Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Comment installer une borne de recharge chez soi?

L’achat et l’installation d’une borne de recharge électrique chez soi doit devenir déductible fiscalement pour les professionnels, mais aussi pour les particuliers. Le bon moment pour passer à l'achat.
Sur votre façade, dans votre garage, sur un piquet... les possibilités sont nombreuses pour installer une borne de recharge. ©Wouter Van Vooren

Installer une borne de recharge électrique chez soi. Le moment est opportun pour passer à l’action puisque, depuis le 1er septembre 2021, les particuliers devraient pouvoir profiter d’un allègement fiscal sur l’achat et l’installation d’un tel appareil. La loi, qui n’a pas encore été votée, devrait s’appliquer avec un effet rétroactif.

Une borne intelligente, c’est quoi?

Il s’agit d’une borne qui communique avec le véhicule mais aussi avec votre domicile. Concrètement, lorsque vous branchez votre véhicule, la borne s’adapte automatiquement à la consommation totale de votre habitation afin de ne pas faire sauter les plombs. Par exemple, la nuit, lorsque votre bien consomme très peu, la charge s’adapte pour être maximale. Si, à 19h, votre four, lave-vaisselle et taque fonctionnent en même temps, la recharge de votre véhicule sera moindre. "La recharge intelligente est très importante car cela permet d’éviter de faire sauter les plombs. Elle mesure la puissance totale de la maison, et réduit automatiquement sa puissance si nécessaire, la vitesse de charge diminue alors", confirme Sébastien Légat.

Concrètement, vous pouvez – normalement - désormais bénéficier d’une réduction fiscale de 45% du prix, pour un montant maximal de 1.500 euros. Cet avantage sera dégressif. En 2023, il sera réduit à 30% du prix puis 15% en 2024. Mais attention, il faut répondre à deux critères pour se voir octroyer ce coup de pouce fiscal: la borne doit être intelligente et l’énergie utilisée doit être verte.

Pour les indépendants et les entreprises, qui pouvaient déjà déduire leur borne à 100%, la déduction fiscale est passée à 200% depuis ce 1er septembre, à condition que cette borne soit installée dans une zone "semi-publique", c’est-à-dire accessible au public, aux riverains, etc. L’avantage fiscal sera également dégressif: il sera réduit à 150% du 1er janvier 2023 au 31 août 2024.

Comment procéder?

L’achat et l’installation d’une borne de recharge à domicile n’a rien de compliqué en soi. Tout peut être effectué directement sur internet. Vous devez d'abord choisir un fournisseur: Engie, Eneco, Luminus, D’Ieteren, Blue Corner… le choix ne manque pas.

La plupart d'entre eux proposent de remplir directement un formulaire en ligne pour recevoir une offre de prix. "Vous remplissez le formulaire en ligne dans lequel on détermine vos besoins: split billing (facture divisée, une partie étant remboursée par l’employeur, NDLR), recharge avec badge ou non, type de borne, emplacement (longueur des câbles), sur pied ou sur un mur, etc.", détaille Nicolas Paris, managing director chez Electric by D’Ieteren.

La méthode est identique chez Luminus: "Le client doit d’abord remplir un questionnaire pour estimer si l’installation est standard ou, pour les cas les plus complexes, s’il est nécessaire de faire venir un spécialiste sur place", explique Sébastien Légat, directeur de la mobilité électrique.

Dans les cas les plus standard, "ce qui représente la majorité des cas", indique Nicolas Paris, le fournisseur envoie directement une offre. Le client, s’il est d’accord, peut alors la signer en ligne.

Il ne reste ensuite plus qu’à planifier votre rendez-vous, également grâce à un agenda en ligne. Chez Electric by D’Ieteren, les délais ont d’environ un mois. "Si vous faites une demande maintenant, il est possible d’avoir la borne fonctionnelle d’ici fin septembre", estime Nicolas Paris. Du côté de Luminus, les délais actuels sont de 15 jours environ entre l’offre et l’installation, qui, elle, "se fait sur une demi-journée maximum, voire deux heures pour les cas les plus simples", précise Sébastien Légat: "Le technicien installe la borne qui est déjà configurée selon les besoins du client, fait le raccordement, explique le système au client puis effectue une démonstration."

"L’installation se fait sur une demi-journée maximum."
Sébastien Légat
directeur de la mobilité électrique chez Luminus

Le jour même ou quelques jours plus tard, une certification de l’installation est réalisée. "L’installation est toujours suivie d’une certification qui garantit que la borne respecte les règles de sécurité. Ce qui est important car elle consomme autant que la maison", rappelle Nicolas Paris.

"L’installation est toujours suivie d’une certification qui garantit que la borne respecte les règles de sécurité."
Nicolas Paris
managing director chez Electric by D’Ieteren

Si vous décidez de déménager quelques années plus tard, il est toujours possible d’emporter votre borne avec vous. "Dans ce cas, on déplace uniquement la borne et on laisse le câblage électrique. On installe alors un nouveau câblage au domicile du client. Il faut compter environ 1.000 euros de frais, soit moitié moins que pour une nouvelle borne", explique Sébastien Légat. 

Combien ça coûte?

Le prix d’une borne intelligente – puisque c’est celle-ci, et uniquement celle-ci, qui pourra être déduite fiscalement – et de son installation tourne en moyenne autour de 2.000 euros TVAC. "Tout est inclus dans le pack standard, qui comprend jusqu’à 20 mètres de câbles, avec une configuration maximale, la certification électrique et la visite incluse. Il y a peu de probabilité d’avoir des frais supplémentaires", prévient Sébastien Légat. C’est seulement dans les cas les plus complexes que le tarif avoisine les 3.000 euros.

2.000
euros
C'est le prix moyen d'une borne de recharge électrique intelligente.

Le prix d’une borne classique, donc non connectée, tourne plutôt autour de 1.400 euros, mais elle ne rentre pas en ligne de compte pour pouvoir bénéficier de l’avantage fiscal.

Si vous voulez installer une borne double prise, si vous avez deux véhicules électriques, il faut alors compter le double du prix.

Et pour les voitures de société?

Si vous avez un véhicule de société, qui paie l’installation de la borne? Vous ou votre employeur? Quid de la facturation?

Sachez que votre employeur n’est pas tenu de faire installer une borne électrique à domicile ou de fournir une carte de recharge. Mais pour ceux qui offrent cet avantage à leurs travailleurs, les sociétés de leasing intègrent de plus en plus l’installation d’une borne de recharge dans les leasings pour véhicules électriques.

La carte carburant est alors remplacée par le split billing (possible uniquement avec les bornes intelligentes) et un badge qui vous permettent directement de dissocier la consommation de votre maison, lorsque vous rechargez chez vous, de celle de votre véhicule professionnel.

"L’important est de reproduire l’expérience de la carte carburant."
Nicolas Paris
managing director chez Electric by D’Ieteren

"L’important est de reproduire l’expérience de la carte carburant", concède Nicolas Paris, "la recharge ici étant éclatée en différents endroits (domicile, lieu de travail, sur la route). La carte de recharge permet de centraliser les dépenses pour l’employé et de les contrôler, notamment grâce au split billing, pour l’employeur."

Pour l’indépendant, le principe est identique. "Il s’agit d’un split billing pour un seul véhicule, ce qui permet à l'indépendant de déduire les recharges à titre de dépenses professionnelles. La borne comprend qu’il y a deux comptes: le professionnel et le privé", explique encore Nicolas Paris.

Le cas des copropriétés

Si vous vivez en appartement, dans une copropriété, l’installation d’une borne nécessite de recevoir l’autorisation en assemblée générale (AG), puisque le câblage doit souvent passer par les communs.

Deux tiers des voix des copropriétaires présentés ou représentés sont nécessaires pour obtenir cette autorisation.

Si les copropriétaires recalent votre demande, "il est toujours possible d’avoir un câble de recharge intelligent, qui permet également le split billing pour le remboursement des frais", explique Sébastien Légat.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés