les autres consoles, dont la nouvelle Switch Oled, la situation n'est pas la même: les stocks des enseignes de jouets sont régulièrement alimentés.

Donc à nouveau, pas de panique! Il y aura du stock pour tout le monde, mais peut-être pas toujours sur un produit spécifiquement recherché. Heureusement, le marché regorge d'alternatives.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés