mon argent

Quand pouvez-vous faire jouer votre assurance familiale?

©Sarah Vanbelle

Un accident est vite arrivé. L’assurance familiale vous protège, vous et votre famille, contre une éventuelle tuile. Et cela pour à peine quelques dizaines d’euros par an.

Légalement, elle n’est pas obligatoire. Et pourtant, l’assurance familiale – officiellement "l’assurance de la responsabilité civile ‘vie privée’" – est incontournable pour celui qui recherche une certaine tranquillité d’esprit. Cette assurance indemnise les dommages corporels et matériels que vous, un membre de votre famille ou votre animal domestique occasionnez à un tiers.

1. Uniquement pour les familles?

Il serait faux de penser qu’une assurance familiale n’est utile que pour les familles avec enfants. Un adulte vivant seul peut tout aussi bien provoquer un dommage. Songez au caddie avec lequel vous griffez une voiture sur le parking du supermarché ou l’accident que vous provoquez en roulant à vélo. Depuis le mois de juin, les vélos électriques, de plus en plus populaires, sont d’ailleurs repris dans l’assurance familiale de KBC. De même, les drones sont de plus en plus souvent couverts.

Une assurance familiale n’est pas seulement utile pour les familles avec enfants.

N’attendez donc pas d’avoir des enfants pour souscrire une assurance familiale. D’autant que celui qui vit seul bénéficie parfois d’une sérieuse réduction. Chez Belfius, elle est de 15%. Par contre, chez AG Insurance, les isolés paient la même chose que les couples et les familles. Lorsque vous décidez de cohabiter ou quand un enfant vient égayer votre vie, signalez-le à votre assureur si vous bénéficiiez d’un tarif de faveur. Il n’y a pas lieu par contre de l’informer de l’arrivée d’autres enfants. Le nombre d’enfants n’influence en effet pas la prime.

2. Quelle couverture pour les familles recomposées?

Les enfants que vous élevez en coparenté sont couverts par votre police, même s’ils ne sont pas officiellement domiciliés chez vous. Les familles recomposées qui vivent sous le même toit tantôt à sept, tantôt à deux, paient donc la même prime qu’une famille classique avec deux enfants.

Si votre enfant est en kot, il reste couvert par votre assurance familiale. Mais s’il quitte le nid familial, prenez contact avec votre assureur. Dès que votre enfant n’habite plus chez vous et qu’il ne dépend donc plus financièrement de vous, il doit souscrire sa propre assurance familiale s’il veut rester couvert. Certains assureurs accordent une réduction aux jeunes qui quittent le nid familial la première année. Ou prévoient une réduction pour les moins de 25 ans.

Si votre fils revient habiter chez vous avec sa compagne le temps des transformations de son habitation, tous deux seront couverts par votre assurance familiale pendant cette période. D’autres assureurs accordent aussi une réduction aux seniors à partir de 60 ans.

3. Et si la femme de ménage provoque des dégâts?

Quelqu’un qui réside temporairement sous votre toit est aussi couvert par l’assurance familiale, à condition que vous en soyez responsable: ce sont des hôtes temporaires (par exemple une jeune fille au pair), les petits-enfants que vous accueillez le mercredi après-midi, le/la baby-sitter, etc. Même votre personnel domestique est assuré pour les dommages qu’il occasionne à quelqu’un qui n’habite pas chez vous. Cela vaut pour votre femme ou homme de ménage, sauf s’il ou elle travaille sous le régime des titres-services.

4. Quels animaux domestiques sont couverts?

Vous avez l’intention de prendre chez vous un chien, un chat, une poule, un cochon d’Inde, un lapin ou un âne? N’ayez crainte, votre prime d’assurance familiale n’augmentera pas. Par contre, les amateurs de chevaux ont tout intérêt à bien relire les petits caractères de leur police. Certains assureurs excluent en effet le cheval de leur couverture. De même, les animaux dits "exotiques" ne sont pas couverts d’office. Notez que si vos voisins s’occupent de votre chien pendant que vous êtes en vacances, c’est leur assurance familiale qui paiera une indemnisation si votre chien provoque des dégâts, puisqu’il est sous leur surveillance.

5. La pratique d’un sport à risque influence-t-elle la prime?

Que vous jouiez au rugby ou que vous collectionniez des timbres-poste, la nature de votre hobby ou de ceux de vos enfants n’a pas d’impact sur la prime que vous payez. Certains sports de combat peuvent cependant être exclus. Lisez donc bien les conditions de votre contrat.

6. Et si votre ado fait les quatre cents coups?

En tant que parent, vous êtes responsable des faits et méfaits de votre progéniture. Si votre ado de 15 ans jette une pierre d’un pont sur une voiture qui passe, il y a une présomption légale de manque de surveillance ou d’éducation dans votre chef. Et donc que vous avez commis une faute en tant que parent.

Guide Assurances 2019

Samedi 19/10, gratuit avec L'Echo

10 assurances passées au crible

→ Décodez les notes de bas de page en petits caractères

L’assurance familiale est obligée dans ce cas d’indemniser la victime. En principe, elle ne couvre pas les actes intentionnels, mais une exception est faite lorsqu’il s’agit d’enfants. Toutes les polices ne fixent cependant pas les mêmes limites d’âge: le plus souvent, c’est 16 ans, mais parfois, on parle de "l’âge du discernement ". Ce qui doit alors être examiné au cas par cas.

Cela ne signifie cependant pas qu’en tant que parent, vous puissiez vous dégager des frasques de votre rejeton s’il a déjà 17 ans. Dans ce cas, la compagnie d’assurance va certes indemniser la victime, mais l’assureur a un droit de recours contre votre fils. Il peut dans certains cas récupérer les coûts auprès du coupable jusqu’à 31.000 euros au maximum. En pratique, il ne réclame pas de telles sommes tout de suite, mais cela pend au nez de l’intéressé à sa majorité ou au moment où il a un revenu. Histoire que le jeune n’ait pas l’impression que tout lui est permis et que l’assurance des parents va de toute façon intervenir.

7. À combien s’élève la prime?

En Belgique, 80% des ménages possèdent une assurance familiale. Cela en fait une des assurances les plus souscrites dans notre pays. Heureusement, il est plutôt exceptionnel qu’on doive y recourir.

75 ans
Déclaration de sinistre
"En assurance familiale, un client fait en moyenne une déclaration de sinistre tous les 75 ans. Soit un dommage sur toute une vie", selon Belfius.

Selon KBC, les clients y font appel de façon plutôt "sporadique". "À peine une à deux familles sur 100 demandent l’intervention de leur police RC ", indique-t-on du côté d’AG Insurance.

"En assurance familiale, un client fait en moyenne une déclaration de sinistre tous les 75 ans. Soit un dommage sur toute une vie, selon Belfius. Mais le dommage peut avoir un impact financier considérable pour le client."

La prime annuelle de l’assurance familiale oscille entre 60 et 90 euros. Sans assistance juridique, un ménage paie par exemple 64,85 euros chez KBC, 66,90 euros chez Belfius et 69 euros chez AG Insurance. Des montants relativement faibles donc, a fortiori quand on sait qu’une police d’assurance familiale doit couvrir, selon la loi, au minimum 26.000.000 euros pour les dommages corporels et 1.300.000 euros pour les dégâts matériels. En pratique, la plupart des polices proposent même des garanties jusqu’à 3 à 4 fois plus élevées pour les dégâts matériels.

8. Les dommages personnels sont-ils couverts?

L’assurance familiale couvre les dommages que vous, un membre de votre famille ou vos animaux domestiques occasionnez à des tiers, mais n’intervient donc pas pour vos propres dommages matériels ou corporels que vous encourez si vous vous blessez à la maison ou pendant la pratique d’un loisir. Pour couvrir ce risque, il faut souscrire une assurance accident en complément.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect