mon argent

Belfius prévoit un léger tassement des prix de l’immobilier

Les analystes sont pour l'instant partagés sur l'évolution des prix sur le marché résidentiel. Vu la conjoncture, difficile de prévoir comment évolueront les revenus et la confiance du consommateur belge. ©BELGAIMAGE

Les analystes financiers de Belfius, toujours très prudents, relèvent une reprise de l’activité dans le secteur de la construction mais tablent sur un léger tassement des prix fin 2020 et en 2021.

 Selon Véronique Goossens, Chief Economist chez Belfius, l'activité dans le secteur de la construction a reculé pendant 3 mois consécutifs au printemps dernier en raison du confinement et du coup dur porté à la confiance économique. Mais "mai et juin laissent apparaître une reprise, le mois de mai ayant constitué un tournant avec une croissance positive de 10,9 %". L’analyste élargit le spectre en indiquant que la construction a connu une évolution comparable dans toute la zone euro.

Effet décalé et momentané sur les prix

Si le traumatisme économique causé par le Covid-19 s’est rapidement marqué sur l’activité du secteur immobilier, Belfius, s’alignant sur les notaires, constate que l’effet de cette récession sur les prix se fait attendre.

"Sur les six premiers mois de cette année, le prix des maisons en Belgique a en effet encore augmenté. Au niveau de la zone euro, l’inflation des prix des maisons s’est accélérée à 5% au 1er trimestre, soit le niveau le plus élevé depuis 2007", constate Véronique Goossens. Celle-ci table encore sur un léger recul des prix fin 2020 et l’an prochain suite à une diminution prévisible des revenus des ménages et même si la possibilité de reporter dans certains cas les remboursements des crédits hypothécaires contribuera à amortir le choc.

"Nous considérons néanmoins que l’intérêt des investisseurs pour l’immobilier résidentiel restera marqué. Le risque d’inoccupation sur le marché des bureaux et des commerces augmente en raison du confinement et joue à l’avantage du marché résidentiel", nuance la Chief Economist.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés