Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Fin du tarif social élargi: réagissez avant le 1er juin

Vous bénéficiez du tarif social élargi? En juillet, votre fournisseur d'énergie vous fera basculer vers son tarif "le moins cher ", mais ce n'est pas forcément celui qui correspond le mieux à votre situation.
Plus d'un demi million de clients – environ 300.000 pour le gaz et 500.000 pour l'électricité – seront à nouveau soumis aux tarifs énergétiques commerciaux. ©Shutterstock

À partir du 1er juillet 2023, le tarif social élargi pour l'énergie prendra fin. Pour rappel, le tarif social avait été élargi en 2021, en raison de la crise du coronavirus, à ceux qui bénéficient d'une intervention majorée (BIM) pour les soins de santé.

Plus d'un demi million de clients – environ 300.000 pour le gaz et 500.000 pour l'électricité – seront à nouveau soumis aux tarifs énergétiques commerciaux. Les fournisseurs seront toutefois tenus de leur appliquer le tarif le moins cher pendant une période de trois mois.

Le tarif le moins cher

Testachats (TA) s’inquiète de cette règlementation. "À première vue, il semble que les fournisseurs ne proposeront pas toujours leurs contrats les moins chers à ces clients."

La Creg a contacté chaque fournisseur pour identifier le produit le moins cher et pour vérifier qu’il l’appliquera correctement.

Cependant, le régulateur fédéral de l’énergie (la Creg) veille au grain, puisqu’il a contacté chaque fournisseur pour identifier le produit le moins cher et pour vérifier qu’il l’appliquera correctement.

La semaine dernière, la Creg a ainsi pu confirmer au cabinet de la ministre fédérale de l’Énergie, Tinne Van der Straeten (Groen), que tous les fournisseurs, sauf deux, appliqueront correctement cette réglementation.

Depuis, "c’est résolu pour l’un des deux fournisseurs concernés, tandis que l’autre proposition est à l’étude", précise Stéphanie Maquoi, la porte-parole de Tinne Van der Straeten.

Trois mois

TA s'interroge également sur la restriction de durée selon laquelle les fournisseurs ne doivent appliquer ces contrats que pour une période de trois mois.

Comment interpréter cette partie de la législation? Cela signifie-t-il qu’un tarif variable serait fixe pendant trois mois? Pas du tout! "Si c’est une offre variable (mensuelle), alors le tarif variera pendant trois mois via la formule d’indexation", répond Olivier Desclée, le porte-parole d’Engie.

Dans la pratique, nous n’allons pas nous limiter à trois mois. C’est un minimum, pas un maximum.

Olivier Desclée
porte-parole d'Engie

"Dans la pratique, nous n’allons pas nous limiter à trois mois. C’est un minimum, pas un maximum. Si le client BIM accepte le contrat Flow que nous lui proposons, la durée du contrat sera d’un an."

Notez que le contrat Flow d’Engie sera assorti d’une ristourne unique spécifique pour les clients BIM qui perdent leur droit au tarif social en juillet.

Chez TotalEnergies aussi, il y aura un geste commercial. "Nous nous engageons à les faire profiter durant trois mois de notre tarif le moins cher (Pixel, l’offre 100% digitale de ce fournisseur, NDLR) tout en leur conservant les services associés à notre produit phare Pixel Blue (qui prévoit les conseils d’un expert par téléphone, NDRL) afin de bien les accompagner dans une meilleure maîtrise de leur consommation et de leur facture d’énergie", indique Greet Roosen, sa porte-parole.

Conseils

Si vous êtes concernés, votre fournisseur a pris (ou prendra très bientôt) contact avec vous pour vous signifier sur quel contrat commercial vous serez basculé le 1er juillet prochain. Il s’agira plus que probablement d’un contrat à tarif variable. "Si vous ne répondez pas à cette communication, le transfert se fera automatiquement", prévient le SPF Économie.

"Or, ce ne sera pas forcément le tarif qui correspond le mieux à votre situation personnelle et à votre consommation", ajoute-t-il. "Si vous n’êtes pas d’accord, vous pouvez choisir un autre type de contrat que celui proposé, ou changer de fournisseur d’énergie."

Mais ne traînez pas. Le délai de préavis est d’un mois. Vous devez donc idéalement agir avant le 1er juin. "N’hésitez donc pas à prendre les devants et à comparer les tarifs dès maintenant."

Réforme

Lorsque le gouvernement fédéral a annoncé la fin du tarif social élargi, il a également indiqué qu’il  prévoyait de s’accorder "au printemps" sur une réforme du mécanisme du tarif social dans son entièreté.

Où en est ce dossier? D’après le cabinet de la ministre fédérale de l’Énergie, le projet de réforme avance bien et sera présenté prochainement au gouvernement.

"Avec l’extension du tarif social pendant la crise, nous avons appris beaucoup sur ses avantages et aussi ses points d’amélioration et je veux en tirer les leçons pour la réforme en préparation", précise Tinne Van der Straeten.

"Le niveau de revenu devra être un facteur déterminant dans l’attribution du tarif social."

Tinne Van der Straeten
Ministre fédérale de l’Énergie

"Nous allons agir sur deux axes: permettre à ceux qui en ont le plus besoin d’avoir accès au tarif social énergie, cela signifie que le niveau de revenu devra être un facteur déterminant dans l’attribution du tarif social."

"Mais aussi, permettre au tarif social d’avoir un rôle de tremplin, bien plus que celui de pansement. De fait, actuellement, il n’est pas axé sur les solutions. Via la réforme, le tarif social devra servir de tremplin vers les énergies renouvelables", a-t-elle conclu.

Lire également
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.