Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Versez, si possible, votre épargne-pension 2020 maintenant

La baisse des marchés, ainsi que le fait que l'on soit encore au début de l'année, sont deux raisons pour lesquelles vous auriez intérêt à verser votre épargne-pension en une fois, dès que possible.
©Anne Vandenbulcke

Alors que les marchés boursiers ont enregistré ces derniers jours de fortes baisses, et que les rebonds enregistrés lors de certaines séances n'ont pas permis d'effacer les pertes, les fonds d'épargne pension ont naturellement subi un choc important avec la crise du coronavirus. Depuis le début de l'année, les fonds d'épargne pension "dynamiques" affichent ainsi des pertes d'environ 20%.

Mais pas de raison de paniquer. Comme l'explique Koen Lamberts, planificateur financier et fondateur de Mysavings, "il vaut mieux attendre patiemment que cela passe. Tant que l'on n'y touche pas, on n'a rien perdu. Tout comme, lorsque vos fonds prennent de la valeur, ce n'est pas correct de dire que vous avez gagné quelque chose. Il s'agit de valeurs théoriques".

Avec la baisse des marchés financiers, vous allez aujourd'hui pouvoir acheter davantage de parts de fonds que si vous les achetez à un moment où les marchés sont haussiers.

Verser en une fois, au début de l'année

En réalité, ce serait même, si vous avez les moyens de le faire, le moment de verser le montant que vous versez habituellement chaque année dans votre épargne-pension. De fait, avec la baisse des marchés financiers, vous allez aujourd'hui pouvoir acheter davantage de parts de fonds que si vous les achetez à un moment où les marchés sont haussiers. "Évidemment, il est impossible de savoir si le point actuel est le plus bas de l'année", précise Koen Lamberts. "Mais de manière générale, il est toujours conseillé d'effectuer vos versements en une fois, au début de l'année", explique-t-il. 

Pourquoi en une fois, et pourquoi au début de l'année? Simplement, en versant en début d'année (on peut considérer que fin mars, on est encore au début de l'année), vous gagnez d'office une année supplémentaire de rendement. Ce supplément va générer de nouveaux rendements l'année prochaine, et ainsi de suite. C'est la magie des intérêts composés. À ceux qui estiment, au contraire, que verser un montant mensuel permet de lisser le risque, étant donné que l'on achète régulièrement des parts à des prix différents, Koen Lamberts répond qu'en raison du terme de ce type de produits (20, 30 voire 40 ans), "le fait de verser annuellement permet de lisser le risque de la même manière". C'est pourquoi il conseille à ceux qui n'ont pas encore atteint le plafond (lire plus bas) pour 2020 de compléter leur versement, pour autant qu'ils en aient les moyens. 

Branche 21

Guide Pension

Atteindre la ligne d'arrivée malgré l'incertitude

→ Comment vous assurer une pension suffisante en tant que salarié, indépendant ou fonctionnaire?

Consultez ici le PDF du magazine >

Comme l'explique, de son côté, Nicolas Cellières, planificateur financier et fondateur de Optivy, le momentum d'investissement vaut pour ceux qui constituent leur épargne-pension via un fonds bancaire (dynamique, défensif ou moyen), via une assurance de la branche 23, mais pas pour ceux qui investissent dans une assurance de branche 21. "Ces assurances épargne pension défensives offrent un capital garanti et un rendement garanti très limité. Investir en début d'année a du sens pour augmenter le rendement, mais il n'y a pas vraiment de momentum lié au marché", explique-t-il. 

Serait-ce le moment de basculer d'un fonds dynamique à un fonds défensif, ou l'inverse? "Ce choix ne doit pas être lié au marché, mais au profil de l'investisseur. Quel est son appétit au risque? C'est donc son profil et la durée d'investissement qui sont à prendre en considération. On a tendance à conseiller aux personnes qui s'approchent de la retraite de basculer en mode défensif", explique-t-il. Pour Koen Lamberts toutefois, si à 65 ans vous n'avez pas besoin de cet argent, aucune raison de basculer en défensif si vous avez gardé votre appétit pour le risque intact. "L'épargnant peut sortir ses fonds quand il veut après la retraite, au moment qui lui paraîtra le plus opportun." 

Pour rappel, changer le niveau de risque de votre fonds d'épargne pension est possible. Mais passer d'un fonds à une assurance ou d'une assurance à un fonds est considéré comme un rachat. Une telle opération sera donc taxée, avant vos 60 ans, à 33%.

Quel montant? 

L'épargnant a le choix de verser soit 990 euros dans son épargne-pension, ce qui lui procurera un avantage fiscal de 30% (297 euros maximum), soit 1.270 euros, ce qui lui procurera un avantage fiscal de 25% (317,5 euros).

Si vous versez un montant compris entre 990 et 1.188 euros, votre avantage fiscal sera inférieur à celui que vous auriez obtenu en versant 990 euros.

Que choisir? Selon Koen Lamberts, "si l'épargnant n'a rien de plus intéressant (financièrement) à faire avec les 280 euros de différence, autant qu'il les verse dans son épargne-pension. Le gain fiscal est limité, mais cela lui permet au moins d'épargner davantage. S'il ne le fait pas, il y a des chances que ces 280 euros soient consommés pour autre chose. C'est donc une meilleure discipline d'épargne. En revanche, si avec la différence, l'épargnant est prêt à investir directement sur les marchés financiers, par exemple via une épargne automatique en fonds, cela peut être un bon mix", estime-t-il.

Enfin, prenez garde au piège fiscal. Si vous versez un montant compris entre 990 et 1.188 euros, votre avantage fiscal sera inférieur à celui que vous auriez obtenu en versant 990 euros. Il faut donc verser au moins 1.188 euros pour que la deuxième option soit intéressante.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés