Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Aurez-vous une pension moins élevée si vous êtes malade?

Que vous soyez salarié ou indépendant, le fait d'être tombé malade ne vous pénalisera pas sur le plan de la pension.
On s'attend à ce qu'à la fin de 2021, un demi-million de personnes de plus qu'à la fin de l'année dernière soient retenues à leur domicile pour maladie. ©Gudrun Makelberge

Selon les chiffres les plus récents de l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (Inami), il y avait 459.561 personnes en incapacité de travail de plus d'un an à la fin du mois de juin 2020, et donc en situation de maladie de longue durée. En conséquence, les prestations pour les malades de longue durée dépassent même celles allouées aux chômeurs. On s'attend à ce qu'à la fin de 2021, un demi-million de personnes de plus qu'à la fin de l'année dernière soient retenues à leur domicile pour maladie. Cela signifie qu'il y aura un malade de longue durée pour dix Belges actifs.

Si vous êtes salarié et que vous tombez malade, cela n'a pas incidence sur le montant de votre pension ni sur la date à laquelle vous pourrez prendre une retraite anticipée.

Tomber malade est tout sauf amusant, y compris sur le plan financier. Pendant le premier mois, l'employeur continue de verser le salaire garanti, mais à partir du deuxième mois, vous recevrez une indemnité de maladie. Pour les salariés, cela représente la première année 60% du salaire brut plafonné, 55% à partir de la deuxième année (65% pour les chefs de ménage). Les travailleurs indépendants reçoivent un montant journalier forfaitaire.

Pour éviter de pénaliser deux fois la personne malade, les périodes de congé de maternité, d'incapacité de travail ou de maladie professionnelle comptent comme des périodes assimilées à du travail salarié. Pour le calcul de votre pension, elles s'appliquent donc comme si vous aviez travaillé et payé vos cotisations de sécurité sociale.

Attention: pour les travailleurs indépendants, un médecin-conseil de la mutualité doit reconnaître l'incapacité de travail.

Pour un salarié, tomber malade n'a donc aucun effet sur le montant de la pension ni sur la date à laquelle il peut prendre une retraite anticipée. "Pour le calcul de la pension des salariés malades, l'administration tient compte de leur dernier salaire. Tant que la mutualité verse une prestation, vous avez droit à une assimilation de pension", explique Karen Piqué, experte en sécurité sociale du syndicat libéral CGSLB. Cette assimilation s'applique si vous êtes en incapacité de travail à 66% au moins.

Attention: pour les travailleurs indépendants, un médecin-conseil de la mutualité doit reconnaître l'incapacité de travail.

Et si vous reprenez le travail après votre maladie?

Dans la logique de la Sécurité sociale, une personne est soit frappée d'incapacité de travail, soit pas. En réalité, cependant, de nombreuses personnes ne reprennent le travail après leur maladie que très progressivement. Si la mutualité est d'accord, vous pouvez commencer à travailler à temps partiel après votre maladie. Dans ce cas, le travail à temps partiel est assimilé pour votre pension sur la base du dernier salaire à temps plein effectivement versé. "Peu importe que vous repreniez le travail pour le même employeur ou pour un autre employeur. Peu importe que cela se passe dans le cadre d'un trajet de réintégration ou en dehors de celui-ci", précise Karen Piqué.

Le saviez-vous?

Les prestations pour les malades de longue durée dépassent globalement celles allouées aux chômeurs.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés