mon argent

Les prix des logements augmentent plus vite que les loyers

Le prix des logements a augmenté plus vite que le prix des loyers.

Entre 2005 et 2018, le loyer moyen a augmenté de 45% tandis que sur la même période, les prix d’achat des logements grimpaient de 51%. Cela signifie-t-il qu’il vaut mieux louer plutôt qu’acheter son habitation? Pas forcément…

La hausse des prix des logements a été plus forte ces dernières années que celle des loyers, relève la banque Belfius. En effet, entre 2005 et 2018, l'augmentation était de 51% pour le prix des logements contre 45% pour le prix des loyers. Le marché immobilier continue toujours de flamber et la banque prévoit encore une augmentation des prix des logements en Belgique de l'ordre de 2% pour 2020. Dans ce contexte, on peut légitimement se demander s'il n'est pas plus judicieux de louer son habitation plutôt que d'en devenir le propriétaire?

La réponse n'est pas évidente et dépend de plusieurs facteurs, économiques ou personnels. 

1. Contexte économique

2
%
Belfius table sur une augmentation des prix des logements de l'ordre de 2% en 2020.

Si les prix des logements ont fortement augmenté en Belgique, cela ne veut pas pour autant dire que le marché est surévalué ou qu'il devient inaccessible pour le commun des mortels. Car en parallèle, les revenus ont également progressé. Et sur la période 2010-2017, le rapport entre le prix des logements et le revenu annuel d'un ménage n'a pas augmenté de façon substantielle, relève Belfius. Autrement dit, la croissance des revenus a été suffisante pour compenser la hausse des prix des logements. 

Et les taux d'intérêt maintenus extrêmement bas par la Banque centrale européenne (BCE) - qui poussent les prix de l'immobilier à la hausse - restent favorables à l'achat d'un bien. Il n'a en effet jamais été si bon marché d'emprunter pour son habitation. 

2. Situation personnelle

50
%
La moitié des locataires privés belges souhaitent devenir propriétaires.

Votre situation personnelle est également un facteur déterminant. Si souhaitez voyager, travailler à l'étranger ou simplement si vous avez la bougeotte, être propriétaire vous rendra plus sédentaire et donc moins flexible. En tant que locataire vous pouvez déménager plus rapidement. Par ailleurs, si vous ne disposez pas d'une petite épargne, les banques accepteront difficilement votre demande de crédit. Passer par la case location s'avère parfois nécessaire pour constituer l'apport indispensable à l'achat d'un premier bien, si cela fait partie de vos objectifs comme environ 50% des locataires de ce pays. 

3. Patrimoine 

Rester locataire coûte moins cher sur le court terme et permet donc de bénéficier d'un meilleur pouvoir d'achat mais vous prive d'une partie de votre patrimoine sur le long terme. Celui qui s'est acheté un logement s'est en effet constitué une épargne forcée en remboursant son crédit hypothécaire. Il possède un matelas en cas de coup dur, ce qui n'est pas le cas d'un locataire. Et ce matelas, autrement dit votre toit, peut faire toute la différence à la pension.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés