mon argent

4 pistes pour faire face à la hausse du prix du carburant

©BELGA

Selon VAB, les automobilistes envisagent diverses mesures pour réduire leur facture. Comment s’y prendre concrètement et quel sera le gain? Le point avec de nombreux chiffres à l'appui.

Les automobilistes qui roulent au diesel dépensent aujourd'hui en moyenne 448 euros de plus (pour une consommation annuelle de 860 litres) qu'en janvier 2016 à cause de l'augmentation du prix du carburant, indique mardi l'organisation de mobilité flamande VAB.

L'organisation a donc sollicité l'avis de 2.000 automobilistes du nord du pays: il en ressort que 84% des automobilistes se disent prêts à prendre des mesures pour réduire leur facture en carburant.

Parmi les mesures envisagées:

1. choisir une station qui offre des prix plus avantageux (37%);
2. adapter sa manière de conduire (32%);
3. délaisser plus souvent la voiture (29%);
4. enfourcher plus souvent leur vélo (27%).

Mais concrètement, comment doivent-ils s’y prendre et quel sera le gain ?

1. Quasi 10 euros économisés sur un plein de 50 litres

Au jeu du carburant le moins cher, la plateforme Carbu.com est votre meilleure alliée. Vous y indiquez votre code postal ainsi que le carburant de votre choix et celle-ci vous fournira quasi en temps réels tous les prix de votre localité. Reste à les classer par ordre de prix!

Si vous êtes sur l’autoroute et que vous n’avez pas accès à Internet, prenez la première sortie, vous trouverez – en principe – du carburant moins cher! En principe... Par exemple, vous venez de quitter Bruxelles en direction de Namur via la E411. Si vous vous arrêtez à la première station-service de l’autoroute (à savoir la pompe "Total Bierges Nord" située juste après la sortie 5), alors votre litre de diesel vous coûtera 1,634 euro (soit le prix maximum en vigueur en Belgique actuellement).

Si vous prenez la première station disponible à proximité de la sortie 6 – à savoir la "Shell Express Bierges" située à côté de l’hypermarché Carrefour de Wavre – la facture sera un peu moins élevée: 1,503 euro par litre (soit 13 centimes de différence par litre, soit 6,55 euros de différence sur un plein de 50 litres).

Attention, si vous la manquez, la prochaine station-service proche du centre de Wavre est aussi une station Total et celle-ci facture son diesel exactement au même prix que la station-service Total de l’E411: soit le maximum en vigueur!

Ceci dit, toutes les stations-service de la même enseigne et qui sont proches géographiquement n’affichent pas forcément les mêmes tarifs. Par exemple, la station Shell Express Wavre vend son litre de diesel au prix de 1,523 euro, soit 2 centimes de plus par litre que la station Shell Express de Bierges.

Dans le doute, vous avez toujours intérêt (pour votre portefeuille) à aller dans ce type station. C’est-à-dire celles où il n’y a aucun autre service que la livraison de carburant! Les tarifs y seront d’office toujours moins chers que dans une station où vous pouvez regonfler vos pneus, laver vos vitres, faire des achats dans un petit magasin, etc.

N’hésitez pas à utiliser Carbu.com pour voir s’il n’y a pas des stations-service moins chères sur les routes que vous empruntez fréquemment en dehors de celle de votre localité. Selon les chiffres recensés par Carbu, le litre de diesel le moins cher du pays et au prix de 1,451 euros. Soit 19 centimes de différence par rapport au prix maximum affiché et donc 9,6 euros de différence sur un plein de 50 litres.

2. Près de 350 euros économisés grâce à l’écoconduite

"Une conduite écologique permet d’économiser jusqu’à 25% de carburant ou autrement dit 1,5 L/100 km."
Touring

D’après Touring, c’est l’économie qu’il est possible de réaliser en un an. "Une conduite écologique permet d’économiser jusqu’à 25% de carburant ou autrement dit 1,5 L/100 km", selon un communiqué paru fin septembre. "Pour un conducteur moyen effectuant environ 15.000 km par an, cela représente une économie de 343 euros (essence) ou de 353 euros (diesel)".

L’organisation s’étonne par ailleurs que 4 Belges sur 10 ne connaissent pas encore les principes de l’écoconduite. "C’est pourtant un moyen efficace et simple pour économiser de l’argent. Et cela n’économise pas seulement les matières premières, mais contribue aussi à un environnement plus vert."

Voici donc les 6 conseils de Touring :

1. Passez rapidement au rapport de vitesse supérieure. On peut même "sauter" une vitesse;
2. Freinez sur le moteur pour ralentir pour un feu ou un obstacle, mais aussi lors d’une conduite en descente; 
3. Anticipez ce qui peut vous arriver: il est inutile d’accélérer quand vous voyez que le feu est encore rouge. Tenez vos distances et regardez le véhicule qui vous précède;
4. Contrôlez la pression de vos pneus. Non seulement ils s’useront moins vite, mais vous consommerez jusqu’à 7% en moins;
5. Ne laissez pas tourner le moteur inutilement lorsque vous attendez à un passage à niveau ou près d’un pont levé;
6. N’utilisez l’airco et le chauffage de la lunette arrière que si nécessaire. Ce qui vaut également pour les appareils énergivores tels que les lecteurs DVD et les systèmes GPS.

3. Jusqu’à 250 euros/mois de budget mobilité

Dans le cadre de la semaine de la mobilité, Mon Argent avait réalisé un dossier spécial: "J’organise mon propre plan mobilité". Pour ceux qui veulent se débarrasser partiellement ou complètement de leur voiture, celui-ci présente des alternatives pour leurs futurs déplacements, ainsi que le budget à prévoir.

Dans le cas concret qui nous occupait (avec une personne qui souhaitait se débarrasser définitivement de sa voiture), nous étions parvenus à dégager un budget mensuel de 250 euros/mois à consacrer à la mobilité.

Pour plus de détails, voici d’autres articles sur le sujet. Ils ont également été publiés durant la semaine de la mobilité en septembre 2018:

1. Covoiturez et économisez jusqu’à 2.150 euros par an.
2. Combien coûtent 30 minutes de mobilité douce à Bruxelles? En délaissant votre voiture pour des petits déplacements au profit des vélos, scooters et trottinettes partagées, il y a aussi moyen de faire des économies sur votre carburant.
3. Ou alors, passez à l’électrique, notamment via des offres de voitures partagées.
4. Qui dit voiture partagée, dit aussi amortissement de vos coûts "auto" en mettant votre voiture en location (de particulier à particulier) lorsque celle-ci est inutilisée.

4. Jusqu’à 920 euros de gain (ou plus) grâce au vélo

Un Belge sur deux habite à maximum 10 km de son travail, une distance relativement facile à parcourir en deux roues. C'est d'autant plus intéressant que de plus en plus de Belges peuvent bénéficier d’une indemnité vélo. En effet, un employeur peut récompenser ses travailleurs pour chaque kilomètre parcouru dans le cadre de leurs déplacements domicile-travail ou pour ceux purement professionnels. Mais il ne s’agit absolument pas d’une obligation (à moins qu’une convention collective de travail sectorielle n’en décide autrement). Cette indemnité s’élève à 23 cents par kilomètre parcouru effectivement.

En partant du principe qu’un Belge se rend 200 fois par an au boulot et qu’il parcourt 10 km, celui-ci peut gagner potentiellement 920 euros par an (200 x 10 km aller x 10 km retour x 0,23 cent).

Pour plus d’informations sur le sujet, nous vous recommandons de lire ces 3 articles:

1. Investir dans un vélo, c’est aussi bon pour le portefeuille
2. Financer et assurer un vélo électrique au prix le plus bas
3. Ou alors, faites-vous carrément sponsoriser par votre employeur avec un plan cafétéria

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content