mon argent

Que diriez-vous d'une voiture de société... d'occasion?

©bmw

ALD Automotive va donner une deuxième vie sur le marché du leasing à des voitures de société arrivées au terme d’un premier leasing. Son public cible: les PME.

Dans un marché de l'automobile en pleine évolution, la créativité est à l'honneur. Voici venue la voiture de société d'occasion.

"Traditionnellement les canaux classiques pour écouler les véhicules en fin de contrat sont - selon les marques -, les dealers, le cercle de la famille et des amis, les ventes à l’étranger", explique Ann Larosse, Product manager chez ALD Automotive, leader du marché du leasing en Belgique. "Comme nous disposons ponctuellement de gros stocks de voitures similaires, en bon état et avec un kilométrage pas trop élevé, on s’est dit: pourquoi ne pas les proposer à nouveau en leasing, en tant qu’occasions?"

100 à 200€/mois
100 à 200€/mois
Les voitures de société d'occasion sont 100 à 200 euros/mois moins chères.

Un test a été effectué avec un lot d’une cinquantaine de BMW série 1 Hatch Diesel  116d Efficient Dynamics Editions (2015), full équipées, CO² 89g/km, affichant maximum 80.000 km au compteur, rentrées en décembre dernier. Ces voitures de société ont été proposées en leasing de deuxième vie au prix de 350 euros/mois HTVA (40.000 km, 24 mois) au lieu de 550 euros/mois HTVA pour un même véhicule neuf. 

Public cible: les PME

"Avec cette nouvelle offre, nous visons spécifiquement les PME qui ont une plus petite flotte, une 'car policy' plus flexible, un processus décisionnel plus rapide et des budgets moins stricts que dans les grandes entreprises où on est davantage lié à des marques et à un budget précis (souvent plus élevé). Les livraisons sont rapides puisqu’il s’agit de voitures ‘retour de leasing’ et déjà immatriculées et, surtout, qui reviennent 100 ou 200 euros moins cher par mois", explique Ann Larosse. L'occasion de rouler dans un véhicule de catégorie supérieure à un prix bien plus intéressant.

L’action test qui vient de prendre fin a remporté un franc succès. "Les réactions sont très positives. Nous devons maintenant réfléchir à la manière de structurer cette offre de façon efficace pour pouvoir la présenter aux clients", poursuit-elle.

Enquête auprès des fleet managers

ALD s’apprête donc à lancer en juin une enquête auprès des fleet managers  pour mieux cerner leurs besoins et critères de choix: "marques, véhicule essence ou hybride, degré de tolérance en matière de kilométrage et de petits dégâts (griffes et coups), attentes en matière de prix (différence par rapport à une voiture de leasing neuve), etc. Le client souhaitera-t-il venir voir la voiture en showroom ou des photos seront-elles suffisantes? Faudra-t-il remettre le véhicule complètement à neuf, assurer sa livraison?" Pour un "Second life lease", les véhicules ne seront en tout cas proposés que pour un maximum de 24 ou 30 mois.

Et du point de vue fiscal? "La voiture de société d’occasion sera traitée de la même façon qu’une voiture de société neuve", indique la manager de ALD Automotive.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content