mon argent

Plus de 2.000 Belges ont acheté une résidence en Espagne malgré la crise sanitaire

Sur les trois premiers trimestres, 2.283 Belges ont déjà acquis une seconde résidence en Espagne. ©BELGAIMAGE

Les Belges ont acheté plus de résidences secondaires en Espagne au troisième trimestre 2020 que l'an dernier, montrent les dernières statistiques espagnoles.

La crise du coronavirus, la peur qui y est liée et la fermeture des frontières n’auront pas eu raison de l’engouement des acheteurs belges pour le marché de la seconde résidence sous le soleil espagnol. Bien au contraire.

961
acquisitions
Les Belges ont acquis 961 résidences secondaires rien que cet été.

Si, au cours du deuxième trimestre – lorsque nos frontières ont été fermées une première fois –, les chiffres de vente ont nettement chuté, avec à peine 475 ventes finalisées par des acquéreurs d’origine belge (-44% par rapport au 1er trimestre), une véritable course de rattrapage a commencé cet été, dès la réouverture des lignes aériennes et des frontières.

Selon la société belge Azull, spécialisée dans le courtage de biens en Espagne, les notaires espagnols ont enregistré pas moins de 961 acquisitions belges en juillet, août et septembre. Sur les trois premiers trimestres, 2.283 Belges ont acquis une seconde résidence en Espagne, soit une moyenne de 8 par jour

Mais pour Jonathan Buchet, CE de Zapinvest Belgium, il faut faire la différence entre actes passés chez le notaire et ventes signées. "Le nombre d’actes a augmenté cet été car les agences notariales espagnoles avaient été confinées et leurs clients belges ne pouvaient pas voyager.  De plus, les Belges achètent en majorité du neuf et les actes ne sont passés qu'à la réception du bien . Une majorité de biens enregistrés cet été avait été donc été « achetée » (contrat signé) l’année précédente, voire même plus tôt", nuance le patron face à ces chiffres optimistes. Celui-ci ajoute d'ailleurs ne plus compter le nombre de petites agences mal en point pour l'instant.

Pour tirer un bilan de l'année en cours, particulièrement secouée, on attendra donc les chiffres annuels pondérés qui devraient sortir au printemps prochain. En 2018, les acquisitions belges sous le soleil espagnol avaient dépassé la barre symbolique de 4.000 actes. En 2019, les ventes s'étaient largement tassées (-12%).

Télétravail et vie moins chère

D'autant que la location saisonnière a elle aussi été particulièrement chahutée, les mesures de confinement drastiques prises dans la plupart des grandes villes ayant rapidement fait fuir les touristes du monde entier. Confrontés tôt dans l'année à ce vide locatif, les propriétaires belges sont nombreux à avoir fait de leur toit ou de leur terrasse au soleil leur bureau à distance.

"Chaque fois que l’occasion se présente, des centaines de Belges prennent à nouveau l’avion en direction de l’Espagne pour visiter sur place des maisons ou confirmer un achat."
Marleen De Vijt
CEO d'Azull

La généralisation du télétravail et l’ambiance de plomb qui perdure en ont convaincu plus d’un. Que ce soit Filip à la Costa Blanca, Philippe à la Costa del Sol, Sophie à Ibiza ou Jean-Marc dans le sud de la France, beaucoup se sont dit qu'ils allaient profiter de leur seconde résidence tant qu’elle était inaccessible pour les touristes.

Des milliers de Belges auraient ainsi éprouvé les avantages de la délocalisation couplant douceur automnale, vie moins chère... et qualité de connexion Internet. L'Espagne est, en effet, avec la Suède, le pays européen le mieux équipé en termes de fibre optique. Les sites qui proposent des bureaux-jardin entièrement équipés ont d'ailleurs essaimé cet été.

Une des propriétés proposées par la société Azull. ©Azull

Marleen De Vijt, la CEO d'Azull , continue pour sa part à voir le verre à moitié plein: "La crise du coronavirus a effrayé nombre de nos compatriotes et les incite à épargner davantage. Mais elle n’a pour le moment guère eu d’effet sur le prix de l’immobilier, qui reste donc le placement refuge familial de référence. Pour preuve, chaque fois que l’occasion se présente, des centaines de Belges prennent à nouveau l’avion en direction de l’Espagne pour visiter sur place des maisons ou confirmer un achat."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés