Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

L'essence et le diesel bientôt 10% moins cher

Dans les prochains mois, le prix de l'essence et du diesel devrait diminuer de 10%, un recul qui s'explique par la baisse du prix du pétrole.
©BELGA

Faire le plein sera 10% moins cher dans les prochains mois, selon une étude de la KBC relayée mardi par Het Belang van Limburg et Gazet van Antwerpen. Cette diminution s'explique par la forte baisse du prix du pétrole, causée par une augmentation de la production pétrolière.

"Le prix du pétrole diminuera graduellement de 20% d'ici la fin de l'année 2014", indique Koen De Leus, économiste chez KBC. "Cela s'explique principalement par la hausse de l'offre. Après la chute de Saddam Hussein, l'Irak a accordé en masse des permis aux sociétés qui voulaient exploiter du pétrole. Et les Etats-Unis, le Canada et le Brésil ont investi ces dernières années dans des sources alternatives de pétrole. Ces investissements commencent maintenant à porter leurs fruits."

" En raison des incertitudes géostratégiques, nos prévisions ne valent que pour le long terme. A longue échéance, nous voyons le prix du pétrole retomber de 110 dollars le baril actuellement à environ 90 dollars, la production de pétrole dépassant la consommation. A court terme, l’évolution est influencée par des facteurs géopolitiques et des problèmes d’acheminement du pétrole. La vitesse à laquelle ils seront résolus déterminera la vitesse à laquelle baissera le prix du pétrole.
Il y a déjà, actuellement, de sérieux problèmes d’acheminement du pétrole. Près de 4 % de la production mondiale n’arrive pas sur le marché. Ce problème concerne des pays comme la Libye et le Sud Soudan, confrontés à des problèmes de transport, et le Nigeria, où des centaines de milliers de barils sont carrément volés chaque année. En contrepartie, une résolution partielle de ce problème entraînera une diminution de la prime de risque, qui est relativement élevée actuellement. "

"  Autre élément : outre la situation en Syrie, que va-t-il se passer en Iran ? On évoque une possible rencontre entre le nous veau président Rohani et le président Obama. Si l’embargo sur l’Iran était levé, cela amènerait davantage de pétrole sur le marché. On pourrait alors envisager un pétrole en-dessous des 90 dollars le baril. "

" Par contre, on ne connaîtra plus jamais un pétrole à 25-30 dollars le baril comme dans les années 90 (à vérifier pour la date). Les nouvelles ressources en pétrole viennent en effet de la fracture du schiste, de sables bitumineux et de forages en eaux profondes, des modes de production qui sont beaucoup plus onéreux. Toutefois, si l’on parle d’une réduction de 10 % du prix de l’essence d’ici la fin 2014, il ne faut pas oublier que la production gonflera de 3,5 millions de barils d’ici 2020 aux Etats-Unis et de 2,5 millions au Canada. Sans oublier les 5 millions de barils de plus que produira chaque jour l’Irak et les résultats des forages en eaux profondes au Brésil. "

Les automobilistes ne ressentiront cependant que partiellement cette baisse de 20%, notamment en raison des taxes et des impôts.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés