Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Quel budget pour s'offrir une terrasse en ville?

La terrasse est devenue le nouveau must-have pour tout citadin désirant profiter des beaux jours. Si ces biens étaient déjà prisés avant le confinement, la tendance s’est encore renforcée.
©Â© VIEW Pictures

La crise sanitaire et les deux mois de confinement en appartement ont fait prendre conscience à beaucoup de citadins, à Bruxelles et ailleurs, de la nécessité d’avoir un espace extérieur.

"La terrasse est une tendance qu’on remarque aussi bien du côté des acheteurs que des promoteurs immobiliers, qui s’adaptent à la demande et proposent désormais de plus en plus souvent des espaces plus ouverts et de plus grandes terrasses", note le CEO de We Invest, Raphaël Mathieu. Si la terrasse était un critère déjà important avant le confinement, la demande est encore plus importante actuellement: "Avant, c’était un plus. Désormais, c’est une vraie question, une vraie demande", souligne le spécialiste, qui rappelle que les appartements sans terrasse, bien que moins prisés et moins chers que ceux avec terrasses, ne sont pas "morts" pour autant. "Il y aura toujours des gens pour acheter un appartement sans terrasse. Moins chers, ils permettent à de plus petits budgets d’accéder à la propriété."

"Avant, c’était un plus. Désormais, c’est une vraie question, une vraie demande."
Raphaël Mathieu
CEO de We Invest

Mais combien coûte aujourd’hui un appartement avec terrasse? Quel prix faut-il mettre pour siroter son cocktail depuis son coin d’extérieur? Est-il facile de dénicher ce type de bien?

À quel prix?

"En général, les terrasses valent 50% de la valeur au mètre carré de l’appartement", explique le CEO de Trevi, Eric Verlinden. En effet, pour calculer le prix au mètre carré d’une terrasse, on dit généralement qu’il correspond à la moitié du prix au mètre carré de l’appartement qui y est lié.

"En général, les terrasses valent 50% de la valeur au mètre carré de l’appartement."
Eric Verlinden
CEO de Trevi

Concrètement, pour un appartement à 3.000 euros/m², sa terrasse coûtera quelque 1.500 euros/m². On peut donc estimer que si cet appartement a une terrasse de 8m², elle coûtera alors quelque 12.000 euros. "C’est en général le calcul qui est effectué pour estimer le prix d’une terrasse. Mais, en réalité, le prix dépend de plusieurs facteurs comme le vis-à-vis, sa disposition, son orientation, s’il s’agit d’une terrasse penthouse, etc.", explique Raphaël Mathieu.

Quelle taille?

"Pour un appartement une chambre, en général, la terrasse fait entre 5 et 6 m². Pour un appartement deux chambres, on compte entre 8 et 12 m². Et pour un trois chambres, c’est entre 10 et 15 m². Mais une fois de plus, ce n’est pas une règle, on peut avoir de petits appartements avec une grande terrasse et de grands appartements avec une minuscule terrasse", précise encore le CEO de We Invest.

"Pour un appartement deux chambres, on compte entre 8 et 12 m² de terrasse."
Raphaël Mathieu
CEO de We Invest

Pour lui, l’essentiel n’est pas forcément la taille de la terrasse, mais sa disposition, sa forme. Une terrasse de 4 m², disposée en carré, autrement dit faisant deux mètres sur deux mètres, sera plus exploitable qu’une terrasse d’un mètre sur quatre. "On pourra y installer des meubles de jardin et tourner autour de ces meubles, ce qui n’est pas le cas d’une terrasse très en longueur." Eric Verlinden ajoute: "On considère qu’une belle terrasse fait 1,7, 1,8 mètre de profondeur sur 3,5 mètres de large. Il s’agit de la moyenne."

Denrée rare?

"On trouve facilement des appartements avec terrasse, mais pas facilement des appartements avec des terrasses exploitables", prévient Raphaël Mathieu. "La tendance, dans les années 1970, était à la terrasse tout en longueur, mais aujourd’hui, ce n’est plus optimal. Il n’est donc pas compliqué de trouver un bien avec un espace extérieur; le plus compliqué est d’avoir un espace exploitable", souligne-t-il.

"On trouve facilement des appartements avec terrasse, mais pas facilement des appartements avec des terrasses exploitables."
Raphaël Mathieu
CEO de We Invest

Les terrasses sont toutefois plus rares "de manière générale, dans l’hypercentre ou sur les grands axes. Plus la densité de population et de biens est élevée, plus l’espace extérieur est faible, quelle que soit la commune (bruxelloise, NDLR)".

Le CEO de Trevi indique que dans le neuf, il est aujourd’hui relativement facile de trouver des biens avec terrasses exploitables. "Dans l’ancien, ça l’est moins. C’est seulement à partir des années 1995-2000 qu’on a construit des appartements avec des terrasses plus importantes."

"C’est seulement à partir des années 1995-2000 qu’on a construit des appartements avec des terrasses plus importantes."
Eric Verlinden
CEO de Trevi

Quelle plus-value?

Les appartements avec terrasses sont inévitablement plus chers que ceux sans terrasse. "La décote varie entre 10 et 15% pour un même appartement avec ou sans terrasse", chiffre le CEO de Victoire, Jean Corman.

"C’est proportionnel aux mètres carrés de l’appartement. Cela aura un impact négatif plus important pour un appartement de 150 m². On peut estimer la décote à -12%, voire -15%. S’il s’agit d’un appartement une chambre, l’impact sera moins important", précise encore Eric Verlinden.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés