mon argent

Les assurances coûtent cher, choisissez-les bien!

©iStock

Les tarifs des assurances progressent bien plus vite que la moyenne. Quelles sont les assurances que vous devez contracter? Comment bien les choisir?

Les prix de la plupart des assurances ont augmenté de près de 50% sur 10 ans, dépassant ainsi l’inflation, selon des chiffres du SPF Economie décortiqués par les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad.

30 à 40%
L'augmentation du prix des assurances
Alors que les prix à la consommation ont augmenté en moyenne de près de 20% sur les 10 dernières années, les tarifs des assurances ont bondi dans le même temps d'environ 30 à 40%. Seule exception remarquée: l'assurance auto.

Alors que les prix à la consommation ont augmenté en moyenne de près de 20% (19,8%) sur la dernière décennie, dans le même temps, les prix des assurances, pour la plupart obligatoires ou en tout cas vivement recommandées, ont enregistré des progressions bien plus fortes.

→ Vous souhaitez savoir quelles sont les assurances indispensables selon votre profil et votre situation, faites ce test rapide

Les augmentations

Les assurances incendie et vol ont vu leur tarif bondir en moyenne de 42,8% et de 5,1% sur les douze derniers mois.

"Les primes d'assurance incendie sont couplées à l'indice Abex qui mesure l’évolution des coûts dans le secteur de la construction (salaires, matériaux, etc.). La haute conjoncture dans la construction entraîne des manques de certains matériaux, ce qui tire les prix vers le haut", explique Assuralia, union professionnelle des entreprises d'assurances. Sans compter la multiplication, ces dernières années, des inondations dont les dégâts sont couverts par les polices incendie, également appelées assurances habitations. 

Les assurances voyage ont vu leur prix grimper de 32,6% (+5,9% sur un an). Les assurances maladie ont enregistré une hausse de prix de 41%.

L'exception automobile

Comparativement, les prix des assurances auto sont, par contre, restés étonnamment stables: +1,5%. Sur un an, leur prix a même baissé de 1,9%. Les primes sont en recul depuis 2013.

Principale explication: la baisse du nombre de sinistres ou plus exactement, de la fréquence des sinistres dans lesquels les assureurs interviennent, même si en général, il sont plus coûteux. Cette tendance positive s’explique notamment par l’amélioration des infrastructures routières, les campagnes de prévention, et surtout, les systèmes (électroniques) d’assistance à la conduite, selon Assuralia.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect