Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les infractions de la route qui peuvent vous coûter 58 euros

Le "couloir de secours" fera partie du Code de la route ce 1er octobre. Son non-respect constitue une infraction du premier degré. Quelles sont les autres?
Le couloir de secours est déjà obligatoire en Allemagne, en Autriche, au Luxembourg, en République tchèque et en Hongrie. ©Shutterstock

Ce 1er octobre 2020 entrera en vigueur la loi du 22 juin 2020 qui apporte des changements au Code de la route en ce qui concerne les couloirs de secours, et ce, afin de clarifier le comportement à adopter par les usagers de la route en cas de passage de véhicules prioritaires dans un trafic encombré.

25%
Conducteurs
Environ un quart des conducteurs ignorent ce qu’il convient de faire en cas de passage des services de secours ou d’autres véhicules prioritaires.

"En effet, comme le montrait une enquête menée en 2018 par le SPF Mobilité et Transports, Vias et le Siamu, un quart des conducteurs ignorent ce qu’il convient de faire en cas de passage des services de secours ou d’autres véhicules prioritaires", selon Benoît Godart, le porte-parole de Vias. "Ceux-ci perdent souvent un temps précieux lorsqu’ils sont confrontés à un embouteillage. Il est en effet très difficile de manœuvrer pour dégager le passage lorsque nous sommes pris dans un embouteillage."

En pratique

Comment faire pour libérer l’espace nécessaire? Dans quelle direction aller? La disposition qui a été rajoutée à l’article 2 du Code prévoit que, désormais, dans une file, l’espace libre entre deux bandes de circulation peut être utilisé par les véhicules prioritaires lorsque la nature de leur mission le justifie.

"Un point 8 a aussi été ajouté à l’article 9 pour expliquer en pratique comment doit se former le couloir", a-t-il précisé.

A/ Sur une voie à deux bandes, les conducteurs circulant sur la bande de gauche doivent serrer le plus possible à gauche et ceux circulant sur la bande de droite le plus possible à droite.

B/ Si la chaussée comporte plus de deux bandes de circulation, les conducteurs qui circulent sur la bande de gauche serrent à gauche tandis que ceux qui circulent sur les autres bandes serrent à droite, de manière à créer un couloir de secours entre la bande de gauche et les autres.

Le couloir d'urgences en pratique

Infraction

D'après le Moniteur Automobile, ce principe est déjà obligatoire en Allemagne, en Autriche, au Luxembourg, en République tchèque et en Hongrie. "Il est également connu en Suisse et en Slovénie, bien qu’il ne soit pas obligatoire dans ces deux pays."

©Shutterstock

Attention, le non-respect de cette nouvelle disposition constitue une infraction du premier degré au même titre que le non-respect du principe de la tirette, ne pas faire usage de ses clignotants, conduire avec des feux antibrouillard sans nécessité ou même utiliser les feux de route au lieu des feux de croisement.

Autrement dit, ceux qui refusent (ou qui oublient) d’appliquer cette nouvelle règle s’exposent à une amende de 58 euros.

Notez que ne pas porter sa ceinture est une infraction du second degré de même que l'abus de la bande de gauche. Dans ce cas, l'amende est de 116 euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés