Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Vers un léger refroidissement du marché immobilier en 2020, selon BNP

Si 2019 a battu tous les records sur le marché du crédit hypothécaire en Belgique, 2020 s'annonce plus calme, avec un marché légèrement refroidi.
Le marché hypothécaire a généré pas moins de 42 milliards d'euros de crédit en 2019, note BNPPF.

La banque BNP Paribas Fortis (BNPPF), leader sur le marché du crédit hypothécaire en Belgique, a publié son bilan annuel sur ce segment et présenté ses perspectives pour 2020. Voici quatre choses à retenir de ce bilan.

1. 2019, un grand cru

Le marché hypothécaire a généré pas moins de 42 milliards d'euros de crédit en 2019, un montant en hausse continue depuis 6 ans, selon les chiffres de Febelfin. Et le nombre de transactions immobilières a augmenté de 8,9% par rapport à 2018.

"L'année 2019 peut être considérée comme un grand cru!", reconnaît Marc Delforge, responsable des crédits hypothécaires chez BNPPF, qui explique cela par "plusieurs tendances fortes, dont la suppression du woonbonus en Flandre". Suite à cette suppression, le nombre de prêts hypothécaires octroyés par la banque durant le dernier trimestre de 2019 a augmenté de près de 80%.

+29%
de millennials
BNP Paribas Fortis a enregistré une hausse de 29% de crédits accordés à des millennials en 2019 par rapport à 2018.

2. Les millennials en force

BNPPF a octroyé un crédit hypothécaire sur quatre en 2019 à des millennials, soit à des jeunes de moins de 30 ans. "Les jeunes continuent de profiter des taux d'intérêt bas pour devenir propriétaires puisque cette catégorie a crû de 29% dans notre volume total", explique la banque.

Les primo-acquérants empruntent généralement plus sur une durée plus longue que les autres emprunteurs. Ils sont aussi ceux qui optent le plus souvent pour un taux variable. 41% des crédits accordés à des millennials le sont à un taux variable: "Ils préfèrent bénéficier d'une mensualité plus faible au début du remboursement du crédit", explique Marc Delforge.

BNPPF planche actuellement sur une manière de favoriser l'achat d'un bien avec un bon PEB.

3. Crédit efficace en énergie

La banque constate une augmentation des demandes en crédits hypothécaires visant la construction de bâtiments respectueux de l'environnement ou pour rendre des habitations existantes moins énergivores. Elle propose déjà des crédits verts et des crédits énergie à un taux préférentiel, mais elle planche actuellement sur une manière de favoriser l'achat d'un bien avec un bon PEB (certificat de performance énergétique).

4. Ralentissement en 2020

BNPPF prévoit un léger refroidissement de l'activité sur le marché immobilier dû aux "incertitudes pesant sur la croissance économique, à la fiscalité immobilière régionale, à l'impact de la suppression du woonbonus en Flandre et, enfin, par l'application de nouvelles règles de quotité voulues par la Banque nationale de Belgique visant à mieux réguler l'accès au crédit", explique Koen Dugardin, directeur product management lending. Ce refroidissement "pourrait entraîner une baisse de la demande et donc un ralentissement de la croissance des prix immobiliers".


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés