Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Erreur "humaine": votre assurance incendie intervient

L'assurance habitation classique intervient dans presque tous les cas, même si vous avez chargé votre gsm la nuit ou si vous n'avez pas fait ramoner votre cheminée.
©Photo News

C’est parfois utilisé comme un argument de vente par les entreprises de ramonage: vous devez faire ramoner votre cheminée chaque année, sinon l'assurance incendie n'interviendra pas en cas de sinistre. "Cette rumeur est fausse", affirme Els Vandevyvere, responsable Inspection technique chez l'assureur AG. "Cela ne veut pas dire que vous ne devez pas garder votre conduit de cheminée en bon état." Une assurance incendie classique interviendra toujours en cas de dommages, quelle que soit la cause de l'incendie, semble-t-il. Sauf si vous avez délibérément déclenché un incendie et que l'assureur peut le prouver. "Mais sinon, il n'y a aucune raison de ne pas indemniser les dommages matériels", déclare Gerrit Feyaerts, porte-parole de l'assureur AG.

"Les dommages causés par la surchauffe d'un téléphone, d'un vélo ou d'une batterie de voiture sont couverts."
Gianni De Muynck
Porte-parole d'AXA

Par exemple, fumer une cigarette dans votre lit n'est pas une raison pour ne pas être indemnisé en cas d'incendie. Idem si vous chargez la batterie de votre gsm ou de votre aspirateur la nuit. "Les dommages causés par la surchauffe d'un téléphone, d'un vélo ou d'une batterie de voiture sont couverts", précise Gianni De Muynck, porte-parole d'AXA.

Il en va de même lorsqu'il s'avère que la conformité de votre installation électrique n'a pas été vérifiée et approuvée, ce qui est obligatoire lors de la vente d'une habitation. "Le fait que l'installation n'ait pas été approuvée n'est pas une raison pour ne pas intervenir. Mais si nous établissons qu'un défaut de l'installation a causé le dommage et que le client en était informé, mais n'a rien fait pour y remédier, nous pouvons refuser d'intervenir", avertit Gianni De Muynck.

Par ailleurs, "si nous sommes certains que l'incendie a pris naissance dans un certain appareil et que nous pouvons prouver un défaut de fabrication, nous pouvons exercer un droit de recours contre le fabricant", explique Els Vandevyvere.

Résiliation de la police

En principe, un assureur peut également résilier une police après un sinistre. "Mais dans la pratique, nous ne le faisons que rarement, voire jamais", rassure Gerrit Feyaerts. "Bien sûr, si quelqu'un a eu cinq sinistres au cours des trois dernières années, nous examinerons en interne si nous voulons continuer à assurer ce client."

Ces dernières semaines, plusieurs incendies majeurs se sont déclarés dans notre pays. Pourtant, selon Els Vandevyvere, les tempêtes et les dégâts des eaux constituent un risque plus important en matière de polices assurance incendie (ou assurance habitation) que les incendies eux-mêmes.

Obligatoire?

Dans notre pays, la très grande majorité des propriétaires ont souscrit une police assurance incendie. Les propriétaires occupants ne sont pas légalement obligés de souscrire une telle assurance. Les propriétaires qui mettent en location mais qui ont un emprunt hypothécaire sur l'immeuble sont de facto obligés, par la banque prêteuse, d'en souscrire une.

Si vous êtes locataire en Région de Bruxelles-Capitale, la souscription n'est pas obligatoire. Mais l'obligation peut devenir contractuelle, le contrat de bail comprend d'ailleurs une clause spécifique obligeant à souscrire une assurance incendie.  En Région wallonne, c’est obligatoire (pour les baux signés depuis octobre 2018), tout comme en Flandre (pour les baux conclus depuis le 1er janvier 2019.

Prévention

Le législateur a également fixé un certain nombre de règles de prévention pour éviter les incendies. Une chaudière à mazout doit être contrôlée et/ou entretenue (l'un va rarement sans l'autre) tous les ans et une chaudière au gaztous les 2 ans (en Flandre) ou 3 ans (en Wallonie et à Bruxelles).

En outre, les détecteurs de fumée sont obligatoires dans tous les logements en Wallonie et en Flandre. À Bruxelles, ils sont obligatoires dans les logements loués (depuis le 1er juillet 2005). "Mais un cadre légal est en cours d'élaboration pour équiper toutes les habitations de détecteurs de fumée", explique Gianni De Muynck.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés