10 apps pour dire adieu au cauchemar du parking

©BELGAIMAGE

Oubliez les mauvaises surprises et les surcoûts liés au stationnement de votre voiture. Les possibilités de payer votre parking, de vous garer chez un particulier ou d’éviter une amende via une app se multiplient. En voici un aperçu.

Chaque jour, près de 700.000 véhicules circulent en Région bruxelloise, selon les chiffres de l’Agence régionale bruxelloise du stationnement. Souvent, ce flot d’automobilistes cherche un stationnement aux mêmes heures, alors que l’offre en voirie atteint à peine 265.000 places! "Un automobiliste sur trois passe donc son temps à tourner en rond à la recherche d’un emplacement", précise l’Agence régionale. Une tendance observable les soirs de concert aux alentours de Forest National par exemple.

Mais le manque de places n’est pas le seul problème! Il y a les fois où vous trouvez un emplacement, mais où vous n’avez pas de monnaie ou pas assez pour le temps de stationnement prévu! Il y a aussi celles où le seul horodateur disponible dans le coin est justement en panne.

©REUTERS

Certes, il y a parfois moyen de payer par SMS! Sauf qu’avec l’abonnement mobile mis à votre disposition par votre employeur, vous n’êtes pas autorisé à envoyer de tels messages! Heureusement, il reste le paiement via une application. C’est super rapide! Sauf que ce jour-là, vous êtes pressé et que vous n’avez pas forcément le temps de télécharger l’app et encore moins de vous inscrire.

Pour éviter ce genre de situations cauchemardesques, voici quelques applications à installer à l’avance sur votre smartphone lorsque vous aurez cinq ou dix minutes de temps libre.

Emplacement

1. p.brussels: Vous avez rendez-vous dans un coin de Bruxelles que vous ne connaissez pas bien et vous craignez de devoir tourner en rond? Pas de panique! Entrez votre destination dans cette app et celle-ci vous indiquera tous les parkings publics à proximité (ainsi que leurs tarifs et parfois le nombre de places disponibles).

Notez que si vous avez des facilités auprès de certains opérateurs (par exemple une carte Interparking ou Q-Park), il est possible de limiter votre recherche aux lieux qu’ils exploitent.

2. MyFlexiPark: C’est l’une des apps à utiliser pour réserver un emplacement auprès d’un particulier dans des lieux très fréquentés comme Forest National ou même pour laisser votre voiture quelques jours à proximité des aéroports. En vous y prenant bien à l’avance, vous aurez l’embarras du choix (et donc des tarifs).

3. Parkpnp: Même topo pour cette app qui se targue de proposer 3.000 emplacements (disponibles auprès de particuliers ou d’entreprises) réservables à travers la Belgique et jusqu’à 50% moins cher.

4. BePark: Grâce à cette app, vous pouvez vous garer chez un particulier, mais aussi et surtout dans plus de 250 parcs de stationnement (hôtels, bureaux, supermarchés, etc.) allant de 10 à 500 places tant en Belgique qu’en France. Pour ouvrir la barrière, il suffit d’un clic dans l’app et la technologie BePark se charge de son ouverture à l’entrée comme à la sortie (ce qui permet une facturation à la minute près).

5. Pasha: Même si un particulier vous permet d’utiliser l’emplacement situé devant sa porte de garage (qui arbore une reproduction de sa plaque d’immatriculation), la loi ne vous autorise pas à le faire. Pour contrer ce problème, la start-up Pasha propose de placer un écran numérique qui permet d’afficher une autre immatriculation et par conséquent de respecter le code de la route.

En pratique, l’automobiliste sélectionne une place de parking dans l’app (disponible à partir du 23 avril 2019), il repère la porte de garage, se gare, insère le numéro d’immatriculation de son véhicule dans l’app et appuie enfin sur "start" pour le faire apparaître sur la signalétique. Il devra ensuite appuyer sur "stop" pour payer le temps d’affichage écoulé.

©DR

Paiement

6. 4411: Payer uniquement votre durée de stationnement effective (c’est-à-dire un coût du parking à la minute), c’est ce que propose la version mobile du service de SMS 4411, qui permet de stationner en voirie dans plus de 150 villes de Belgique et des Pays-Bas. Comptez un supplément de 25 cents par session de parking, soit 10 cents de plus que pour une transaction par SMS.

Entrer et sortir facilement d'un parking Q-Park

D’ici quelques jours, les clients de KBC (Brussels)/CBC pourront entrer et sortir des parkings Q-Park via une simple reconnaissance de leur plaque d’immatriculation. Le paiement se fera de manière automatique via l’app KBC/CBC Mobile.

En pratique, il suffit d’enregistrer la plaque d’immatriculation dans l’app et le tour est joué. "Grâce à des caméras situées à l'entrée du parking Q-Park, la plaque d'immatriculation est reconnue automatiquement", selon les explications du groupe bancaire. "La barrière du parking s'ouvre et la session de stationnement commence. Lorsque le client ressort du parking, la caméra reconnaît à nouveau la plaque d'immatriculation. La session de stationnement est automatiquement payée via le compte que le client a lié à KBC / CBC Mobile. S’il le veut, le client reçoit instantanément un message sur son smartphone avec le montant payé."

Notez qu’en matière de parking, l’app permettait déjà de régler un parking dans les zones de stationnement gérées par 4411.

Concrètement, vous pouvez gérer et payer vos sessions directement depuis votre smartphone (sans devoir vous déplacer jusqu’à un horodateur).

De plus, cette app précise qu’il n’y a "pas de frais d’abonnement cachés" (un reproche fait par des nombreux utilisateurs dans Google Play au sujet de YellowBrick Belgium, NDLR).

7. ParkMobile: Le principe de cette app (utilisable dans une trentaine de villes en Belgique) est exactement le même que celui de 4411, sauf que celle-ci facture 30 cents par session.

Pour les utilisateurs réguliers, l’app propose un abonnement à 2,50 euros/mois, ce qui permet d’éviter le surplus de 30 cents à chaque stationnement.

8. YellowBrick Belgium: Son fonctionnement est similaire à celui des deux apps précédentes (avec ici aussi un supplément de 30 cents par session). Mais contrairement aux autres apps, elle requiert le paiement de frais d’inscription (10 euros).

Bon plan: l’inscription est temporairement gratuite. C’est donc le moment de la télécharger et de vous inscrire, car elle peut s’utiliser dans une trentaine de communes (dont 10 en Région bruxelloise).

9. Whoosh!: Cette app française (seulement disponible dans trois villes en Belgique) ne précise pas son tarif par session, mais avance qu’elle est jusqu’à 25% moins chère que les autres opérateurs. Comme chez 4411 et ParkMobile, l’inscription est gratuite.

Communauté

10. cPark: La mission de cette application est triple: elle indique les zones de parking sur une carte (afin de savoir si la zone est payante, à disque ou gratuite), elle informe sur les risques de contrôle (l’heure à laquelle les agents de stationnement sont le plus susceptibles de contrôler les véhicules) et enfin, elle envoie une notification lorsque le temps de stationnement est écoulé ou lorsqu’un agent de stationnement a été repéré à proximité de votre véhicule (ce qui en fait une sorte de Coyote du stationnement grâce à sa communauté de plus de 150.000 membres).

©BELGAIMAGE

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n