Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Victime d'un accident? Faites-vous correctement indemniser!

La procédure de constat et d’indemnisation des dommages est souvent lente et complexe, provoquant d’inévitables remous tant émotionnels que financiers chez la victime. Mon Argent vous assiste à l’aide de ces quelques conseils.
Publicité

(mon argent) - Si vous êtes victime d’un accident de la route et que vous subissez une longue incapacité de travail, ce sont des discussions sans fin, voire des procédures juridiques qui se profilent. Si une partie adverse responsable est en cause, il se peut que son assureur RC soit tenu de vous verser un dédommagement substantiel. Il va de soi que vos intérêts et ceux de l’assureur en question sont diamétralement opposés. En pareilles circonstances, il vaut dès lors mieux vous faire assister par votre courtier et d’autres spécialistes éventuels en la matière.

Quelques jours ou semaines après l’accident, un expert médical désigné par l’assureur RC vous examinera. Ce médecin doit déterminer aussi précisément que possible la nature et la gravité de vos lésions corporelles. Comme il est payé par l’assureur de la partie adverse, il se peut qu’il minimise vos blessures. Sur la base de son rapport, l’assureur vous proposera alors une indemnisation. Si vous êtes d’accord avec le montant proposé, votre dossier sera réglé.

Expertise médicale amiable

En revanche, si le dédommagement proposé ne vous agrée pas, vous pouvez vous faire assister par votre propre expert médical via votre assurance "assistance en justice". Ce dernier peut contester les constatations du premier expert médical. S’il est convenu avec l’assureur de procéder à une expertise médicale amiable, les deux experts se rencontreront pour discuter de votre dossier. Un troisième médecin interviendra comme arbitre si les deux premiers ne parviennent pas à se mettre d’accord. Cette expertise médicale amiable présente l’avantage de mettre en place une discussion équilibrée entre deux experts médicaux équivalents. Vous n’êtes donc plus seul face à un assureur.

Expertise médicale judiciaire

Vous pouvez également opter pour une expertise médicale judiciaire plutôt qu’amiable. C’est toutefois là aussi bien souvent un travail de longue haleine. De plus, il n’existe pas de liste officielle des experts médicaux. Le choix du greffe est dès lors déterminant pour l’expert qui s’occupera de votre dossier et vous devrez voir s’il est vraiment spécialisé. C’est pourquoi il vaut toujours mieux privilégier une expertise amiable.

Si vous n’avez pas d’assurance "assistance en justice", vous pouvez vous faire assister par des organisations spécialisées dans l’assistance en cas d’accident de la route. En général, elles se rémunèrent en prélevant un pourcentage sur les dommages-intérêts obtenus.

Médecin traitant

En cas d’expertise amiable ou judiciaire, vous pouvez également vous faire assister par votre médecin traitant. Cela peut être utile, mais reste à savoir s’il est suffisamment au courant de l’évaluation des dommages corporels et des aspects juridiques et procéduraux d’une expertise.

S’il ne maîtrise pas le sujet, il fait mieux de vous aiguiller vers un médecin spécialisé, qui pourra composer le dossier avec lui. Il se peut également qu’en raison du rapport de confiance qu’il a établi avec vous, le médecin traitant préfère éviter d’éventuelles situations conflictuelles au cas où le résultat de l’expertise ne vous conviendrait pas. Un médecin spécialisé indépendant traitera l’affaire avec plus de recul.

Quelques conseils
  • Faites-vous assister par des spécialistes en dommages médicaux.
  • Votre médecin traitant peut également vous assister mais ce n’est pas toujours l’idéal.
  • Veillez à composer un dossier aussi complet que possible en collaboration avec votre courtier, histoire d’augmenter vos chances d’obtenir un dédommagement correct.
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés