Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Votre assurance incendie plus coûteuse

Votre assurance incendie vous couvre contre les catastrophes naturelles, comme les inondations. En Belgique, les deux plus grands assureurs ont annoncé l'augmentation de leurs primes d'assurance incendie.

(mon argent) – Même si l’assurance incendie n’est pas légalement obligatoire, les statistiques de l’association professionnelle des compagnies d’assurances Assuralia démontrent que plus de 99% des Belges sont couverts par ce type d’assurance.

Catastrophes naturelles

Votre assurance incendie ne vous couvre pas seulement contre les conséquences d’un incendie ou d’une tempête. Depuis mars 2006 en effet, l’assurance incendie contient un volet catastrophes naturelles. Cette assurance catastrophes naturelles intervient lorsque votre cave est inondée, par exemple. Cette assurance a depuis lors montré son utilité. « es phénomènes naturels ont augmenté en nombre au cours des dernières années, et coûtent plus cher désormais », explique le porte-parole d’Assuralia, Peter Wiels. « En 2007, on dénombrait 7.300 sinistres, pour un remboursement total de 30 millions d’euros. Un an plus tard, le nombre de sinistres avait plus que doublé, à 16.000, et leur coût s’était hissé à 63 millions d’euros. » IL s’agit systématiquement de sinistres causés par des inondations plus ou moins importantes.

Publicité

3 à 4% plus cher

Si votre maison a une valeur de quelque 25.000 euros, vous devrez payer une prime d’environ 400 euros pour votre assurance incendie. Une partie de cette prime est affectée au volet Catastrophes naturelles. AG Insurance (autrefois Fortis Insurance) a cependant décidé de majorer sa prime de 3,25 à 5 euros par 25.000 euros de valeur assurée. Pour une maison d’une valeur de 250.000 euros, comptez donc 50 euros. Pour les assurances incendie d’AG Insurance, la prime générale augmentera de quelque 3%. Chez AXA, on évoque une augmentation de 3 à 4%.

Zones à risques

Quid si votre habitation est située dans une zone risquée ? « Un peu moins d’un pour cent des maisons est située dans une zone à risque en Belgique, comme le bord d’une rivière. Les assurés qui vivent dans ce type de zones paient une prime plus élevée pour l’assurance Catastrophes naturelles. « La prime est déterminée par le bureau de tarification », explique Wiels. Cela ne signifie cependnat pas qu’il faille vous rendre au bureau de tarification. « Cette opération s’organise par l’intermédiaire de l’assureur. Pour les habitations situées dans des zones à risque, la prime sera en général quatre fois plus élevée. »

Quelles catastrophes naturelles?

Le législateur a dressé une liste des événements pouvant être considérés comme catastrophes naturelles. Tempêtes, inondations, tornades, ouragans et tremblements de terre en sont autant d'exemples.

Publicité
Que faire?

Si vous avez subi des dégâts, il est nécessaire de prendre des photos. Contactez ensuite votre assureur, lequel enverra en principe un expert dans les trois jours pour faire un relevé, et procéder à une évaluation chiffrées des dommages par la suite. Pour l'y aider, n'oubliez pas de lui fournir les factures... que vous aurez pris soin de mettre de côté! Ca l'aidera à faire une bonne estimation des dégâts subis. Si vous ne disposez pas de factures, vous pouvez donner une indication à votre assureur en vous renseignant sur les prix de vente actuels des objets endommagés.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.