mon argent

Victime des orages? Activez votre assurance au plus vite

©BELGA

Orages, vents et pluies violentes sont annoncés avec insistance pour les prochaines heures et les prochains jours. Avec à la clé, probablement, des dégâts plus ou moins sérieux. Comment préparer au mieux votre dossier pour l’assurance?

Les météorologues ont prévenu: les orages annoncés ce mardi à partir de la fin de journée mais aussi plus tard dans la semaine, seront accompagnés de fortes averses de pluie et de vents violents qui risquent de faire localement beaucoup de dégâts. En particulier des inondations alors que le sol très sec ne sera pas en mesure d’absorber l’importante quantité de précipitations redoutée.

Prenant les devants, AG insurance a publié ce mardi un communiqué pour aider les éventuels sinistrés à constituer rapidement un dossier et accélérer ainsi la procédure d’indemnisation.

"Dégâts des eaux, arbres déracinés et tuiles envolées sont les trois cas qui donnent le plus souvent lieu à des questions en terme d’assurance, indique le communiqué, soulignant que les principes sont quasiment identiques pour toutes les assurances habitation distribuées sur le marché belge. Pour les bâtiments autres que les habitations (commerce, entreprise agricole) d’autres règles peuvent être appliquées".

1. Dégâts des eaux

Un dégât des eaux consécutif à la tempête est assuré, que l’eau s’infiltre via le toit (y compris lorsque l’eau pénètre dans le bâtiment préalablement endommagé par la tempête) ou qu’il s’agisse d’une inondation. Selon le cas, ce sera soit la garantie tempête, dégât des eaux ou catastrophes naturelles qui interviendra… mais pour la plupart des clients, cela ne fait aucune différence. Pour autant que les conditions d’application de la garantie soient effectivement remplies (exemple : un vent d’au moins 80km/h pour demander une intervention en garantie Tempête).

2. Chute d’arbre

Les dommages occasionnés par la chute d’un arbre à l’habitation assurée et à son contenu sont toujours couverts, tout comme les frais de déblai qui y sont liés. Cela vaut également pour les constructions fixées à demeure dans le jardin, comme les abris de jardin, les pergolas (même ouvertes), une piscine, et pour les clôtures de jardin (murets, haies…).

Que l’arbre soit la propriété de l’assuré, celle de son voisin ou du domaine public n’a pas d’importance. C’est toujours l’assurance incendie de l’assuré qui intervient. L’assuré doit donc déclarer le sinistre auprès de son propre assureur habitation.

Les constructions qui ne sont pas fixées au sol à l’extérieur de l’habitation assurée ne sont pas couvertes par l’assurance habitation classique, pas plus que les dégâts causés aux plantes, arbres ou aux plantations dans le jardin (qui vont l’objet d’une garantie spécifique complémentaire optionnelle).

3. Tuiles envolées

Tous les dégâts occasionnés à l’habitation propre et à son contenu, suite à des tuiles envolées, sont assurés et les tuiles sont remboursées.

Conseils pratiques en cas de sinistre

- Le 112 est réservé aux cas de danger vital.

- Composez le 1722 (numéro pour les interventions des pompiers qui est uniquement en service lors des avis de tempêtes et inondations avec un code orange/rouge) s’il faut recouvrir le toit, déblayer un arbre, pomper l’eau d’une cave…

- Après une inondation, l’eau et la boue doivent être pompées le plus rapidement possible. Les appareils électriques, la chaudière et du chauffe-eau doivent être séchés au plus vite.

- Notez le nombre d’heures consacrées au nettoyage, au séchage, à la protection ou à la réparation des biens. Conservez toutes les factures et les notes de frais.

- Contactez au plus vite votre courtier ou votre compagnie d’assurance pour faire une déclaration de sinistre.

- Prenez des photos (générales, détaillées) qui aideront l’assureur à déterminer les dégâts sans contestation.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content