Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Agréé comme courtier, Test-Achats va vous aider à choisir votre assurance

Test-Achats Assurances, une filiale de Test-Achats, vient d’augmenter son capital de 500.000 euros. Cet investissement permettra à Test-Achats de développer des outils comparateurs de prix.
©ONLY FRANCE

Après avoir obtenu son agrément de courtier en assurances dans le courant du mois de juillet 2015, l’organisation de défense des droits des consommateurs Test-Achats entend se mettre en ordre de bataille pour aider ceux-ci à trouver le contrat d’assurance qui leur convient le mieux. C’est dans cet ordre d’idée que Test-Achats Assurances vient de procéder à une augmentation de capital de 500.000 euros.

"Les activités viennent seulement de débuter et nous devons pas mal investir dans nos outils sur le web."

Julie Frère
Test-Achats

Comme l’explique Julie Frère, la porte-parole de l’association, "cette augmentation de capital vise à donner suffisamment de moyens à Test-Achats Assurances pour réaliser sa mission. Les activités viennent seulement de débuter et nous devons pas mal investir dans nos outils sur le web", a-t-elle précisé. Et de fait, le site www.testachatsassurances.be permet déjà de comprendre que Test-Achats ne compte pas se lancer dans les assurances en tant que tel. L’idée de l’association des consommateurs est en réalité de proposer des outils comparateurs de prix afin d’aider le consommateur à trouver le contrat d’assurance qui lui convient le mieux. Et si, pour y arriver, Test-Achats a dû se tourner vers la FSMA pour obtenir son agrément (ce qui fut fait en deux ans), c’est parce que la loi l’y oblige.

Publicité

Voyages, autos et habitations

Depuis le mois de juillet 2015, donc, Test-Achats, fort de son agrément de courtier en assurances, a eu tout le loisir de développer son outil de comparateur de prix et des pratiques. Et l’association a d’abord mis au point un comparateur capable de dénicher le meilleur contrat d’assurance voyage. "Nous avons d’abord développé un comparateur d’assistances-voyages parce que c’était le plus simple, le plus rapide et le moins cher", nous a expliqué Vincent Labarre, administrateur de Test-Achats Assurances. Les premiers pas de ce comparateur mis en place depuis le mois de mars se sont révélés prometteurs. A ce stade, d’après les dernières statistiques disponibles, plus de 4.500 personnes ont utilisé le comparateur développé par Test-Achats et 1.000 personnes ont, dans la foulée, demandé à pouvoir contracter.

Fort de ces premiers résultats encourageants, Test-Achats Assurances a décidé de passer à la vitesse supérieure et vient de mettre au point un système de comparateur pour les assurances auto. "C’est le marché des assurances le plus important, mais il nécessite également beaucoup de développements informatiques", a encore précisé Vincent Labarre. Qui dit développements informatiques, dit coûts à assurer. Depuis le début de l’aventure, Test-Achats Assurances a déjà dû débourser 1 million d’euros pour assurer le suivi technique, raison pour laquelle la société, filiale de Test-Achats, vient d’augmenter son capital de 500.000 euros.

"L’intention de Test-Achats n’est pas de chambouler le marché."

vincent labarre
administrateur de test-achats assurances

Vincent Labarre le précise, l’idée n’est pas de faire de l’argent avec cet outil comparateur, mais bien d’apporter de la transparence et une certaine satisfaction aux consommateurs. Mais pas question non plus d’enregistrer des pertes financières. Pour se rémunérer, Test-Achats empoche une part de la remise accordée par les courtiers ou les compagnies avec lesquelles l’association travaille. À ce stade, concernant les assistances-voyages, Test-Achats travaille avec une trentaine de courtiers, mais également en direct avec Mapfré et Europ Assistance. "Si l’assuré est un membre de Test-Achats, 75% de la réduction accordée va dans sa poche, 25% dans la nôtre. Et s’il n’est pas membre, 25% de la réduction sont pour l’assuré, 75% pour nous", résume Vincent Labarre, qui précise bien que l’intention de Test-Achats n’est pas de chambouler le marché. Et, dans le souci d’éviter tout conflit d’intérêts, tout le monde est traité de la même manière. "On travaille de la même façon avec tous les courtiers ou avec les compagnies qui travaillent avec nous", assure encore l’administrateur de Test-Achats Assurances.

Actuellement, Test-Achats resserre encore les derniers boulons du comparateur destiné aux assurances-automobiles. Si tout se déroule comme prévu, l’outil devrait être poussé en avant à l’occasion du Salon de l’auto. Enfin, à terme, l’association de défense des droits des consommateurs compte également développer un outil permettant de comparer l’offre dans les assurances-habitations. Mais pour cela, il faudra débloquer de nouveaux budgets – il est question de 800.000 euros –, et avant de délier les cordons de la bourse, il y a fort à parier que les deux premiers comparateurs développés devront faire leurs preuves.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.