mon argent

Acheter un lave-linge et sortir avec une assurance

©Sarah Vanbelle

Toutes les grandes chaînes de magasins d’électroménagers proposent des formules d’assurance pour les appareils que vous venez d’acheter. Est-ce bien utile?

Vous êtes en train de finaliser l’achat de votre tout nouveau lave-linge lorsque le vendeur vous regarde droit dans les yeux au moment d’établir votre facture: "Ne serait-il pas prudent de prendre une assurance pour votre nouvel appareil?" Pris au dépourvu, vous ne savez trop que décider. Pour vous aider, commençons par faire une distinction entre une extension de la garantie légale et l’assurance de l’appareil.

1. L’extension de la garantie légale

Tous les appareils électriques bénéficient en Belgique d’une garantie légale de 2 ans. Cela vaut pour les pannes internes provoquées par un défaut technique ou des erreurs de conception, de montage ou de matériaux utilisés.

Grâce à la garantie légale, vous pouvez exiger la réparation gratuite ou le remplacement pendant les deux premières années qui suivent votre achat. Les six premiers mois, il suffit de prouver le défaut. Par la suite, vous devez pouvoir prouver que le défaut existait déjà au moment de l’achat. Sans expertise, ce n’est pas donné à tout le monde…

De quoi s’agit-il?Une extension de garantie offre la même couverture que la garantie légale mais pendant une période plus longue. La formule la plus courante est celle où vous bénéficiez d’un service similaire pendant 1 à 3 années après l’écoulement de la période de garantie légale.

Quel est le coût? Le prix de cette garantie supplémentaire est le plus souvent ajouté au montant de l’achat. Le coût d’une extension de garantie est fonction du prix de l’appareil acheté, mais ce n’est généralement pas donné.

Exemple

Chez MediaMarkt, si vous voulez étendre la garantie légale de 2 ans à 5 ans pour un téléviseur de 1.200 euros, vous devrez débourser 119 euros. Pour un appareil de 1.600 euros, cela grimpe à 179 euros.

Est-ce utile? À vous de juger si l’extension de garantie vaut son prix, mais aussi si cela vaut la peine d’étendre la période de garantie pour l’appareil que vous achetez. Car pourquoi assurer un ordinateur portable pour une période de 5 ans au lieu de 2 ans? Le plus souvent, il sera dépassé après trois ans, ne permettant pas l’installation des nouveaux logiciels sortis entre-temps, ce qui vous obligera de le remplacer. Sans oublier que pas mal de cartes de crédit prévoient déjà le principe de l’extension de la période de garantie si l’achat a été payé au moyen de la carte en question.

Que disent les petits caractères?Si la réparation de l’appareil n’est pas possible dans le cadre de la garantie, il est remplacé. Généralement, ce remboursement ne se fait pas en espèces mais sous forme de bon d’achat. Résultat: vous êtes pieds et poings liés à ce magasin pour un achat futur, alors que vous n’êtes pas peut-être pas satisfait du service après-vente…

N’oubliez pas non plus qu’après un certain temps, vous ne serez pas remboursé à hauteur de l’entièreté du prix d’achat. Car si c’est généralement le cas pendant les deux années de garantie légale, le remboursement décroît par la suite. Chez MediaMarkt par exemple, on déduit 20% du prix d’achat par année. En cas de problème la cinquième année, vous ne toucheriez donc plus que 40% de la valeur initiale.

2. L’assurance appareil

De quoi s’agit-il? Une assurance appareil couvre des appareils comme un smartphone, un appareil photo ou un GPS. Mais il est aussi possible de conclure ce type d’assurance pour un lave-linge ou une machine à café. En principe, cette assurance couvre les risques qui n’entrent pas dans le cadre de la garantie, comme le vol ou la perte.

Guide Assurances 2019

Samedi 19/10, gratuit avec L'Echo

10 assurances passées au crible

→ Décodez les notes de bas de page en petits caractères

Que disent les petits caractères?Ce qui n’est par exemple pas couvert est le préjudice dit "cosmétique", c’est-à-dire un préjudice qui n’a pas d’impact sur la sécurité d’utilisation ou la fonctionnalité de l’appareil. En d’autres termes, les rayures et les griffes ne sont pas prises en compte. Tout comme un écran qui explose, aussi longtemps que le fonctionnement de l’appareil n’en est pas affecté – mais cela est parfois contesté.

L’assureur a également une arme sous le bras pour la perte pour cause de vol: le plus souvent, les polices d’assurance stipulent qu’elles n’interviennent que pour le vol avec agression. En principe, vous serez donc gros Jean comme devant pour votre smartphone qu’on a volé dans votre poche revolver.

Quel est le coût? Les primes d’assurance pour un appareil sont relativement chères. À première vue, vous trouverez que les primes mensuelles sont acceptables, mais faites le compte par an et vous serez souvent surpris…

Le prix d’une assurance est en général lié au prix d’achat de l’appareil.

Exemple

Chez MediaMarkt, vous payez une prime de 7,99 euros par mois pour un appareil d’une valeur de 250 à 400 euros, ce qui revient à 95,88 euros par an. Pour un smartphone de 600 à 1.200 euros, la prime passe à 13,99 euros par mois, soit 167,88 euros par an.

Les clients d’Orange qui concluent une assurance paient, quant à eux, pour les appareils les plus chers 12 euros par mois. Chez Proximus, on est dans les mêmes eaux.

Mais il n’y a pas que la prime à prendre en considération bien sûr. Vous devez aussi voir quelle est la franchise, c’est-à-dire le montant que vous devrez supporter vous-même à chaque sinistre. Chez MediaMarkt, elle est de 40 euros pour un appareil de 1.000 euros, contre 50 euros chez Orange et 90 euros chez Proximus.

3. Ces assurances valent-elles la peine?

La plupart du temps, assurer un smartphone ou un appareil électrique est plutôt cher par rapport au bénéfice que vous en tirez. En outre, mieux vaut vérifier si vous ne disposez pas d’autres assurances qui vous couvrent déjà contre certains risques. À quoi bon en effet assurer des appareils électroménagers contre la foudre, puisque dans tout contrat d’assurance incendie qui se respecte, ce sinistre est déjà couvert.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect