Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Écoles fermées, activités annulées: quelles solutions?

Écoles fermées, activités de vacances supprimées: les parents dans l'embarras ont accès au chômage temporaire.
Le chômage temporaire corona pourra être utilisé dès lundi par les parents dont les enfants ont vu leur activité supprimée durant les vacances de Pâques ©BELGAIMAGE

Les écoles primaires, secondaires et maternelles (à l'exception des établissements situés en Communauté germanophone) seront fermées la semaine qui précède les vacances de Pâques.

Garderie

La semaine prochaine (du 29 mars au 2 avril), une garderie est prévue pour les enfants dont les parents exercent des fonctions où le télétravail est impossible et pour ceux qui sont dans l’impossibilité de garder les enfants.

Chômage temporaire corona

Par ailleurs, "le dispositif du chômage temporaire sera accessible à compter du lundi 29 mars à tous les parents qui s'occupent de leurs enfants en quarantaine ou dont les enfants ont vu leur activité supprimée durant les vacances de Pâques en raison des mesures sanitaires décidées le 19 mars, avait déjà indiqué le ministre de l'Emploi, Pierre-Yves Dermagne à l'issue du précédent Comité de concertation. "Ce dispositif pourra être utilisé par chaque parent aussi longtemps qu'il en aura besoin". L'idée étant d'éviter que, dans l'urgence, les familles dans l'embarras en arrivent à solliciter les grands-parents.

Le chômage temporaire est accessible aux parents dont les enfants sont en quarantaine oui qui ont vu leur activité supprimée durant les vacances de Pâques.
Pierre-Yves Dermagne
Ministre de l'Emploi

De façon générale, les parents d’enfants mineurs (ou handicapés quel que soit leur âge) dont la crèche, la classe, l'école ou le milieu d'accueil ferme en raison d'une mesure visant à limiter la propagation du coronavirus peuvent invoquer le chômage temporaire pour raison de force majeure. Cela vaut aussi lorsqu'un mineur est obligé de suivre les cours à distance ou lorsqu'il doit être mis en quarantaine.

La mesure, entrée en vigueur avec effet rétroactif au 1er octobre, a été prolongée et reste d'application jusqu'au 30 juin 2021 inclus.

Le travailleur doit fournir une attestation de l’école ou de la crèche (disponible sur le site de l'ONEM), précisant la période durant laquelle la fermeture/interruption de service s'applique.

L'employeur ne doit pas donner son accord mais être directement informé.

70%
de la rémunération moyenne plafonnée
C'est ce que perçoit le travailleur en chômage temporaire force majeure corona. Il a également droit à supplément de 5,63 euros par jour de chômage temporaire.

Deux parents ne peuvent pas s'absenter pour garder leur enfant. "Lorsque le travailleur vit avec l'autre parent de l’enfant, ce droit ne peut être exercé pour une même période que par l’un d’eux. En cas d'hébergement alterné, ce droit ne peut être demandé que par le travailleur qui vit effectivement avec l'enfant pendant la période de fermeture de l’établissement ou de quarantaine de l'enfant", précise Catherine Legardien, Legal expert chez Partena Professional.

Le travailleur perçoit une allocation de chômage équivalente à 70% de sa rémunération moyenne plafonnée, ainsi qu'un supplément de 5,63 euros par jour de chômage temporaire.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés