Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

8 scénarios qui peuvent impacter votre future pension

La pension légale que vous percevrez dépend de certains choix professionnels et d'événements familiaux qui interviennent au cours de votre vie. Quel est leur impact?
©Anne Vandenbulcke

En résumé, trois facteurs déterminent le montant de la pension légale que vous recevrez plus tard: votre statut, votre salaire et le nombre d’années durant lesquelles vous avez travaillé.

Que vous soyez salarié, indépendant ou fonctionnaire, la règle qui s’applique est celle-ci: plus vous gagnez et plus vous travaillez, plus votre future pension sera élevée. Cela signifie également que si vous travaillez moins pendant un certain temps ou si vous acceptez un emploi moins bien rémunéré, vous recevrez une pension moins élevée plus tard.

Dans les situations exposées ci-après, nous plaçons Émilie face à certains choix et événements qui peuvent survenir au long de sa carrière. Nous avons demandé au Service fédéral des pensions de calculer l’impact sur sa future pension. Vous pouvez, vous aussi, faire des simulations sur le site mypension.be.

Cas Guide Pensions

Scénario de base

Émilie, née en 1980, a commencé à travailler en 2004 à l’âge de 24 ans avec un contrat à temps plein qui lui permettait de gagner 2.100 euros brut. Aujourd’hui, Émilie a 40 ans et gagne 3.600 euros brut. Elle est mariée à Mathias, qui a aussi 40 ans et travaille également. Ils ont 2 enfants, de 10 et 7 ans.

Émilie peut prendre sa pension légale le 1er novembre 2047. Elle recevra alors 1.786 euros net par mois (2.310 euros brut).

Quel est l’impact du salaire sur votre future pension?

Avoir un emploi mieux rémunéré

Avoir un emploi moins bien rémunéré

Quel est l'impact d'une diminution de temps de travail sur votre future pension?

Travailler temporairement à temps partiel avec un crédit-temps

Travailler temporairement à temps partiel

Quel est l’impact du chômage sur votre future pension?

Être licencié

Donner sa démission

Quel est l’impact d’une maladie sur votre future pension?

Avoir une maladie de longue durée

Quel est l’impact de la pension anticipée sur votre future pension?

Prendre une retraite anticipée

Cas N°1

Avoir un emploi mieux rémunéré

Émilie reçoit une promotion en 2021 et son salaire passe de 3.600 euros à 5.000 euros brut par mois (augmentation de 1.400 euros par mois).

Émilie recevra une pension nette de 1.914 euros par mois (2.606 euros brut) si elle prend sa retraite à 67 ans.

Gain: 128 euros net de pension par mois.

Conclusion: Jusqu’à un certain niveau, des salaires plus élevés entraînent une pension plus élevée.

Lisez plus d'informations à ce sujet

Cas N°2

Avoir un emploi moins bien rémunéré

Émilie change de travail car elle souhaite laisser plus de place à son développement personnel, mais son salaire passe de 3.600 euros à 2.900 euros brut par mois.

Émilie recevra une pension nette de 1.658 euros par mois (2.020 euros brut) si elle prend sa retraite à 67 ans.

Perte: 128 euros net de pension par mois.

Conclusion: Un salaire inférieur entraîne une pension inférieure.

Lisez plus d'informations à ce sujet

Cas N°3

Travailler temporairement à temps partiel avec un crédit-temps

À partir de cette année, Émilie prend un crédit-temps d’1/5, et ce, pendant 48 mois. Ensuite, elle reprendra son travail à temps plein jusqu’à l’âge légal de la retraite.

Émilie recevra une pension nette de 1.786 euros par mois (2.310 euros brut) si elle prend sa retraite à 67 ans.

Ni gain ni perte.

Conclusion: En utilisant des systèmes tels que le crédit-temps ou le congé thématique, les travailleurs salariés et les fonctionnaires peuvent travailler moins pendant un certain temps sans que cela ait un impact sur leur pension légale ultérieure.

Lisez plus d'informations à ce sujet

Cas N°4

Travailler temporairement à temps partiel

Émilie travaille à temps partiel pendant 48 mois (contrat à temps partiel), après quoi elle retournera travailler à temps plein jusqu’à l’âge légal de la retraite.

Émilie recevra une pension nette de 1.767 euros par mois (2.266 euro brut) si elle prend sa retraite à 67 ans.

Perte: 19 euros net de pension par mois.

Conclusion: Si le fait de travailler moins temporairement via un système de crédit-temps ou de congé thématique n’a pas d’impact sur la pension ultérieure, celui de travailler moins pendant quelques années avec un contrat à temps partiel a un impact négatif sur le montant de la pension.

Lisez plus d'informations à ce sujet

Cas N°5

Être licencié

Émilie est licenciée. Elle perçoit des allocations de chômage pendant quatre ans, puis elle retrouve du travail à temps plein avec les mêmes conditions salariales qu’avant son licenciement (scénario de base).

Émilie recevra une pension nette de 1.748 euros par mois (2.228 euros brut) si elle prend sa retraite à 67 ans.

Perte: 38 euros net de pension par mois.

Conclusion: Le fait de ne pas avoir travaillé pendant 4 ans après son licenciement a un impact sur la pension ultérieure. La période durant laquelle elle ne travaillait pas est considérée comme une période assimilée, ce qui signifie que cette période compte pour le calcul de la pension comme si Émilie travaillait. Cependant, une fois qu’Émilie entre dans la deuxième période d’indemnisation, cette assimilation s’opère sur la base d’un salaire fictif limité et non plus sur la base du salaire qu’elle gagnait avant son licenciement. Ce calcul n’inclut pas l’indemnité de rupture qu’Émilie perçoit en principe, ce qui donne lieu à une légère sous-estimation de la future pension légale effective.

Lisez plus d'informations à ce sujet

Cas N°6

Donner sa démission

Émilie donne sa démission. Après 4 ans (sans indemnités de chômage), elle reprend le travail avec les mêmes conditions salariales qu’avant sa démission (scénario de base).

Émilie recevra une pension nette de 1.686 euros par mois (2.088 euros brut) si elle prend sa retraite à 67 ans.

Perte: 100 euros net de pension par mois.

Conclusion: Le fait de démissionner et d’être au chômage pendant un temps sans allocations de chômage entraîne une diminution de la pension, car celle-ci ne compte pas comme une période assimilée. De plus, en raison de ces 4 années de chômage, Émilie perd le droit de prendre une retraite anticipée le 1er mai 2045.

Lisez plus d'informations à ce sujet

Cas N°7

Avoir une maladie de longue durée

Émilie tombe malade et est incapable de travailler pendant 4 ans. Elle reprend ensuite son travail (scénario de base).

Émilie recevra une pension nette de 1.780 euros par mois (2.305 euros brut) si elle prend sa retraite à 67 ans.

Perte: 6 euros net de pension par mois.

Conclusion: Le fait d’être malade pendant une longue période n’entraîne pas une baisse significative du montant de la pension, car la maladie compte comme une période assimilée, ce qui signifie que la période pendant laquelle Émilie n’a pas travaillé compte pour le calcul de la pension comme si elle avait travaillé au salaire qu’elle gagnait avant sa maladie.

Lisez plus d'informations à ce sujet

Cas N°8

Prendre une retraite anticipée

Émilie prend une retraite anticipée dès qu’elle le peut.

Émilie peut prendre une retraite anticipée à partir du 1er mai 2045. En arrêtant de travailler à ce moment-là, elle recevra une pension nette de 1.725 euros par mois (2.171 euros brut) si l’on s’en tient au scénario de base.

Perte: 61 euros net de pension par mois.

Conclusion: Celui qui prend sa pension de manière anticipée la perçoit plus tôt, mais il touche chaque mois une pension inférieure à celle de celui qui reste actif jusqu’à l’âge légal de la retraite. Dans tous les scénarios, Émilie pourra prendre une retraite anticipée le 1er mai 2045, même si elle travaille un peu moins avec un crédit-temps, si elle travaille pendant un moment sous contrat à temps partiel et si elle est licenciée ou tombe malade. Ce n’est que dans le cas où Émilie démissionne et ne travaille pas pendant 4 ans qu’elle perd le droit à la retraite anticipée. Dans ce cas, elle ne peut prendre sa retraite qu’à l’âge légal.

Lisez plus d'informations à ce sujet

Source: Évaluations établies par le Service fédéral des pensions. Les montants des pensions sont exprimés en pouvoir d’achat actuel.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés