Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

En 2020, l'assurance-épargne a offert bien plus que l'inflation

Ces dernières années, les assurances de branche 21 ont offert un rendement supérieur à l'inflation. Une prouesse inattendue en période de taux plancher.
©iStock

Depuis des années, les assurances branche 21 font ce que personne n'attendait en cette période de taux bas: offrir un rendement supérieur à l'inflation. En 2020, le rendement moyen a été de 1,5%, alors que l'inflation était de 0,7%.

En raison des taux d'intérêt du marché très bas et souvent même négatifs, la popularité de l'assurance-épargne (-pension) a diminué ces dernières années. Les épargnants craignent de perdre leur pouvoir d'achat s'ils placent leurs économies pendant au moins huit ans dans un produit de la branche 21. Mais cette crainte n'est pas fondée. Pour l'instant du moins. Au cours des cinq dernières années, le rendement a toujours été supérieur à l'inflation. 

Les produits de la branche 21 utilisés pour l'épargne-pension et l'épargne à long terme, et qui procurent donc un avantage fiscal, ont obtenu un rendement brut moyen de 1,6% en 2020 (voir tableau). Les rendements bruts ne tiennent pas compte des frais d'entrée. Traditionnellement, le rendement brut moyen des produits de la branche 21 sans avantages fiscaux est légèrement inférieur. Il atteint 1,4%. Tous les assureurs n'ont pas encore publié leurs rendements. KBC Assurances et Argenta Life ne communiqueront pas avant mars ou avril.  

Rendement garanti et participation bénéficiaire

Le rendement d'une assurance branche 21 peut être divisé en un rendement garanti et une participation bénéficiaire. En raison des faibles taux d'intérêt du marché, les assureurs ont sensiblement réduit les rendements garantis au cours des dernières années. Patronale et Argenta Life affichent encore des taux d'intérêt garantis de 0,80% et 0,70% respectivement, mais la majorité des assureurs les ont fixés à 0,50% ou moins. La plupart d'entre eux ont toutefois réussi à maintenir le rendement total à un même niveau au cours des dernières années.

La participation bénéficiaire est le résultat que les produits de la branche 21 obtiennent de leurs investissements sous-jacents. Il s'agit principalement d'obligations d'État sûres, mais aussi, de plus en plus, d'autres investissements tels que des obligations d'entreprises, des prêts directs, de l'immobilier et, dans une moindre mesure, des actions. Cette diversification permet d'obtenir des rendements plus élevés.

Le classement

Fédérale Assurance est à nouveau en tête du classement des assurances d'épargne-retraite avec Vita Pension, qui affiche un rendement global de 1,85%.

AG Insurance et Allianz obtiennent également un score élevé avec un rendement de 1,80%.

À mi-chemin du classement, on trouve Athora Belgique, qui propose des contrats fiscaux et non fiscaux avec Self Life Dynamico. "Nous adoptons une politique très prudente", déclare Dorsan van Hecke, le PDG d'Athora Belgique, l'ancienne Generali. "Nos taux d'intérêt garantis sont de 0,01%, mais nous essayons de profiter des bonnes années pour une belle participation bénéficiaire. Comme investissements sous-jacents, nous utilisons des prêts directs et des prêts hypothécaires, mais nous investissons également dans des obligations d'entreprises solvables. Enfin, nous avons un beau portefeuille immobilier, dont nous tirons des revenus locatifs."

"Contrairement à ses concurrents, Athora a relancé son produit branche 21 en 2019. Une partie des clients privilégie un investissement sûr."
Dorsan Van Hecke
CEO d'Athora Belgique

Comme les rendements tiennent le coup, Athora n'a pas fait son deuil de la branche 21. "Contrairement à ses concurrents, Athora a relancé la branche 21 en 2019. Nous sommes convaincus qu'une partie des clients préfèrent ce produit, en raison de son profil de faible risque."

Branche 44

Plusieurs assureurs proposent une combinaison de produits de la branche 21 avec les fonds de la branche 23, plus risquée. Dans ce type de construction de la branche 44, l'investisseur peut décider lui-même comment répartir ses actifs entre les deux produits.

Assurance groupe: au moins 1,75%

Les rendements positifs des produits de la branche 21 sont également évidents dans le deuxième pilier. Ces assurances groupe, avec lesquelles les salariés épargnent pour une pension complémentaire via leur employeur, ont également atteint au moins 1,75% en 2020. 

Il s'agit du rendement minimum légal qu'une pension complémentaire doit fournir annuellement. Si les assureurs n'obtiennent pas ce rendement, l'employeur doit combler la différence. Malgré la faiblesse des taux d'intérêt, les assureurs ont réussi à l'éviter depuis des années, même s'ils indiquent que cela devient de plus en plus difficile.

Chez AG Insurance, le rendement a même atteint 2% en 2020. Le leader du marché a également constitué des provisions pour verser au moins 1,75% en 2021 et 2022.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés