Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Rédiger un testament, l'idéal pour planifier sa succession

Depuis la crise sanitaire, le testament a été moins utilisé alors qu'il reste pourtant l’un des meilleurs outils pour planifier sa succession.
Malgré les nombreuses questions que les notaires ont reçues dans le cadre de la crise du coronavirus sur la façon de protéger les membres de sa famille, le nombre de testaments a baissé de 8% sur un an.
-8%
sur un an
Curieusement, malgré un intérêt accru pour la protection des proches depuis l'éclatement de la crise sanitaire, le nombre de testaments enregistrés en Belgique a baissé.

Sur un an (entre le 01.02.20 et le 28.02.21), les études notariales ont enregistré 61.095 testaments en Belgique, soit une diminution de 8% sur un an, selon les chiffres fournis par la Fédération du Notariat (Fednot) dans son baromètre de la famille. Si le nombre de testaments est resté plus ou moins stable en début d’année, il a fortement baissé à partir du déclenchement de la crise du coronavirus, à l’instar de quasiment tous les types d’actes notariés.

Alors que les actes d’achats immobiliers, de divorces, ont connu un effet de rattrapage significatif durant l’été, ça n’a pas été le cas pour les testaments. "Nous avons reçu beaucoup de questions sur la protection de la famille en cas de décès, mais cela ne s'est pas traduit par une augmentation du nombre de testaments", observe le notaire Sylvain Bavier, porte-parole de notaire.be.

En l’absence de testament, votre héritage sera réparti conformément à ce que prévoit la loi (dévolution légale).

Le testament reste pourtant le meilleur instrument pour déterminer vous-même ce qu'il adviendra de votre héritage. Si le conjoint et/ou les enfants ont d’office droit à une partie de votre héritage (part réservataire), vous restez libre de faire ce que vous voulez de ce qui reste. En l’absence de testament, votre héritage sera réparti conformément à ce que prévoit la loi (dévolution légale).

Rédiger un testament soi-même comporte un certain nombre de risques. Il faut en effet respecter scrupuleusement certaines règles (fond et forme) pour que ce document soit valable et ne puisse pas être contesté à votre décès. Il est également essentiel qu’il puisse être trouvé! "Tout cela pourrait  empêcher l’exécution de vos volontés", souligne Sylvain Bavier.

Rédiger un testament avec l'aide d'un notaire

Le notaire peut conseiller et aider à rédiger un testament authentique. Il s’assurera que le testateur agit en toute indépendance et est capable d'exprimer sa volonté. Il veillera à établir un document clair, dont la validité ne pourra pas être contestée. Le notaire conservera le testament et sera tenu de signaler son existence dans le registre central des testaments (le CRT). Ainsi, aucun risque qu’il se perde, qu’il tombe dans de mauvaises mains ou qu’il ne puisse être retrouvé le jour venu.

La procuration numérique s'est généralisée

Durant le premier confinement, les études notariales ont poursuivi leurs activités en privilégiant les contacts par e-mail, téléphone ou visioconférence. Seuls les actes urgents pouvaient être signés physiquement.

Depuis le début du mois de mai 2020, de nombreux actes peuvent être signés à distance grâce à l'introduction d'une procuration numérique. Pour les testaments authentiques, compte tenu du caractère strictement personnel de ce document, un rendez-vous physique restait obligatoire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés