Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Tous les salariés ont droit au petit chômage pour se faire vacciner

Tous les salariés, y compris ceux inscrits sur la liste des réservistes, Qvax, ont droit au petit chômage, le temps de se faire vacciner.
©BELGA

Les Belges inscrits sur plateforme online Qvax (qui liste les réservistes pouvant bénéficier de doses non-utilisées) et qui reçoivent une invitation à se faire vacciner "en dernière minute" peuvent également utiliser le congé de vaccination prévu par le gouvernement, a confirmé le cabinet du ministre du Travail Pierre-Yves Dermagne (PS) à l’agence Belga.

Une mise au point nécessaire alors que le secrétariat social Groupe S avait publié un communiqué précisant que les employés figurant sur la liste de réserve et convoqués pour se faire administrer une dose, ne tombaient pas dans les conditions du congé de vaccination, au motif qu'ils n’étaient pas en mesure de prévenir leur employeur suffisamment à l’avance. Le cabinet Dermagne a confirmé que le congé de vaccination pouvait également être utilisé dans ce cas précis. Tout le monde peut donc bien profiter du congé de vaccination.

Le congé de vaccination: en pratique

Le congé de vaccination est une forme de "petit chômage" qui permet de se faire vacciner (1e et 2e doses) durant les heures de travail, sans perte de salaire.

Si votre employeur exige une preuve que vous avez utilisé votre droit à un petit chômage pour vous faire vacciner, il suffit de présenter la confirmation et l’heure du rendez-vous qui vous a été fixé.

Vous bénéficiez du congé de vaccination pendant le temps nécessaire pour vous faire vacciner (déplacements compris) durant les heures de travail, mais il ne s’agit pas d’une journée entière!

"L’employeur ne peut par contre pas exiger que vous vous fassiez vacciner en dehors des heures de travail ou quand ça l’arrange", selon Miet Vanhegen, juriste chez Acerta. Et si votre employeur ne prévoit pas de congé de vaccination, "le temps nécessaire pour se faire vacciner est simplement considéré comme du temps de travail", explique la spécialiste.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés