Votre jardin mérite-t-il d'être assuré?

©shutterstock

Aujourd’hui, un jardin, c’est bien plus que de l’herbe et quelques simples meubles. Avec un salon d’extérieur design, un BBQ de prix et éventuellement une piscine, il représente souvent une extension de votre salle de séjour. Mais quid en cas de dommage? Faut-il souscrire une assurance spécifique?

L’arrivée du printemps est le moment rêvé pour recommencer à profiter de notre jardin. De plus en plus de Belges investissent d’ailleurs beaucoup dans leur coin de verdure. Ils font appel à un paysagiste ou se chargent eux-mêmes de son aménagement. Bosquets, arbres, nouveaux meubles, cuisine extérieure, robot pour tondre le gazon ou étang: tout cela a un coût et souvent aussi une grande valeur sentimentale. Aussi peut-il être judicieux de souscrire une assurance spécifique pour votre jardin. Elles sont d’ailleurs en plein essor.

L’assurance habitation couvre-t-elle le jardin?

"Les dégâts subis par le jardin sont systématiquement couverts dans deux cas: s’ils sont provoqués par des interventions de sauvetage, par exemple une pelouse abîmée par les véhicules des pompiers, ou par la chute d’un arbre de vos voisins, pour autant que vous puissiez démontrer leur responsabilité, explique François de Clippele, porte-parole de la fédération des assureurs Assuralia. Par ailleurs, dans la plupart des polices, tous les bâtiments sont couverts. Y compris donc les abris de jardin, serres, piscines et clôtures. Habituellement, le jardin en tant que tel n’est pas compris dans l’assurance, mais il est possible d’élargir la police au jardin. Pour éviter toute discussion, il est recommandé de le spécifier dans les conditions particulières du contrat."

Que couvre une assurance jardin?

"Une assurance jardin peut couvrir les dégâts et les pertes provoqués par des catastrophes naturelles, comme un incendie provoqué par la foudre, une tempête ou une inondation, ainsi que le vol. Il s’agit alors de tout ce qui se trouve dans le jardin: meubles, plantes et arbres de prix, étang et poissons, BBQ, outils, éclairage, décorations de Noël ou de Pâques, etc., explique Bernard Defraene, product manager assurance incendie chez AG Insurance. Par ailleurs, nous intervenons dans les réparations de dégâts causés par du bétail ou des sangliers à vos parterres et à la pelouse."

"La plupart des assurances jardin prévoient des plafonds relativement bas. Assurez-vous que tout soit clairement mentionné dans votre police."
François de Clippele
Porte-parole d’Assuralia

"Les sangliers ne se gênent pas en effet pour entrer dans les jardins et retourner le sol. Dans certaines régions où ils sont nombreux, nous constatons une augmentation importante du nombre de polices d’assurance jardin", poursuit Bernard Defraene.

AXA aussi couvre pratiquement tout ce qui se trouve sur le terrain. "En ce compris les terrains de sport et les plantes en pots", ajoute la porte-parole Chloé Tillieux. Les piscines, par contre, ne sont pas incluses automatiquement dans une couverture jardin et exigent une extension de la police. "Nous intervenons cependant pour des piscines gonflables ou des piscines tubulaires qui ne sont installées dans le jardin que durant l’été."

Tant AG Insurance qu’AXA peuvent couvrir jusqu’à 5 hectares de jardin. Ni l’une ni l’autre ne couvre un bois attenant ou une prairie.

Que coûte une assurance jardin?

Chez AG, le "pack jardin" est une extension de l’assurance incendie classique. "La prime représente 10% de celle de l’habitation. En règle générale, la valeur du jardin est proportionnelle à celle de l’habitation. La plupart des villas sont entourées d’un beau jardin, tandis qu’une maison ouvrière ne disposera généralement que d’un jardinet. La prime coûte en moyenne entre 30 et 50 euros par an. Pour le jardin, nous intervenons à hauteur de 10% de la valeur de la maison, avec un plafond de 30.000 euros. Le montant maximum pour les biens meubles se monte à 5.500 euros", précise Bernard Defraene.

AXA, de son côté, a opté pour un système où le client s’assure selon ses besoins. "Une couverture jusqu’à 3.500 euros coûte 14 euros par an et 19 euros avec une assurance contre le vol. Une couverture allant jusqu’à 50.000 euros coûte 44 euros par an ou 49 euros avec l’assurance contre le vol. Il est possible d’augmenter ces plafonds à la demande du client", explique Chloé Tillieux.

Intéressante pour qui?

Si vous habitez un appartement avec un petit balcon, cela n’aura bien entendu pas de sens de souscrire une telle assurance. Idem si votre jardin se limite à une petite pelouse où vous placez de temps en temps quelques meubles en plastique. Il est par ailleurs probable que votre police habitation couvre les dommages aux meubles de jardin et au barbecue.

"Une assurance jardin est intéressante pour les propriétaires et locataires qui investissent beaucoup dans leur jardin, qui ont fait appel à un paysagiste et pour qui la remise en état du jardin coûterait très cher. Attention cependant: la plupart des assurances jardin fixent un plafond assez bas. Dans tous les cas, il est donc fortement recommandé de clarifier les choses dans les conditions particulières", ajoute François de Clippele.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect