Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Votre retour au bureau en 6 questions clés

Voici comment va s'organiser votre retour progressif au bureau à partir du 9 juin. Qu'est-ce qui va changer? Quels sont vos droits et obligations?
En principe, les travailleurs pourront revenir au travail une fois par semaine. Pas plus de 20% des effectifs à la fois. ©colourbox.com

Bien que les conditions d’un retour progressif au travail s’organisent, le télétravail reste obligatoire et toutes les règles sanitaires (distanciation, port du masque, mise à disposition de gel hydroalcoolique, usage limité des toilettes, etc.) restent de mise. Avec Catherine Mairy, Legal expert chez Partena Professional, faisons le point sur vos droits et obligations.

1. Mon employeur peut-il m’obliger à revenir au bureau?

Comme le télétravail reste obligatoire, on ne peut pas vous obliger à revenir au bureau. Si votre employeur insiste pour que vous reveniez, mais que vous refusez car vous estimez sa requête injustifiée, il est préférable de conserver une confirmation écrite à titre de preuve.

20%
des effectifs
À partir du 9 juin, il sera possible de prévoir un moment de retour sur le lieu de travail une fois par semaine. 20% des effectifs pourront être présents simultanément. Pas plus.

2. Puis-je choisir mon jour de présentiel?

À partir du 9 juin, il sera possible de prévoir un moment de retour sur le lieu de travail, une fois par semaine. En pratique, pourront être simultanément présents maximum 20% des travailleurs ou 5 travailleurs dans les PME comptant moins de 10 travailleurs.

Le moment de retour devra évidemment être organisé de façon à minimiser le risque de contamination sur le lieu de travail, mais également durant les déplacements vers et depuis le bureau.

Choisir son jour ne sera pas forcément possible. Tout va dépendre du type de travail que vous exercez et des contraintes liées à l’organisation et aux besoins de l’entreprise. Il est évidemment préférable de trouver un terrain d’entente qui tienne également compte des nouvelles contraintes personnelles qui se sont installées pour ceux qui télétravaillent depuis plus d’un an, et de leur mode de transport.

3. Puis-je demander à venir plus souvent au bureau?

En principe, ce sera un jour par semaine et il sera difficile d’envisager plus, dans la mesure où les retours seront strictement balisés. Tout dépend de la taille de l’entreprise, de son aménagement... Paradoxalement, ceux qui avaient l’habitude d’aller au bureau plusieurs fois par semaine parce qu’il y avait de la place iront peut-être moins souvent désormais.

4. Puis-je adapter mes horaires de travail pour éviter de prendre les transports en commun aux heures de pointe?

C’est quelque chose qui se négocie. Pas question de décréter que l’on arrivera une heure plus tard pour éviter le métro bondé. Dans certaines fonctions comme le commerce ou l’accueil, par exemple, c’est d’ailleurs impossible. Mais dans la mesure où votre fonction le permet, c’est une demande de bon sens qu’un employeur peut très bien entendre.

5. Mon employeur peut-il exiger que je me fasse vacciner?

Non. Il peut juste sensibiliser les travailleurs.

6. Quelles sont les prochaines étapes du retour au travail?

Si toutes les conditions requises se confirment, normalement, à partir du 1er juillet, le télétravail sera recommandé, de même que le testing. On ne pourra donc théoriquement pas encore vous imposer de revenir au bureau.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés