Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Un prêt à taux zéro pour les locataires wallons

Les locataires wallons peuvent désormais financer leur garantie locative et leur premier mois de loyer via un prêt à taux zéro.
Le montant du prêt pour un bail de résidence principale ou de colocation équivaut à deux mois de mensualité fixée. ©BELGAIMAGE

Depuis ce lundi 3 mai, les candidats locataires wallons ont la possibilité de solliciter un prêt à taux zéro leur permettant de constituer leur garantie locative et leur premier mois de loyer. Cela concerne aussi bien les baux de résidence principale que les baux de colocation et les baux étudiants.

Pour qui?

Il faut répondre à plusieurs critères pour pouvoir y prétendre:

  • être candidat locataire;
  • le bien loué doit se trouver sur le territoire wallon (sauf pour les communes situées en commuauté germanophone);
  • le montant des revenus du demandeur ne peut pas dépasser 53.900 euros + 5.000 euros de majoration par enfant à charge. Pour les baux étudiants, le plafond est fixé à 97.700 euros par ménage;
  • le demandeur doit être majeur (ou mineur émancipé).

La demande doit être introduite à l'aide d'une application digitale, accessible via le site de la société wallonne du crédit social.  "La démarche est anonymisée, c'est-à-dire que le propriétaire ne saura pas que la caution locative qu'il reçoit est constituée d'un prêt", précise le ministre wallon du Logement, Christophe Collignon (PS).

"La durée du remboursement du crédit est fixée en fonction des capacités financières du demandeur."
Christophe Collignon (PS)
Ministre wallon du Logement

Quel montant?

Le montant du prêt pour un bail de résidence principale ou de colocation équivaut à deux mois de mensualité fixée (soit, en moyenne, 1.200 euros). Pour les baux étudiants, le montant du prêt équivaut à un maximum de trois mois de la mensualité fixée, soit 1.080 euros en moyenne.

Comment rembourser?

"La durée du remboursement du crédit est fixée en fonction des capacités financières du demandeur", explique le ministre. Concrètement, il s'étale sur une durée maximale de 36 mois pour les baux de colocation ou de résidence principale et sur une durée de 24 mois pour les baux étudiants.

2
mois
En Wallonie et à Bruxelles, le montant de la caution doit correspondre à deux mois de loyer maximum.

Quelles sont les autres solutions?

Si, pour une quelconque raison, vous ne pouvez pas prétendre à ce prêt avantageux, d'autres pistes existent pour constituer une garantie locative autrement que via la classique garantie versée sur un compte bloqué.

  1. La garantie bancaire: cette formule permet de constituer progressivement sa garantie locative auprès de sa banque.
  2. La garantie via le CPAS: ce dernier est chargé, par le locataire, d'introduire une demande auprès d'une institution financière.
  3. La garantie auprès de la Caisse des dépôts et consignation, dont les démarches peuvent être effectuées en ligne.

Notez encore que cette garantie locative n'est pas obligatoire, mais le propriétaire peut en réclamer une à son locataire - c'est d'ailleurs ce qui est le plus courant - et doit donc explicitement indiquer son montant dans le contrat de bail. En Wallonie et à Bruxelles, le montant de la caution doit correspondre à deux mois de loyer maximum. En Flandre, et ce depuis le 1er janvier 2019, le montant de la garantie locative maximal est de trois mois de loyer, et non plus de deux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés