Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Quelle app pour se lancer dans le trading boursier?

Chaque investisseur a ses propres intérêts et sa propre stratégie d’investissement. Quelle application de trading correspond à votre profil d’investisseur?
Les courtiers en ligne sont de plus en plus nombreux. ©EPA

La crise sanitaire mondiale a vu l’intérêt pour les investissements croître de manière très forte, pas seulement auprès des investisseurs aguerris, mais aussi auprès des amateurs, nouveaux sur le marché. Les courtiers en ligne ont observé en 2020 une forte hausse des transactions et du nombre de nouveaux clients.

L’intérêt pour les marchés financiers va grandissant, face à une épargne qui ne rapporte plus rien, voire vous coûte de l’argent, face à l’inflation. Et s’il fallait encore passer des ordres par téléphone via son courtier il y a quelques décennies, ou plus récemment se connecter au site de son banquier, il est désormais possible de passer des ordres en quelques secondes via son application de trading. Si cela semble très, voire trop facile, il faut rappeler qu’investir en bourse n’est pas jouer au Lotto. Il s’agit d’investir de l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme, sur un horizon de placement à moyen-long terme (min. 7-10 ans). Et surtout d’investir en toute connaissance de cause. Il est important de comprendre et connaître ce dans quoi vous investissez et de diversifier vos achats.

Mais avant de vous jeter à l'eau, il vous faut choisir votre "broker". Face à une offre de courtiers en ligne grandissante, comment choisir? Entre Rebel, Lynx, BUX, DeGiro, MeDirect, Keytrade, Bolero et Binck Bank, le choix ne manque pas. La grille tarifaire est l’un des premiers critères – mais certainement pas le seul – à prendre en compte pour les comparer.

Les tarifs

0 euro
frais de garde
Aucun des courtiers en ligne ne facture de frais de garde, contrairement à la plupart des banques traditionnelles. Ce service est gratuit.

Les brokers en ligne ne facturent ni frais de garde ni frais d’ouverture et de clôture de compte, contrairement à la plupart des banques traditionnelles. C’est essentiellement sur les frais de courtage (tarifs de transaction) et les frais de transfert qu’ils se distinguent les uns des autres.

  • Frais de courtage

Les courtiers en ligne appliquent des systèmes différents pour les frais de courtage. Bolero, Binck Bank, Keytrade et Rebel fonctionnent par tranche. Par exemple, pour les trois premiers, il faut débourser un peu plus de 7 euros par transaction sur Euronext Bruxelles pour les ordres dont le montant s’élève à maximum 2.500 euros. Le nouveau-né Rebel de Belfius offre une tarification préférentielle pour les actions belges: 3 euros par ordre jusqu’à 2.500 euros. Lynx, DeGiro et MeDirect fonctionnent, eux, par pourcentage. 0,09% avec un minimum de 6 euros pour le premier; 0,20% pour un minimum de 7,5 euros chez MeDirect et 0,04% pour un maximum de 30 euros chez DeGiro. BUX fonctionne encore différemment. Il a créé l’ordre zéro, qui permet d’investir sans commission: il s’agit d’un ordre gratuit pour toutes les actions européennes et les ETFs en fin de journée, entre 17h et 18h, qui est exécuté le jour suivant. Sinon, il prélève 1 euro par ordre au marché et par ordre limite.

Les tarifs de transaction sur les marchés américains et autres marchés mondiaux sont très différents d’un courtier en ligne à l’autre. Pour les marchés américains, par exemple, Rebel facture 15 euros par ordre jusqu’à 2.500 euros. Les tarifs, pour les mêmes tranches, s’élèvent à 15 dollars chez Bolero et 9,75 euros chez Binck Bank. Keytrade applique un forfait: 29,95 dollars par ordre jusqu’à 50.000 dollars. Lynx facture 0,01 dollar/action pour minimum 5 dollars, chez DeGiro le tarif est de 0,50 euro par ordre additionné à 0,004 dollar par action. MeDirect applique de son côté un pourcentage: 0,20% par transaction avec un minimum de 20 dollars. Seule BUX ne compte pas de frais de transaction.

À ces frais de courtage, s’ajoute la Taxe sur les opérations de bourse (TOB), de 0,35% du montant de la transaction, qui est perçue à chaque achat ou vente.

Notez que si vous achetez des devises étrangères, des frais de conversion peuvent également s’appliquer.

  • Frais de transfert

Les frais de transfert doivent également être pris en compte. Si tous les courtiers offrent les frais de transfert pour les transferts entrants, ils varient fortement d’un broker à l’autre pour les transferts sortants. MeDirect est le plus cher: 150 euros par titre si vous souhaitez transférer vos titres vers une autre banque. Comptez 75 euros chez Rebel, 50 euros chez Bolero, 42,35 euros chez Keytrade, 25 euros chez Binck Bank et 10 euros chez DeGiro. Seul Lynx offre ce service gratuitement. Il n’est par contre pas encore possible de transférer un portefeuille existant vers BUX ou depuis BUX vers un autre courtier pour le moment.

Attention aux comptes à l’étranger

Certains courtiers comme DeGiro, Lynx ou encore BUX opèrent depuis l’étranger. Il faut donc déclarer, dans votre déclaration fiscale chaque année et une fois au Point de Contact Central (PCC), l’existence de ce compte à l’étranger.

  • Marchés en temps réel

Si vous voulez absolument suivre les cours en temps réel, ce service est gratuit chez Lynx, BUX, Rebel et DeGiro. Bolero offre également ce service pour Euronext et les marchés américains. Seules Binck Bank et Keytrade font payer l’accès aux cours en temps réel (2,5 euros par mois pour Euronext et jusqu’à 20 euros par mois pour les marchés mondiaux sur Keytrade), sinon il faudra suivre les cours en différé (décalage d’environ 15 minutes). MeDirect, par contre, n’affiche pas les cours en temps réel.

  • Taux sur les dépôts

DeGiro et Binck Bank appliquent un taux négatif de -0,5% sur les dépôts de plus de 2.500 euros pour le premier et de plus de 25.000 euros pour le second. Dans ce cas, si vous détenez des liquidités durant un certain laps de temps, mieux vaut les verser sur le compte d’une autre banque.

Les spécificités

Outre les grilles tarifaires, il faut également comparer les spécificités propres à chaque courtier en ligne, puisqu’ils n’offrent pas tous la même étendue de produits financiers ni le même accès aux marchés mondiaux. Chacun a ses particularités.

Tous permettent d’investir sur les marchés européens et américains, dans des actions et ETFs (trackers) et la plupart dans des fonds. C’est le cas notamment de Rebel et DeGiro, qui proposent actions, fonds et ETFs. Certains proposent plus de diversité dans leurs produits financiers comme Lynx, et Binck Bank, Keytrade ou encore Bolero.

  • Lynx

Il est le broker en ligne qui offre la plus grande diversité en termes de produits financiers et étendue de marchés disponibles: actions, ETFs, fonds, obligations, turbos, warrants, futures, devises et options sur pas moins de 100 marchés dans 30 pays différents, avec des destinations parfois exotiques comme le Mexique, les États baltes, l’Australie, le Japon, Singapour, Hong Kong et la Chine.

  • MeDirect

C’est une banque spécialisée en fonds d’investissement. Elle offre un vaste choix de fonds parmi 60 maisons de fonds. Il est également possible d’acheter des actions, mais le choix est nettement plus limité.

  • Bolero

Ce courtier permet aux traders d’investir en étant très informés. Bolero donne accès à des informations et rapports d’analyste, l’accès à des séminaires, formations, etc. Outre les grandes bourses mondiales, iI étend son offre aux marchés en croissance d’Europe centrale et de l’Est (Pologne, Hongrie, République tchèque).

eToro, en dollar US

L’un des plus grands courtiers en ligne est sans aucun doute eToro. Ce pure player permet d’investir dans un large panel de produits financiers (actions, cryptomonnaies, devises, matières premières, ETFs) sur de nombreux marchés (principalement européens et américains), mais la plateforme étant américano-israélienne, les transactions se font exclusivement en dollar américain. Pour un dépôt de fonds dans une autre devise, des frais de conversion s’appliquent. Comme beaucoup de courtiers en ligne, l’ouverture du compte est gratuite. La plateforme ne facture aucun frais de gestion, elle ne prend pas non plus de commission sur les actions. Toutefois, elle prélève des frais de roulement sur les positions ouvertes, qui fluctuent en fonction des conditions du marché.

  • BUX

Cette application de trading "très bon marché" permet comme beaucoup d’autres d’investir dans des ETFS et actions. Le courtier propose en effet une sélection de grandes actions belges, notamment du Bel 20, françaises, allemandes, néerlandaises, autrichiennes et américaines. Mais les possibilités sont relativement limitées pour les investisseurs aguerris en termes d’actions et instruments financiers. BUX, par contre, est l’une des rares à permettre d’investir dans des cryptomonnaies.

Si la plupart des courtiers en ligne retiennent le précompte mobilier sur les dividendes à la source, tout comme la TOB, ce n’est pas le cas de BUX. Il faut donc, tous les trois mois, introduire une déclaration et la payer. Pour le précompte mobilier, vous devrez également le payer via votre déclaration fiscale annuelle.

  • Rebel

La nouvelle application de Belfius a comme principal atout ses prix relativement bas et surtout préférentiels pour les investissements dans des actions belges (3 euros/ordre jusqu’à 2.500 euros). Il est possible également d’accéder à 28 marchés et 300 fonds. Elle permet d’investir en sélectionnant des thèmes préférentiels, comme l’investissement durable dans la santé, les énergies renouvelables, l’égalité des genres ou encore les sociétés "ESG", mais aussi d’être guidé par l’avis d’analystes.

  • Keytrade

Si vous envisagez d’investir en bourse pour vos enfants, Keytrade permet d’ouvrir facilement des comptes (à vue, d’épargne, compte-titre) pour eux et ainsi de placer leurs étrennes en bourse. Elle offre également un large panel d’instruments financiers : actions, ETFs, obligations, fonds, turbos, warrants, futures et options.

  • DeGiro

DeGiro est l’un des courtier les moins chers du marché en frais de transaction, de garde, de transfert ou encore pour consulter les marchés en temps réel. C’est là son gros atout, tout comme la quantité de produits financiers disponibles (actions, ETFs, obligations, fonds, turbos, warrants…) et l’accès à plus de 50 places boursières dans 30 pays. Il demande par contre des frais de connexion par marché boursier sur lequel vous voulez effectuer des transactions. Ces derniers s'établissent au maximum à 0,25% de la valeur de votre portefeuille par an et par place boursière (avec un plafond de 2,50€), à l'exception du compartiment actions d'Euronext Paris et Bruxelles.

  • Binck Bank

Ce broker en ligne offre une large gamme d’instruments financiers: actions, ETFs, fonds, turbos, warrants, futures, devises et options. Il est également très compétitif en termes de tarifs, notamment pour les ordres importants et pour les transferts de titres. Il fournit également les actualités boursières et des lettres d’informations rédigées par L’Investisseur.

Conclusion

Si vous préférez investir "local", autrement dit dans des sociétés belges, Rebel et DeGiro seront les plus compétitifs pour les tarifs appliqués. Pour les fonds, MeDirect est la meilleure option, mais si vous voulez absolument faire un pas sur le marché des cryptomonnaies, alors c’est BUX qu’il faudra choisir. Pour un panel large de produits et marchés, Lynx fera votre affaire, tout comme Keytrade et DeGiro. Ou si vous voulez payer le moins de frais possibles, DeGiro, BUX et Lynx sont sans doute les moins chères. Mais si vous désirez être au fait des dernières infos et analyses, c’est alors Bolero qui fera votre bonheur. Bref, il n’y a pas une application meilleure que les autres. Chacune a ses spécificités, qui plairont tantôt à un investisseur en fonds, tantôt à celui qui préfère les marchés exotiques, ou encore à celui qui veut payer le moins de frais possible. Il faut donc choisir celle qui correspond à votre profil d’investisseur.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés